Publié par Gertrude Lamy le 12 décembre 2021

Source : Bfmtv

Une trentaine de fidèles catholiques ont rapporté avoir été insultés et menacés par plusieurs individus lors d’une procession religieuse mercredi à Nanterre. Une plainte va être déposée par le diocèse.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a condamné samedi sur Twitter des « actes inadmissibles » après qu’une trentaine de fidèles catholiques aient rapporté avoir été insultés et menacés par plusieurs individus lors d’une procession religieuse mercredi à Nanterre (Hauts-de-Seine).

« Actes inadmissibles. La liberté de culte doit pouvoir s’exercer en toute sérénité dans notre pays. Soutien aux catholiques de France », a déclaré Gérald Darmanin sur Twitter. « Une plainte est sur le point d’être déposée », a indiqué de son côté le diocèse de Nanterre.

Un groupe menaçant d’une dizaine de personnes

Mercredi, une trentaine de fidèles catholiques se sont réunis lors d’une procession aux flambeaux entre les églises Saint-Joseph et Sainte-Marie-des-Fontenelles à Nanterre.

« Lors de cette marche, étaient prévus deux arrêts. Pendant le premier arrêt, la procession a été prise à partie par plusieurs personnes qui ont proféré des insultes et des menaces grossières et violentes », a indiqué le diocèse de Nanterre dans un communiqué.

Des témoignages récoltés par Le Figaro, et confirmés par le diocèse de Nanterre à l’AFP, font état d’un groupe de dix personnes menaçantes, dont « trois meneurs principaux ». La préfecture de police a indiqué sur Twitter que trois personnes avaient pris à partie la procession.

La préfecture demande un renforcement de la vigilance autour des lieux de culte

Le Figaro cite également des témoignages rapportant des insultes et des menaces telles que « kouffars » (« mécréants ») et « Wallah sur le Coran je vais t’égorger », des propos confirmés par le diocèse de Nanterre à l’AFP. « Le flambeau d’un fidèle a été arraché et projeté sur les participants », a aussi précisé le diocèse.

« Ce sont bien des insultes, des menaces de violences, mais il faut qu’on recueille la plainte pour laisser le parquet qualifier juridiquement les propos qui ont été tenus », a souligné la préfecture des Hauts-de-Seine à l’AFP.

Dans un communiqué, le préfet des Hauts-de-Seine Laurent Hottiaux a indiqué « condamner fermement les injures, menaces et intimidations » proférées lors de cette procession, et « exprimer sa solidarité avec les catholiques de Nanterre ».

La préfecture a souligné avoir demandé « à compter de (samedi) soir » un renforcement de la vigilance et des rondes aux abords des lieux de culte du département.

Les cadeaux parfaits pour commencer l’année en beauté :
les Goodies Dreuz.info

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous