Publié par Abbé Alain Arbez le 27 novembre 2021

Avant sa mort, le prophète avait dit en parlant de l’Arabie : « Il ne peut coexister deux religions sur la terre d’islam »

Alors que les juifs et les chrétiens depuis longtemps présents en Arabie avaient mis en valeur des régions désertiques par leur travail, la prise de pouvoir de Mahomet s’appropria leur économie florissante. L’épisode de Kaybar démontre que le régime islamique les massacra, les réprima, les spolia et finalement les expulsa du territoire sacré au nom des préceptes strictement exclusifs du Dar al islam.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Sait-on que la revendication des « cimetières musulmans » dans les pays européens s’alimente à la même injonction sacralisée ? Cette logique considère que les défunts musulmans reposant aux côtés d’infidèles seraient souillés par cette promiscuité avec l’impureté de la mécréance.

En régime démocratique, les musulmans immigrés dans des pays de tradition chrétienne peuvent être comme tout citoyen inhumés dans les cimetières ouverts à tous. A l’inverse, actuellement, alors que l’Arabie saoudite compte de très nombreux chrétiens occidentaux et asiatiques vivant sur son territoire en raison de leur travail, si l’un d’eux décède, son cadavre doit obligatoirement être exfiltré vers une destination hors d’Arabie. De même, si une personne non musulmane est opérée à l’hôpital, une loi officielle exige que toute partie de son corps (membre, organe ou autre) résultant de l’intervention chirurgicale soit expédiée hors d’Arabie pour les mêmes raisons religieuses.

Qu’en pensent les tenants de la religion inclusive,  woke et cancel culture ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez, prêtre catholique, commission judéo-catholique de la conférence des évêques suisses et de la fédération suisse des communautés israélites, pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

18
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz