Publié par Magali Marc le 28 novembre 2021

Dans un déclaration faite vendredi, le 26 novembre, Donald Trump a remis sur le tapis une controverse datant de septembre dernier alors que le journaliste Bob Woodward a prétendu dans son livre « Peril », que le général Milley aurait appelé ses homologues en Chine dans le but de les informer que le Président Trump ne serait pas autorisé à déclencher une guerre avec les Chinois avant de quitter la Maison Blanche. L’ex-Président a saisi cette occasion pour critiquer vertement l’Administration Biden, sans doute dans le but d’engager la bataille en préparation des élections de mi-mandat et de l’élection présidentielle de 2024.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de T. LaDuke, paru sur le site de RedState, le 26 novembre.

***************************

Un Donald Trump bien reposé, après Thanksgiving, s’en prend à un journaliste national

Je suis encore en train de digérer la fabuleuse nourriture que j’ai mangée hier, mais il semble que l’ex-Président Donald Trump soit encore d’humeur à découper de la dinde d’après sa dernière déclaration.

Donald Trump ne profite pas d’un long weekend pour se détendre en Floride, il se prépare pour les élections de mi-mandat et peut-être même au-delà.

Plus tôt dans la journée, il a publié une déclaration faisant référence à une controverse datant de septembre dernier, lorsque l’intrépide journaliste Bob Woodward a publié son livre « Peril », qui évoquait la fin de l’ère Trump à la Maison Blanche et le début du désastre Biden.



Selon ce livre, le général Milley aurait appelé ses homologues en Chine pour les informer que Trump ne serait pas autorisé à déclencher une guerre avec les Chinois avant de quitter la Maison Blanche.

Sans blague !

Le président a beaucoup de pouvoir mais il ne peut pas décrocher son téléphone et envoyer des troupes pour combattre les Chinois ou ordonner de les bombarder avec des bombes nucléaires. Ce n’est pas comme ça que ça marche et quiconque a observé l’inefficacité du gouvernement le sait.

Mais M. Woodward adore raconter des histoires et vendre des livres, alors il a propagé quelques ragots au début de l’automne de cette année.

Voici la déclaration récente du POTUS 45 ( 45ième President Of the United States) …

Le 26 novembre 2021 –

« Déclaration de Donald J. Trump, 45e Président des États-Unis d’Amérique
Est-ce que quelqu’un croit vraiment que l’escroc de longue date Bob Woodward, et son assistant, le caniche insignifiant, Robert Costa, laissent entendre dans leur livre de fiction que j’avais l’intention d’entrer en guerre avec la Chine, mais qu’un des généraux les plus stupides de l’armée a appelé les Chinois pour leur dire qu’il les informerait si cette action allait plus loin. M. Milley a peut-être appelé les Chinois, mais si c’est le cas, il devrait être jugé pour trahison. Je n’ai jamais eu l’idée d’entrer en guerre avec la Chine, si ce n’est pour la guerre que je gagnais, à savoir la guerre commerciale. C’est une honte d’inventer des histoires comme celle-ci et les vendre au public. J’ai observé la face effrontée et arrogante de M. Woodward pendant qu’il baratinait et je me suis dit :  » Je me demande si l’histoire va vraiment retenir ce genre de choses.  » Comment refaire sa réputation ? J’ai été le seul président depuis des décennies à ne pas nous faire entrer en guerre – je nous ai fait sortir de la guerre !
Notre pays a été pris en charge par des escrocs et des menteurs, et nous devons le reprendre. Tout comme l’arnaque (de la prétendue collusion) avec la Russie a été totalement démystifiée et discréditée en tant que faux complot des Démocrates et de Hillary la corrompue, l’histoire de la « guerre avec la Chine » est encore plus ridicule. C’est incroyable que quelqu’un soit même autorisé à écrire ce genre de choses. Nous ne parlons plus de la grandeur de notre pays, tout est question d’enquêtes politiques, de canulars et d’escroqueries. Nous allons rendre l’Amérique grande à nouveau !
»

Bien sûr, The Hill a suivi cette affaire, étant donné que Donald Trump a retourné le couteau dans la plaie. Son personnel de premier plan nous a rassuré à l’effet que que M. Woodward avait été soulagé que M. Milley ait fait ce qu’il avait fait…

« Woodward a défendu l’appel de M. Milley à la Chine après que les Républicains se soient attaqués au général, disant qu’il avait eu tort d’appeler un adversaire étranger pour lui transmettre des informations comme il l’a fait. « Le général Milley a agi. Il était placé … il vivait un moment lors duquel il avait une responsabilité pratique », a déclaré le journaliste vétéran. « Quelles étaient les calamités qui pouvaient s’abattre sur les États-Unis, une guerre notamment avec la Chine, l’utilisation d’armes nucléaires… c’est impensable. »

Ne t’en fais pas, Bob, il n’y avait pas de guerre avec les Chinois à l’horizon, et M. Milley n’a rien empêché.La raison pour laquelle l’ex-POTUS a décidé de remettre cela sur le tapis aujourd’hui est incertaine, mais cela me porte à croire qu’il aiguise (verbalement) ses couteaux afin de découper une carcasse politique pour novembre 2022.

Avec l’aide de l’actuelle voiture de clowns pleine d’experts résidant au 1600 Pennsylvania Avenue, M. Trump va pouvoir s’amuser davantage en tant que simple citoyen, durant cette période, qu’il a pu le faire en tant que président.

Assurez-vous d’acheter de bonnes quantités de pop-corn pour regarder cela, avant que l’inflation de Joe Biden ne fasse encore grimper les prix !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Redstate

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

7
0
Merci de nous apporter votre commentairex