Publié par Drieu Godefridi le 22 novembre 2021

Préambule : le COVID revenant constamment dans l’Actualité en tête des nouvelles importantes, Dreuz ne peut pas éviter de couvrir le sujet. Concernant les informations, Dreuz affiche sa neutralité et ne publie que celles provenant de sources fiables et réputées. A l’inverse, les articles d’opinion reflètent le point de vue des auteurs de Dreuz et non celui de la rédaction.

Sciensano, l’organisme qui préside en Belgique à l’agrégation des données hospitalières « Covid », vient de publier son dernier rapport.

Les rapports Sciensano sont lisibles, synthétiques et équilibrés, car ils s’en tiennent aux données factuelles et résistent (pas toujours, mais très généralement) à la tentation d’empiéter sur le terrain politique ; c’est ce qui fait leur intérêt.

Il est certes devenu impossible de débattre de façon calme et rationnelle du thème des vaccins. Ce qui ne doit pas nous empêcher d’exprimer les données factuelles de façon calme et rationnelle.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Ce nouveau rapport « Evaluation de la situation épidémiologique » porte sur les données  hospitalières agrégées des deux premières semaines de novembre 2021.

S’en dégagent deux constats, très simples, fondés sur des données hospitalières qui ne sont — à ma connaissance — contestées par personne.

Premier constat : 84.8% des malades du COVID 18-64 ans hospitalisés (en Belgique) entre le 1er et le 14 novembre 2021 sont NON vaccinés :

Deuxième constat : 89.2% des malades du COVID 18-64 ans mis en soins intensifs entre le 1er et le 14 novembre 2021 sont NON vaccinés :

Cela dans une population 18-64 ans dans laquelle les NON vaccinés ne représentent pourtant que 12,7% de l’ensemble :

Des données, parmi des millions d’autres (littéralement) à travers la planète qui corroborent la remarquable efficacité des vaccins en termes d’hospitalisation et d’envoi aux soins intensifs/décès.

Pour autant, les vaccins sont-ils la panacée ? En aucune façon. S’ils sont remarquablement efficaces pour éviter l’hospitalisation et l’intubation, ils le sont malheureusement moins pour éviter la contagion.

Rappelons que le laboratoire chinois dont s’est probablement échappé ce virus très légitimement qualifié par le président Donald J. Trump de « chinois » travaillait précisément sur des techniques visant à rendre un virus naturel le plus contagieux possible pour l’être humain.

Mission accomplie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Drieu Godefridi pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

63
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz