Publié par Jean-Patrick Grumberg le 28 novembre 2021

Selon moi, Trump devrait cesser de tout le temps se plaindre de l’élection perdue.

« Nous avons gagné cette élection, nous n’avons pas perdu cette élection. Je ne veux pas vous attirer des ennuis parce que personne n’a le droit d’en parler, » a déclaré Donald Trump sur Fox business.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Tous les sondages qui ont été menés depuis janvier montrent que le public ne considère pas cela comme un sujet porteur, ni un motif de vote ou de mobilisation des électeurs. Regarder derrière soi ne permet pas de bien voir l’avenir. Le constat, il l’a fait, les leçons il les a tirées. C’est devant nous que le danger se profile.

Tout le monde a entendu Trump cent fois dire que l’élection a été volée. Presque la moitié des Américains le savent et le croient. Il était très important que Donald Trump dénonce la fraude massive qui s’est produite en 2020. Mais il a fait passer le message, à quoi ça sert de continuer à en parler ? Qu’il arrête de ruminer sa défaite !

Je veux que Trump soit réélu. Et pour cela, il faut se protéger contre la fraude. Je veux que Trump encourage les responsables politiques, dans chaque Etat, à faire les réformes nécessaires, et le public à s’impliquer plus dans le contrôle du dépouillement. Ce n’est pas pareil que ressasser la fraude passée.

C’est mon opinion. Elle est le résultat de mes 5 années d’analyse du président Trump et des réactions du public. Vous n’êtes pas obligé de la partager, mais j’espère que vous respectez au moins le travail et le temps que j’y investis.

D’ailleurs le battage commence à porter ses fruits : la Cour Suprême vient d’accorder au GOP de Caroline du Nord une audience pour décider s’ils peuvent défendre la loi qui impose aux électeurs de présenter une pièce d’identité pour voter dans l’État. Cela veut dire que la Cour suprême est sur le point de confirmer les lois d’identification des électeurs dans tout le pays. Et la décision sera rendue en juin/juillet (donc six mois avant les élections de mi-mandat).

2022, les élections de mi-mandat vont être cruciales

Cruciales pour l’Amérique, cruciales pour le monde. Les experts prédisent qu’un raz-de-marée va emporter les Démocrates, et que le GOP va reprendre la majorité aux deux chambres du Congrès, ainsi que des sièges de gouverneurs et d’élus aux postes clefs.

Si les Républicains remportent le Congrès, l’administration Biden va être sanglante. Biden va diriger le pays par ordre exécutifs comme nous ne l’avons jamais vu, et les décisions qu’il prendra seront dramatiques pour les citoyens américains et pour l’Amérique. Biden est déjà le président le plus à gauche que l’Amérique ait jamais connu, et les équipes qui prennent les décisions – Biden est juste un figurant – sont des socialistes et de marxistes qui veulent transformer l’Amérique. Certains disent qu’ils détestent l’Amérique, c’est ouvert au débat. Ce qui est certain, c’est que l’Amérique telle qu’elle est, ils la détestent parce qu’ils détestent le capitalisme.

Nous avons besoin de Donald Trump. Il veut sauver l’Amérique. Il peut la sauver. C’est un grand président, le plus grand depuis très longtemps. Et heureusement, son interdiction des réseaux sociaux se retourne contre BigTech et les Démocrates : les électrices des grandes villes, qui n’ont pas voté pour lui parce qu’elles étaient irritées par son style bombastique, sont maintenant conscientes du désastre Biden chaque fois qu’elles font les courses et le plein à la pompe.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

19
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz