Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 novembre 2021

Sur les réseaux sociaux, les antivax en sont arrivée à fouiller les poubelles pour trouver de quoi alimenter leur hostilité au vaccin COVID. Je le déplore, car il est très légitime de dire tout simplement « je n’aime pas le vaccin, je n’en veux pas ».

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Le chiffre de 86% qui circule sur les réseaux sociaux est 100% exact. Il est tiré d’une étude clinique publiée en mai dernier dans le très sérieux New English journal of Medecine (1).

Ce que les militants ne disent pas, et qui est écrit en toutes lettres dans l’étude, c’est que « les effets indésirables » en question, qui sont devenus « graves » sous leur baguette magique, sont le petit bobo au bras qu’ont ressenti les ados après la piqûre !

Oui vous lisez bien, il s’agit des adolescents qui ont eu mal au bras après la piqûre !

Mais comme je suis un journaliste honnête qui fait du journalisme à l’ancienne, il est important d’ajouter ceci

  • Des effets indésirables graves ont bien été rapportés après la vaccination chez des jeunes, mais ils sont rares. Il s’agit de cas de myocardites (inflammation cardiaque) qui touchent principalement des jeunes hommes, après la deuxième dose.
  • En juin, 323 cas d’inflammations cardiaques chez les ados ont été recensés, après l’injection des vaccins Pfizer et Moderna aux Etats-Unis. Les experts ont conclu qu’il existait un lien probable entre le vaccin et les cas de myocardite.

    Ils ont ajouté qu’il s’agissait surtout de cas « légers, les individus guérissent souvent d’eux-mêmes ou avec un traitement minime ».

    C’est beaucoup 323 personnes. 323 sur 32 millions d’ados de 12 à 24 ans vaccinés.

Ai-je besoin de répéter que je ne suis ni pour ni contre le vaccin, et que les personnes qui ne veulent pas du vaccin ont tout mon respect ? Oui, je pense devoir le répéter. Je ne suis pas comme Donald Trump, qui est pro-vax et anti-passe et anti-mandat de port du masque. Je suis favorable à ce qu’on laisse les gens faire comme ils veulent.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2107456

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

33
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz