Publié par Gertrude Lamy le 13 novembre 2021

Source : Lesobservateurs

Voici encore une autre manifestation de la culture de violence créée par des passages du Coran et des Hadiths qui autorisent la violence contre les femmes.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Le Coran enseigne que les hommes sont supérieurs aux femmes et doivent battre celles dont ils « craignent la désobéissance ». Les femmes bien sont obéissantes. Elles gardent leurs parties invisibles parce qu’Allah les a gardées. Quant à celles dont vous craignez la désobéissance, avertissez-les et envoyez-les dans des lits séparés et battez-les. — Coran 4:34

L’épouse-enfant de Mahomet, Aïcha, dit dans un hadith :
Mahomet « m’a frappée à la poitrine, ce qui m’a fait mal, puis il a dit :
‘Pensais-tu qu’Allah et Son Apôtre te traiteraient injustement ? » — Sahih Muslim 2127

Un autre hadith dit : « Rifa‘a a divorcé de sa femme, après quoi ‘AbdurRahman bin Az-Zubair Al-Qurazi l’a épousée. ‘Aïcha a dit que la dame (est venue), portant un voile vert et (s’est plainte à elle (Aïcha) de son mari et lui a montré une tache verte sur sa peau causée par les coups). C’était l’habitude des femmes de se soutenir les unes les autres, alors quand le Messager d’Allah est venu, Aïcha a dit : « Je n’ai vu aucune femme souffrir autant que les femmes croyantes. Regarde ! Sa peau est plus verte que ses vêtements !’ » — Sahih Bukhari 7.77.5825

Le meurtrier a tranché la gorge de son épouse. « Quand vous rencontrez les incroyants, frappez les au cou… » (Coran 47:4)

Il avait quarante-deux ans de plus qu’elle.

Le mariage des enfants a une attestation abondante dans la tradition et la loi islamiques.

La direction turque des affaires religieuses (Diyanet) a  déclaré en janvier 2018  qu’en vertu de la loi islamique, les filles aussi jeunes que neuf ans peuvent se marier.

« L’islam n’a pas de limite d’âge dans le mariage et les musulmans n’ont aucune excuse pour ceux qui refusent cela » –  Ishaq Akintola , professeur d’eschatologie islamique et directeur de Muslim Rights Concern, Nigeria

« Il n’y a pas d’âge minimum pour le mariage ni pour les hommes ni pour les femmes dans la loi islamique. La loi dans de nombreux pays ne permet aux filles de se marier qu’à partir de l’âge de 18 ans. Il s’agit d’une législation arbitraire, pas de la loi islamique. —  Dr Abd Al-Hamid Al-‘Ubeidi , expert irakien en droit islamique

Il n’y a pas d’âge minimum pour le mariage et les filles peuvent être mariées « même si elles sont au berceau ». —  Dr Salih bin Fawzan , éminent religieux et membre du plus haut conseil religieux d’Arabie saoudite

« L’islam n’interdit pas le mariage des jeunes enfants. » — Conseil pakistanais de l’idéologie islamique

Ces autorités disent ces choses parce que les hadiths que les musulmans considèrent comme authentiques attestent que l’épouse préférée de Mahomet, Aïcha, avait six ans quand il l’a épousée et neuf quand il a consommé le mariage :

« Le Prophète a écrit le (contrat de mariage) avec Aïcha alors qu’elle avait six ans et a consommé son mariage avec elle alors qu’elle avait neuf ans et elle est restée avec lui pendant neuf ans (c’est-à-dire jusqu’à sa mort) » (Bukhari 7.62.88) .

Une autre tradition veut qu’Aïcha elle-même raconte la scène :

Le Prophète m’a fiancée à lui quand j’étais une fille de six ans. Nous sommes allés à Médine et avons séjourné chez Bani-al-Harith bin Khazraj. Puis je suis tombée malade et mes cheveux sont tombés. Plus tard, mes cheveux ont repoussé et ma mère, Um Ruman, est venue me voir pendant que je jouais à la balançoire avec quelques-uns de mes amies. Elle m’a appelée et je suis allée la voir, sans savoir ce qu’elle me voulai. Elle m’a pris par la main et m’a fait rester debout à la porte de la maison. J’étais essoufflée, et quand ma respiration s’est rétablie, elle a pris de l’eau et m’en a frotté le visage et la tête. Puis elle m’a emmenée dans la maison. Là, dans la maison, j’ai vu des femmes Ansari qui ont dit : « Meilleurs vœux et la bénédiction d’Allah et bonne chance ». Puis elle m’a confiée à elles et elles m’ont préparée (pour le mariage). De façon inattendue, l’apôtre d’Allah est venu vers moi dans la matinée et ma mère m’a remise à lui, et à cette époque j’étais une fille de neuf ans. (Bukhari 5.58.234).

Muhammad avait alors cinquante-quatre ans.

Épouser des petites filles n’était pas si inhabituel pour l’époque, mais étant donné que dans l’Islam, Mahomet est l’exemple suprême de conduite (cf. Coran 33:21), il est considéré comme exemplaire dans ce domaine également, jusqu’aujourd’hui.

Ainsi, en avril 2011, le mufti bangladeshi Fazlul Haque Amini a déclaré que ceux qui tentaient d’adopter une loi interdisant le mariage des enfants dans ce pays mettaient Mahomet sous un mauvais jour : « L’interdiction du mariage des enfants mettra en cause le mariage du saint prophète de l’islam, [soumettra] la moralité du prophète à la controverse et au défi. Il a ajouté une menace : « L’islam autorise le mariage des enfants et il ne sera pas toléré qu’un dirigeant essaie un jour de toucher à cette question au nom de donner plus de droits aux femmes. » Le mufti a ajouté que 200’000 djihadistes étaient prêts à sacrifier leur vie pour toute loi restreignant le mariage des enfants.

De même, l’influent site Islamonline.com a justifié en décembre 2010 le mariage des enfants en invoquant non seulement l’exemple de Mahomet, mais aussi le Coran :

Le Noble Coran a également mentionné la période d’attente [pour une femme divorcée avant de se remarier] pour la femme qui n’a pas encore ses règles, en disant : « Et celles parmi vos femmes qui n’attendent plus de règles, si vous doutez, alors leur temps est de trois mois, et [aussi pour] celles qui n’ont pas eu de règles » [Coran 65:4].

Comme ce verset n’a pas été abrogé par la suite, nous pouvons en déduire qu’il est permis d’avoir des relations sexuelles avec une fille prépubère. Le Coran n’est pas comme les livres de jurisprudence qui indiquent quelles seraient les conséquences des choses, même si elles sont interdites. Il est vrai que si le prophète a conclu un contrat de mariage avec Aïcha lorsqu’elle avait six ans, il n’a pas eu de relations sexuelles avec elle avant l’âge de neuf ans, selon al-Bukhari.

D’autres pays font de l’exemple de Mahomet la base de leurs lois concernant l’âge légal du mariage pour les filles. L’article 1041 du Code civil de la République islamique d’Iran stipule que les filles peuvent être fiancées avant l’âge de neuf ans et mariées à neuf ans : « Le mariage avant la puberté (neuf années lunaires complètes pour les filles) est interdit. Le mariage contracté avant la puberté avec l’autorisation du tuteur est valable à condition que les intérêts de la pupille soient dûment respectés. »

Selon Amir Taheri dans  L’Esprit d’Allah : Khomeiny et la révolution islamique  (pp. 90-91 de l’original anglais), l’ayatollah iranien Khomeini lui-même a épousé à l’âge de vingt-huit ans une fille de dix ans. Khomeini a qualifié le mariage avec une fille prépubère de « bénédiction divine » et a conseillé aux fidèles de donner leurs propres filles en conséquence : « Faites de votre mieux pour vous assurer que vos filles ne voient pas leur premier sang dans votre maison ». Lorsqu’il a pris le pouvoir en Iran, il a abaissé l’âge légal du mariage des filles à neuf ans, conformément à l’exemple de Mahomet.

« Jugement à Oldenburg : emprisonnement à vie après le meurtre de sa femme »

traduit de « Urteil in Oldenburg : Lebenslange Haft nach Mord an Ehefrau », NDR , 5 novembre 2021 (merci à Medforth)

[Nous avions déjà parlé ici de ce crime il y a deux mois, au début du procès.]

Un homme de 63 ans domicilié à Delmenhorst a été condamné à la réclusion à perpétuité par le tribunal régional d’Oldenburg pour le meurtre de sa femme beaucoup plus jeune. L’homme originaire d’Afghanistan a égorgé la jeune femme de 21 ans devant leurs enfants. La femme avait voulu se séparer de son mari violent. Après le verdict, l’agresseur s’est enfui et s’est jeté par-dessus une balustrade dans le bâtiment du tribunal. Il a été emmené dans une clinique avec de graves blessures à la tête.

Source: https://www.jihadwatch.org/2021/11/germany-63-year-old-afghan-muslim-migrant-slits-21-year-old-wifes-throat-in-front-of-their-children

(Les liens dans l’article ci-dessus renvoient à des traductions automatiques, sans garantie.)

L’impossibilité de cohabiter avec des migrants venant d’une autre culture est prouvée quotidiennement par la criminalité qu’ils laissent partout dans leur sillage. Le vivre ensemble déjà nous a amené des problèmes insolubles, nous n’avons aucune maîtrise de la criminalité sur notre sol, les no-go-zones phagocytent nos territoires, et malgré tout cela, leur arrivée semble toujours souhaitable pour cette gauche en mal de prolétariat. Pour la bienpensance, les peuples sur place ont perdu leurs valeurs, ils sont tout juste bons à entretenir l’establishment Rouge-Vert et à financer leur chimère du vivre-ensemble.

Le ministre hongrois des Affaires étrangères Szijjártó vient de donner une conférence de presse au sujet des assaillants musulmans qui frappent agressivement aux portes de l’Europe. La seule façon efficace de stopper les vagues migratoires, souligne-t-il, c’est la construction de barrières aux frontières de l’Europe. Le point de vue des bureaucrates de l’UE n’a pas changé depuis 2015, comme s’ils vivaient sur une autre planète: ils continuent à favoriser l’arrivée des migrants, offrant des financements à tous ceux qui œuvrent dans ce sens, et refusant de participer aux frais de ceux qui offrent des méthodes efficaces pour arrêter l’invasion.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

18
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz