Publié par Jean-Patrick Grumberg le 17 décembre 2021
Au secours, ils sont fous ! L’ancien ministre danois écope de 60 jours de prison pour s’être opposée aux mariages d’enfants

L’ancien ministre de l’Immigration danoise a été reconnu coupable d’avoir séparé illégalement des couples de demandeurs d’asile dont les femmes sont des enfants, lors d’un procès en destitution qui fera date.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Les juges ont estimé que la décision prise par Inger Stoejberg en 2016 de séparer les couples était illégale et l’ont emprisonnée pendant 60 jours.

Mme Stoejberg a déclaré qu’elle était très surprise par le verdict, car cette politique visait à lutter contre le mariage des enfants.

L’affaire était le premier procès en destitution du Danemark en trois décennies et seulement le sixième de son histoire.

« Ce n’est pas seulement moi qui ai perdu, ce sont les valeurs danoises », a-t-elle déclaré aux journalistes à l’extérieur du tribunal, ajoutant qu’elle acceptait sa condamnation mais n’avait aucun regret.

  • De 2015 à 2019, Mme Stoejberg a occupé le poste de ministre danois de l’Immigration au sein d’un gouvernement de centre-droit soutenu par le Parti du peuple danois, un parti populiste de droite.
  • Pendant son mandat, elle a adopté une ligne dure sur l’immigration et a introduit des dizaines de restrictions. Parmi elles, une ordonnance de février 2016 contre la pédocriminalité d’immigration selon laquelle les réfugiés mariés de moins de 18 ans ne devaient pas être hébergés avec leur conjoint.
  • Mme Stoejberg a ordonné la séparation de 23 couples mariés avant que cette politique ne soit abandonnée quelques mois plus tard.
  • Parmi eux se trouvait un jeune couple syrien, Rimaz Alkayal, alors âgée de 17 ans, et son conjoint Alnour Alwan, 26 ans, qui ont été réunis à la suite d’une plainte. Ils avaient été contraints de vivre séparés pendant quatre mois, alors qu’elle était enceinte, en attendant qu’elle devienne majeure.

Le verdict de la Cour suprême, lundi, laisse la carrière politique de Mme Stoejberg suspendue à un fil.

Lorsque le verdict de culpabilité a été lu par le président du tribunal, Thomas Roerdam, l’ancienne ministre a été choquée, selon des rapports danois.

À l’extérieur du tribunal, les procureurs se sont dits satisfaits de ce verdict « historique », tandis que les avocats de Mme Stoejberg l’ont qualifié de sévère.

Le verdict ne peut faire l’objet d’un appel et la peine de prison est inconditionnelle, ce qui signifie qu’elle doit être purgée.

À notre époque de folie progressiste et de soumission à l’islam et à l’immigration, certains articles que je publie dans la rubrique « Au Secours, ils sont fous », sont difficiles à croire. Au Danemark, le nouveau gouvernement est socialiste. Donc totalitaire. Il a donc convoqué un tribunal et fait condamner l’ancien ministre de l’intégration à 60 jours de prison pour s’être opposé aux mariages d’enfants. Magnifique.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous