Publié par Jean-Patrick Grumberg le 28 novembre 2021

Un homme armé d’un couteau a été mortellement touché par la police à l’intérieur d’un immeuble résidentiel de San Francisco vendredi, selon les autorités.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Les agents ont répondu à un appel dans le quartier de South of Market concernant un homme, Ajmal Amani, armé d’un couteau, a déclaré Robert Rueca, officier de la police de San Francisco, dans un communiqué.

Les agents sont entrés en contact avec l’homme et une fusillade a eu lieu, a déclaré Rueca sans donner d’autres informations sur ce qui a conduit à la fusillade mortelle.

Le chef de la police Bill Scott et d’autres responsables du département ont tenu une réunion publique virtuelle mercredi au sujet de la mort d’Ajmal Amani, 41 ans.

« Sans vouloir porter un jugement prématuré sur le caractère approprié de la force utilisée dans cet incident particulier, je peux exprimer au nom de tous les membres de notre département nos condoléances à la famille, aux amis et aux proches de M. Amani pour la perte qu’ils ont subie », a déclaré Bill Scott lors de la réunion publique.

Selon le commandant Paul Yep, les agents ont été appelés à un hôtel résidentiel dans le bloc 900 de la rue Folsom peu après 20 heures vendredi, sur des rapports d’un homme armé d’un couteau. La personne qui appelait a dit qu’elle ne pouvait pas rester au téléphone parce que l’homme « avait un couteau sur mon visage ».

Lorsque deux officiers sont arrivés, ils ont trouvé l’appelante et une autre victime qui a dit avoir également été menacée avec un couteau. Les deux victimes sont des employés de l’hôtel.

Selon Yep, les agents se sont ensuite dirigés vers la chambre d’Amani et ont trouvé l’homme au bout du couloir, qui criait et pointait les agents du doigt.

La vidéo montre que les officiers sont ensuite retournés vers les victimes et ont pris position dans le couloir, et ont dit qu’ils voulaient parler à Amani.

Selon Yep, à ce moment-là, l’un des agents a sorti son arme de poing. Le premier officier a alors appelé des renforts, dont une ambulance, ainsi qu’un bouclier tactique, ce qui, selon le commandant, était conforme à la formation du SFPD.

Environ une minute plus tard, Yep a déclaré qu’Amani est alors revenu dans le couloir, en hurlant Allahu Akbar (message suprémaciste qui veut dire « le Dieu de l’islam est le plus grand de tous les Dieux ») et en brandissant un couteau. Il a alors chargé vers les officiers avec le couteau.

Yep a dit qu’alors qu’Amani se rapprochait, les deux officiers ont tiré avec leurs armes, touchant Amani, qui s’est écroulé au sol. Amani a été abattu quatre fois par l’officier avec l’arme de poing, et trois fois par l’officier avec les projectiles de type « bean-bag ».

Les vidéos montrent les officiers demandant à Amani de leur parler, mais ils ont continué à maintenir leur distance. Quelques minutes plus tard, d’autres agents munis d’un bouclier tactique se sont approchés d’Amani et ont saisi le couteau. Les officiers et le personnel médical lui ont alors porté secours.

Aucun média grand public n’a rapporté que l’homme criait « Allahu Akbar » en courant vers les officiers et qu’il était un ancien interprète afghan !

Selon Yep, Amani a été emmené à l’hôpital général Zuckerberg de San Francisco, où il a été déclaré décédé.

Le policier qui a déchargé son arme à feu a été identifié comme étant l’officier John Quinlan, tandis que le policier qui a déchargé l’arme à balles bean-bag a été identifié comme étant Danny De Leon Garcia.

Selon le San Francisco Chronicle, Amani était un ancien interprète afghan pour les forces spéciales américaines. En 2019, Amani a été accusé d’agression avec une arme mortelle pour avoir tailladé un garde forestier de la ville avec un cutter.

Le journal a rapporté qu’Amani avait reçu l’ordre de suivre une déjudiciarisation en matière de santé mentale, qu’il a terminée cette année, et qu’il vivait dans une chambre louée et payée par la ville.

L’enquête sur la fusillade se poursuit. Les habitants, qui lui payaient l’hôtel, vont économiser le prix de la chambre.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

12
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz