Publié par Gaia - Dreuz le 24 novembre 2021

Source : Publicsenat

A cinq mois d’une élection présidentielle, la cote de popularité d’Emmanuel Macron est au plus haut. Selon un sondage réalisé par Odoxa, Mascaret pour Public Sénat, LCP et la presse régionale, il parvient même à séduire plus de 4 sympathisants de gauche sur 10.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

« C’est une situation assez inédite » que relève un sondage réalisé par Odoxa, Mascaret pour Public Sénat, LCP et la presse régionale, 44 % des Français estiment qu’Emmanuel Macron est un « bon président », soit 4 points de plus qu’au mois d’octobre.

macron_en_hausse_sondage.jpg

« Il retrouve ainsi après quatre années à l’Elysée les niveaux de popularité qui étaient les siens à pareille époque en novembre 2017 […] son niveau de popularité qui est tout à fait exceptionnel pour un président en fin de mandat en France. D’ailleurs aucun de ses prédécesseurs n’a jamais atteint un tel niveau à 5 mois d’une éventuelle réélection », explique Gaël Sliman, président d’Odoxa.

Dans le détail, le chef de l’Etat progresse même auprès de sympathisants de gauche. 27 % (+7 points) des sympathisants de la France Insoumise estiment qu’il est un bon président. Chez les sympathisants d’Europe-Écologie-Les Verts sont 43 % (+ 2 points). Il perd 8 points chez les sympathisants socialistes mais reste quand même à 38 %.

macron_sondage_2.jpg

A quelques jours du congrès LR pour l’investiture à la présidentielle, sa côte reste haute auprès des sympathisants avec 43 % d’opinion favorable (- 3 points). Avec 41 % de jugements positifs, et 4 points de hausse en novembre pour lui aussi, son Premier ministre, Jean Castex bénéficie de cette embellie globale pour l’exécutif.

Méthodologie

L’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 1 005 Français interrogés par Internet les 17 et 18 novembre 2021. L’échantillon est représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. La marge d’erreur des résultats d’ensemble s’établit, selon le score visé, entre plus ou moins 1,4 et 3,1 points. Elle est plus importante auprès de certaines sous-populations : de 2,5 à 5,8 points auprès des sympathisants de gauche.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

44
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz