Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 décembre 2021
Anna von Hausswolff a gagné. Grâce à l’Église Protestante, elle a joué son spectacle blasphématoire à Paris

Anna von Hausswolff n’a qu’un but : donner son spectacle blasphématoire dans une église et nulle part ailleurs. L’Église Réformée de l’Étoile, à Paris, lui a donné satisfaction.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Jeudi soir 9 décembre, Anna Von Hausswolff a finalement donné un concert en France, après que des groupes de catholiques aient protesté devant deux concerts précédents, organisés évidemment dans des églises – satanisme oblige – et aient réussi à les faire annuler.

Selon la BBC, le concert parisien de jeudi, qui devait avoir lieu à l’église Saint-Eustache, s’est finalement déroulé à l’église protestante de Paris, l’Église Réformée de l’Étoile.

La musicienne a écrit sur Instagram :

« Paris, on l’a fait ! !! Merci à l’Église protestante Réformée de l’Etoile et au pasteur Louis Pernot pour avoir rendu cela possible, à la toute dernière seconde. Je suis en larmes devant le soutien, l’amour et le courage des gens qui m’entourent ces derniers jours de turbulences. »

Les cadeaux parfaits pour commencer l’année en beauté :
les Goodies Dreuz.info

Dans une de ses chansons, la chanteuse dit avoir « fait l’amour avec le diable ». Et c’est dans une église qu’elle doit chanter ça, évidemment. Pas dans une salle de concert. Et ces enclumes de journalistes qui parlent de métaphore. Je t’en ficherai moi de la métaphore. Ils dénoncent la censure qu’elle a subie – et se réjouissent quand les fascistes antifas font annuler un meeting de Zemmour à Paris, (démontrant que la censure n’est pas une chose qui les dérange).

Le maire adjoint de la ville de Paris en charge de la destruction culturelle française [sans honte, il appelle ça diversité culturelle], Frédéric Hocquard, s’est dit ravi : tout ce qui peut détruire le tissu traditionnel est bienvenu.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous