Publié par Daniel Pipes le 1 novembre 2021

Le département d’histoire du Colby College vient de publier de façon classique une offre d’emploi concernant un poste de professeur assistant invité en histoire islamique/du Moyen-Orient pour l’année universitaire 2022-2023. Si elle est classique, l’offre est également singulière.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Il y a quarante ans, j’aurais pu postuler à ce poste et j’aurais peut-être même eu la chance de l’obtenir. De nos jours, cependant, la description du poste indique clairement qu’en tant qu’universitaire conservateur, je n’aurais aucune chance. Notez les éléments en gras dans l’annonce qui indiquent clairement qu’il est « inutile pour les conservateurs de postuler » :

  • Le Département est une communauté d’enseignants-chercheurs engagés.
  • Nous aimerions particulièrement entendre des candidats qui apporteront à la classe des expériences, des identités, des idées et des moyens d’engagement qui résonneront avec le corps étudiant de plus en plus diversifié du département d’Histoire et de Colby.
  • Nous recherchons des candidats à haut potentiel, qui pourront enseigner l’histoire de manière innovante, efficace et inclusive.
  • Les déclarations [faites par le candidat] sur sa philosophie d’enseignement et ses centres d’intérêts en matière de recherche doivent démontrer un engagement par rapport aux valeurs de diversité et d’inclusion.

Bien qu’apparemment inoffensifs, des termes comme engagéidentitédiversité et inclusion excluent en réalité quiconque n’est pas à Gauche. En effet, « la diversité, l’équité et l’inclusion » (ou DEI) constitue le mantra professionnel principal des progressistes.

De plus, l’exigence selon laquelle « sa philosophie d’enseignement et ses centres d’intérêts en matière de recherche doivent démontrer un engagement par rapport aux valeurs de diversité et d’inclusion » est particulièrement insidieuse. Non seulement elle écarte tous ceux qui ne sont pas à Gauche mais en plus, elle s’assure que cette perspective soit ancrée dans les futurs travaux du chercheur.

Ainsi, la Gauche verrouille son influence sur le personnel, l’enseignement et la recherche universitaires.

La seule façon de briser ce verrou est de créer de nouvelles institutions d’une portée considérable. C’est possible mais cela demande à la fois de l’imagination (très peu d’Américains ont fondé de nouvelles universités ces derniers temps) et de l’argent, de préférence beaucoup d’argent. Comme je l’ai fait remarquer en 2019, ces fonds potentiels existent bel et bien :

Frederick M. Hess et Brendan Bell ont fait le calcul et ont conclu que le coût de la construction et de la dotation à long terme d’une telle université reviendrait à 3,4 milliards de dollars. C’est une coquette somme qu’il faut toutefois relativiser quand on sait qu’en 2017, l’ensemble des donations consacrées à l’éducation supérieure s’est élevé à 43,6 milliards de dollars. Ces 3,4 milliards ne représentent par ailleurs qu’une partie de l’immense richesse dont disposent certains conservateurs (ohé Charles et David, ohé Sheldon, ohé Rupert).

Jusqu’à ce que de nouvelles institutions de ce genre voient le jour, il est clair que la dérive vers la gauche se poursuivra.

En point d’orgue de son offre d’emploi, le Colby College établit une longue liste exotique de catégories par rapport auxquelles il déclare ne pas faire de discrimination : « la race, la couleur, l’âge, le sexe, l’orientation sexuelle, l’identité de genre, la religion, la grossesse, le statut parental ou matrimonial, l’origine nationale ou ethnique, la caste, les convictions politiques ou le handicap sans rapport avec les exigences de l’emploi ou du parcours d’études. »

Curieusement, dans une autre annonce concernant le même poste et publiée sur le site de la Middle East Studies Association, la liste non discriminatoire de Colby est plus courte et assez différente. Les mots en gras indiquent les différences entre les deux versions : « la race, la couleur, le genre, l’orientation sexuelle, l’identité ou l’expression de genre, le handicap, la religion, l’ascendance ou l’origine nationale, l’âge, le statut matrimonial, les informations génétiques ou le statut de vétéran ».

Certaines variantes (caste, informations génétiques) sont bizarres et d’autres (croyances politiques) importantes. On ne peut que se demander quelles sont les caractéristiques de candidats par rapport auxquelles Colby et d’autres s’engageront à l’avenir à ne pas faire de discrimination : la taille, peut-être, ou la couleur des cheveux, le fait d’être droitier ou gaucher ou encore l’obésité. Ou peut-être la connaissance des langues, le QI, les compétences pédagogiques et la qualité de la recherche. L’avenir de l’université telle qu’elle est conçue par les progressistes américains ne connaît pas de limites.

M. Pipes (DanielPipes.org@DanielPipes), président du Middle East Forum, a enseigné dans quatre universités. © 2021 par Daniel Pipes. 

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous