Publié par Manuel Gomez le 3 novembre 2021

Mardi 27 octobre 2021, à Istanbul (Turquie), a été inaugurée par une cinquantaine d’érudits islamiques, sous la direction du cheikh Sami es-Saidi, « L’Organisation Internationale de soutien au prophète de l’Islam », avec pour objectif principal « La criminalisation dans le monde des blasphèmes contre le Prophète », et cela à l’occasion du premier anniversaire de la campagne « Soutenez le prophète Mahomet » qui, l’on s’en souvient, avait été fondée en 2020 après les insultes et la campagne de diffamation qui avaient été lancées contre le prophète Mahomet, notamment en France (Selon eux bien entendu !). 

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Le communiqué suivant vise en tout premier lieu l’Europe, bien sûr, mais surtout la France plus particulièrement : « Au nom de Dieu le Miséricordieux, les peuples musulmans d’Afrique du Nord et de l’Ouest mènent un boycott : « Une culture victorieuse contre les vestiges culturels du colonialisme français. » 

En interdisant de parler la langue française sous les coupoles des Parlements, plusieurs ministères du gouvernement algérien ont également « arabisé » les documents gouvernementaux et correspondances.  

L’Organisation mondiale du soutien au prophète de l’Islam reçoit cette bonne nouvelle qui confirme ce qui suit : « Le boycott culturel de ceux qui ont offensé le prophète est identique au boycott économique. Ce qui s’est passé en Algérie est au cœur de la préservation de la souveraineté des Etats, de l’identité des peuples religieux et de leur culture islamique. 

Nous appelons les gouvernements des pays islamiques à intensifier le boycott culturel et politique du gouvernement MACRON, qui a commis un abus flagrant sur le Prophète. » 

Cette escalade du boycott culturel est une manifestation des crises qui se sont abattues sur la tête de MACRON depuis qu’il a affirmé « que l’islam est en crise ». 

Lors de cette inauguration, les dirigeants se sont manifestés sur « Twitter » : Que l’honneur du prophète soit renforcé et honoré et que l’insulter soit légalement et populairement criminalisé dans le monde entier. 

Rappelons que l’un des fondateurs de cette organisation n’est autre que le cheikh Muhammed Hassan Ould Dedew, très proche de l’UOIF, les Musulmans de France qui, sur une vidéo « incitait à tuer des Français, après la republication des caricatures de « Charlie Hebdo ». 

Mohamed Al-Sagheer, dirigeant de l’Union Internationale des Erudits Musulmans, considéré comme l’autorité suprême des Frères musulmans et désigné comme le « théologien de la terreur », avait appelé également, sur la chaîne Al-Jazeera, au boycott des produits français. 

Et toutes ces attaques contre la France, et son président, sous la protection du dictateur Erdogan et de la Turquie qui sont, paraît-il, « les amis de l’Europe, et les nôtres ! ». 

Tous attendent les prochaines excuses d’Emmanuel Macron « pour son abus flagrant contre le Prophète », vous vous en souvenez, vous ? Moi pas, mais « puisqu’ils l’affirment ! ». 

Très nombreux, en France, sont encore ceux qui n’ont pas compris, ni « Le grand remplacement », ni la guerre que nous ont déclaré les islamistes radicaux. 

Voici donc une information qui devrait les éclairer, si c’est possible, car il n’y a pires aveugles que ceux qui ne veulent pas voir, ni pires sourds que ceux qui ne veulent pas entendre. 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

37
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz