Publié par Guy Millière le 20 novembre 2021

Tout peut encore changer, bien sûr. Mais pour l’heure, il apparait très improbable que le candidat que sera choisi par le parti de centre-droit Les Républicains puisse être au second tour de l’élection présidentielle française de 2022, et il semble vraisemblable que le parti en question est à l’agonie.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Ses membres de droite rejoindront sans doute les positions incarnées aujourd’hui par Eric Zemmour et une recomposition de la droite s’opèrera sans doute ; les trois principaux prétendants à l’investiture, tous centristes, mous, et socialisants, même s’ils s’efforcent de le cacher un peu, chercheront, sans qu’on puisse savoir s’ils y parviendront, à avoir des ministères dans un gouvernement Macron si Emmanuel Macron est réélu. 

Pour l’heure aussi, il semble probable, malgré les efforts de nombres de journalistes qui s’efforcent de continuer leur travail de démolition, qu’Eric Zemmour restera devant Marine Le Pen et fera dès lors, sauf accident de parcours, face à Emmanuel Macron au second tour (cela rendra, au vu des qualités intellectuelles d’Eric Zemmour, les choses plus difficiles pour Macron). 

Et il reste, hélas, très probable (je regrette infiniment d’avoir à le dire) qu’Emmanuel Macron sera réélu, ce qui, le cas échéant, sera catastrophique pour la France.

Emmanuel Macron tient des discours emplis d’autosatisfaction, ce qui implique pour lui de présenter un bilan falsifié de sa présidence et, lorsqu’il parle du présent, de décrire une réalité qui n’existe pas. Jusqu’au début de la pandémie, la présidence Macron avait ressemblé aux trois présidences précédentes (Chirac, Sarkozy, Hollande) et avait été marquée par une passivité face à la poursuite du déclin du pays, mais avec une immense différence : Macron avait affiché ouvertement son mépris des pauvres, provoqué un mouvement de révolte et de désespoir et l’avait éteint par le recours à une extrême violence et à des mutilations (ce qui devrait être impardonnable, mais nombre de Français semblent prêts à accepter quasiment tout). 

Avec la pandémie, Macron a accéléré le déclin du pays, tout en plaçant l’ensemble de la population dans un état de peur et de soumission, qui perdure jusqu’à aujourd’hui, et sera maintenu jusqu’à l’été 2022, donc au-delà des élections présidentielles et législatives. 

Son discours du 9 novembre a montré toute l’étendue de l’imposture qu’il incarne. 

Présenter la gestion de la pandémie sous un jour positif est sordide : la France est l’un des pays qui a imposé les fermetures les plus strictes et les plus autoritaires pour sa population, et l’un des pays aussi qui a pris les mesures sanitaires les plus abjectes, sans parvenir à un nombre de morts ou de cas plus bas que dans d’autres pays où des mesures moins arbitraires ont été prises. Avoir condamné les Français à rester enfermés chez eux et à ne sortir qu’une heure par jour, à un kilomètre de chez eux au maximum, les avoir empêchés d’aller à l’enterrement de leurs proches décédés, avoir interdit des médicaments qui soignent, avoir laissé des malades chez eux avec du doliprane (totalement inutile face à une maladie telle que le Covid), et leur avoir dit de n’aller à l’hôpital que lorsque leur état devenait désespéré a été monstrueux et criminel, et la situation des hôpitaux a été souvent digne d’un pays du tiers-monde. 

Parler de la liberté en la conditionnant à l’obtention d’un passeport vaccinal et en maintenant les non-vaccinés dans un statut de parias a été digne d’un dictateur, et laisser de côté le fait que les vaccins n’évitent ni d’être contaminé et malade, ni d’être contagieux relève de la pire propagande. 

Maintenir la peur et la soumission, alors que la pandémie se termine, relève de la manipulation politique la plus obscène (mais c’est vrai, la cinquième vague arrive ! Et après ce sera la sixième, puis la septième, sans doute). 

Décrire la situation du pays comme bonne est se moquer de ceux à qui on s’adresse : la France a, en raison des mesures ineptes prises pendant la pandémie, connu l’une des plus fortes récessions du monde développé, plus de huit pour cent. Le retour à la croissance est tout juste un retour à l’activité après un arrêt presque complet, et ne pas le dire est une insulte à l’intelligence. 

Donner des chiffres du chômage à l’évidence faux est un crachat au visage des chômeurs, et des pauvres. Continuer à promettre de dépenser des milliards inexistants qui vont creuser le déficit budgétaire et accroitre l’endettement est une attitude digne d’un dirigeant socialiste pour république bananière. Laisser de côté le fait que plus de dix millions de Français doivent se nourrir en comptant sur les organisations caritatives est immonde : cela concerne près de quinze pour cent de la population ! 

Tout cela est destiné à ne pas parler des problèmes réels et graves du pays, et il semble évident que Macron fera tout pour ne pas en parler, et pour anesthésier la population, et comptera sur ses laquais médiatiques pour susciter le rejet du “fascisme” et pour diriger un nombre suffisant d’électeurs vers les bulletins portant son nom. 

S’il parvient à ses fins (et oui, je crains fort qu’il parvienne à ses fins), ce doit être dit, le futur sera abominable. 

L’islamisation du pays s’accroitra, l’insécurité aussi. Les zones de non-droit grandiront. Les pauvres seront plus nombreux. Les impôts seront plus lourds. 

Dire la vérité sera d’”extrême droite”, davantage encore qu’aujourd’hui. 

Ceux qui le feront seront qualifiés de complotistes”, bien davantage encore qu’aujourd’hui. 

Les paroles d’Eric Zemmour disant que la France deviendra le Liban se concrétiseront, vraisemblablement. 

J’aimerais penser que cela ne se produira pas. Pour l’heure, rien ne vient me l’indiquer. Je suis agnostique et je n’ai jamais cru aux miracles…

Je voterai néanmoins pour Eric Zemmour. Cela va de soi. Il veut sauver la France. Il y a de l’héroïsme en lui, et j’éprouve de la répulsion face à ceux qui l’insultent. 

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

37
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz