Publié par Christian Larnet le 21 novembre 2021

Pour Sadiq Khan, Eric Zemmour, candidat juif français conservateur à la présidentielle, n’est pas le bienvenu à Londres.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Le maire de Londres a déclaré l’animateur devenu politicien Eric Zemmour persona non grata dans la capitale anglaise, en prévision d’une visite prévue.

Eric Zemmour avait prévu une visite à Londres ce week-end, afin d’obtenir le soutien des expatriés français vivant dans la ville.

Les détails de l’événement ont été mystérieusement retardés, avant que Khan fasse la lumière sur les motifs, dans une réponse au membre de l’Assemblée de Londres Zack Polanski, qui a demandé si Zemmour devrait être accueilli dans la ville.

« Je veux être clair : la force de notre ville est sa diversité », a déclaré Khan en réponse. « Ainsi, ceux qui souhaitent diviser nos communautés et inciter à la haine contre les gens en raison de leur couleur de peau ou de leur religion ne sont pas les bienvenus dans notre ville. » Autrement : oui à la diversité, mais non à la diversité d’opinion.

Zemmour devait s’exprimer au Royal Institution de Londres devant les dizaines de milliers d’expatriés français de la ville, mais l’institution et d’autres lieux potentiels ont hésiter à l’accueillir.

Connu outre-manche pour ses commentaires anti-immigrés, Zemmour – qui est juif – est retombé en troisième position dans les sondages, bien qu’il n’ait pas encore déclaré publiquement son intention de se porter candidat à l’Élysée en avril 2022.

La semaine dernière, à l’occasion du sixième anniversaire des attentats terroristes islamistes qui ont tué 130 personnes à Paris, M. Zemmour s’est rendu dans la salle de concert du Bataclan et a imputé la responsabilité des meurtres à l’immigration. Sa rivale de droite à la présidence, Marine Le Pen, l’a qualifié de « polémiste », c’est-à-dire de personne dont le seul but est de susciter un débat.

Interrogé sur les rumeurs selon lesquelles l’équipe de M. Khan faisait pression sur les lieux pour qu’ils ne l’accueillent pas, le porte-parole de M. Zemmour a déclaré que ce n’était « pas au maire de Londres de dire qui peut dire quoi, où et à quelle heure », ajoutant : « C’est une situation bizarre dans le pays de la liberté d’expression ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

25
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz