Publié par Michèle Mazel le 29 novembre 2021

Les Emirats arabes unis, qui jouent un rôle de plus en plus grand au Moyen-Orient, sous l’impulsion du prince héritier et Premier ministre Mohammed Ben Zayed, mieux connu comme MBZ, semblent s’intéresser beaucoup à l’Interpol.

Ils se sont appliqués avec succès à faire réintégrer la Syrie dans cette institution. Tout en restant officiellement membre, elle avait été mise de facto hors circuit en 2012 après la sanglante répression du soulèvement populaire qui avait marqué le «printemps arabe» et les sanctions internationales que cette répression avait entraînées.

Celui que les ennemis du régime appellent le «boucher de Damas» va désormais pouvoir utiliser toutes les ressources d’Interpol pour traquer ses opposants.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Ces derniers ne semblent pas prendre pour argent comptant l’affirmation d’Interpol selon laquelle, selon les statuts auxquels a adhéré chacun de ses membres, ils sont tenus d’agir «dans l’esprit de la Déclaration universelle des droits de l’homme».

Interpol, l’association internationale des polices, a vu le jour il y a bientôt cent ans, plus précisément le 7 septembre 1923, à Vienne en Autriche en présence de représentants des forces de police de vingt pays.

Il s’agissait de répondre à la criminalité internationale favorisée par une plus grande circulation des personnes.

L’organisation a connu bien des vicissitudes avant de devenir en 1956 l’ «Organisation internationale de police criminelle-Interpol».

Elle regroupe aujourd’hui 195 pays membres et ce sont ces pays, qui, réunis en assemblée générale, élisent son président en fonction de tractations qui n’ont souvent rien à voir avec ses qualifications.

Pourtant, s’agissant de l’élection qui s’est tenue le 26 novembre dernier, le général Al-Raisi, chef de la police des Emirats Unis, semblait a priori un candidat idéal pour cette haute fonction.

Après de brillantes études dans une université londonienne, il avait choisi de faire carrière dans la police et aujourd’hui, après quarante ans de métier, il peut se vanter d’avoir modernisé une institution poussiéreuse.

Sa candidature s’est pourtant heurtée à l’opposition des pays occidentaux.

C’est que le personnage, accusé de fait de torture, est visé par de nombreuses plaintes déposées devant les juridictions françaises, turque, suédoise et norvégienne.

Dans son éditorial du 25 novembre, Le Monde appelait le président Macron à tout faire pour éviter «le naufrage d’Interpol» qu’entraînerait l’élection de Raisi qui «serait un dévoiement d’une organisation internationale basée à Lyon, en France.»

Peine perdue.

Les autorités françaises ont fait la sourde oreille.

Après tout, les ventes d’armes aux Emirats portent sur des montants considérables.

Le général Al-Raisi a donc été élu, au troisième tour certes, mais qu’importe.

Le fait que la contribution de son pays au budget d’Interpol vient de passer à 50 millions d’Euros à verser sur cinq ans, soit nettement plus que leur quote-part, ne lui a sans doute pas fait de tort.

Il va donc piloter l’Interpol pendant les quatre prochaines années.

A Lyon, siège du secrétariat mondial de l’Interpol, on s’inquiète quand même.

Le nouveau président hésitera peut-être à se rendre en France, les avocats de deux des victimes présumées ayant demandé qu’il soit arrêté dès qu’il mettra le pied sur le sol national.

Ce qui pourrait amener l’organisation à déménager vers des cieux plus cléments.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Michèle Mazel pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

3
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz