Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 novembre 2021

Le plus intelligent des hommes, lorsque l’idéologie s’empare de lui, devient bête à bouffer du foin. C’est le constat de ma carrière de journaliste.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Lorsque l’Agence technique d’information sur l’hospitalisation a publié son rapport pour l’année 2020 (1), elle a indiqué que les hospitalisations pour Covid en 2020 n’ont représenté que 2 % du total des hospitalisations, et seulement 5 % des admissions en soins critiques.

« Voilà la preuve », ont lancé victorieux ceux qui ont décidé que l’épidémie de coronavirus n’existait pas, ou que ce n’est rien de plus qu’une grippe comme les autres. « Voilà la preuve qu’on nous a menti ».

Et bien oui on vous a menti, sur plein de sujets, mais pas sur celui-là.

Je relève subrepticement cette incohérence qui consiste à croire les chiffres officiels d’un organisme d’Etat quand on les aime, et à qualifier les chiffres du même organisme comme truqués lorsqu’ils ne plaisent pas – certaines personnes ne sont pas à ce détail près, et les plus honnêtes y reconnaîtront l’infâme vice classique qu’on ne voyait que chez les gauchistes.

Le rapport indique :

« Au cours de l’année 2020, 218 000 patients ont été hospitalisés pour prise en charge de la Covid-19. Les patients Covid représentent 2 % de l’ensemble des patients hospitalisés au cours de l’année 2020, tous champs hospitaliers confondus ».

…/…

«Au cours de l’année 2020, les patients Covid représentent 5 % de l’ensemble des patients pris en charge en service de soins critiques. »

Sauf que lorsqu’on est aveuglé par l’idéologie, on ne peut pas voir que 2% peuvent très facilement saturer le meilleur et le plus moderne hôpital au monde. Pourquoi ? Parce qu’on ne veut pas le voir.

Les gros bêtas ne comprennent pas que si les patients arrivent tous d’un coup, c’est pas tout à fait la même chose que s’ils sont étalés dans le temps. Ou ne veulent-ils pas le comprendre ?

La réponse est si simple : ce n’est pas « 218 000 patients en 2020 » l’indicateur, mais 218 000 patients sur combien de jours (et combien de temps sont-ils restés) !

Pour comprendre :

  • Fin mars 2020, le nombre de patients qui arrivaient à l’hôpital avec le Covid chinois dépassait les 30 000, indique le rapport.
  • En avril, le pic est monté à 35 000.

La voilà la saturation, elle a bien existé.

218 000 patients étalés sur toute l’année 2020, comme le comprennent les protosceptiques, c’est pas bézef. Mais ce n’est pas la réalité. Il y a eu des pics qui ont effectivement engorgé les hôpitaux : l’Etat ne vous a pas menti (sur ce sujet).

Mon avis est que l’Etat a menti sur tant de sujets, avec cette pandémie, tant de mensonges pour cacher ses erreurs et sa bêtise*, qu’il me semble contre-productif de chercher des mensonges là où il n’y en a pas. Il y a suffisamment de vrais sujets.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. https://www.atih.sante.fr/sites/default/files/public/content/4144/aah_2020_analyse_covid.pdf

* La différence entre moi et mes contradicteurs est que ces derniers pensent que les mensonges du gouvernement ont été motivés par la corruption et la tentation totalitaire ; tandis que, les considérants beaucoup moins intelligents, je pense, sans minimiser la corruption et le totalitarisme, que ce sont – avant d’être corrompus et plus que leur arrogance de petits chefs – des bourricots qui ont pris des décisions de crétin. Au final, mes contradicteurs prennent les hauts fonctionnaires pour plus intelligents qu’ils le sont. Mais je les ai assez fréquentés pour savoir que j’ai raison.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

31
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz