Publié par Dreuz Info le 12 décembre 2021

La France ne doit pas honorer la mémoire de Messali Hadj

Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République Française

Monsieur le Président de la République,

Le 8 décembre, à Vichy, vous avez déclaré à propos de l’histoire de la France : “Gardons-nous de la manipuler, de l’agiter, de la revoir.” Toute personne sensée et de bonne foi ne peut qu’approuver votre prise de position.

Malheureusement, les actes de votre présidence vont à l’encontre de cette déclaration. En mars de cette année 2021, vous avez approuvé une liste d’un peu plus de 300 personnes issues des Outre-Mer, des anciennes colonies ou de l’immigration qui a été établie dans le but notamment d’inspirer de nouveaux noms pour les lieux publics. Votre gouvernement entend ainsi rectifier “un manque de représentation de ces figures historiques dans l’espace public”.

Vous avez pris cette initiative sur propositions d’un “comité scientifique” présidé par M. Pascal Blanchard.

Parmi ces personnalités qui auraient leur nom affiché sur un lieu public français figure Messali Hadj car il ferait partie des personnalités “qui ont contribué à notre histoire mais n’ont pas encore trouvé leur place dans notre mémoire collective”. Pour avoir droit à un tel honneur, Messali Hadj est présenté comme un “leader politique et acteur de l’indépendance”.

Il s’agit là d’une véritable insulte faite au peuple français tout comme au peuple algérien et à son émigration en France.

Messali Hadj, apparut sur la scène politique à Paris en 1926 comme un des dirigeants de l’Etoile Nord-Africaine, premier parti à revendiquer explicitement l’indépendance de l’Algérie. Il mena ensuite sans relâche ce combat et devint l’incontestable leader indépendantiste algérien.

Le premier novembre 1954, un groupe de militants, membres du parti qu’il avait créé, le Mouvement pour le Triomphe des Libertés Démocratiques (MTLD), déclencha la lutte armée pour tenter de conquérir l’indépendance de l’Algérie et créa le Front de Libération National (FLN). Quelques jours plus tard, Messali Hadj fonda le Mouvement National Algérien (MNA) et lança ses militants dans la lutte armée contre les troupes françaises et contre les militants du FLN. Il fut vaincu et ses troupes décimées à la fois par les soldats français et par le FLN.

Si l’on se place uniquement du côté français, il apparaît que l’on veut honorer la mémoire d’un homme dont les militants ont combattu les troupes françaises les armes à la main. Dans ce cadre, il n’y a aucune raison de ne pas proposer un nom de rue ou de place publique aux dirigeants du FLN tels que Ben Bella, Krim Belkacem ou Amirouche par exemple.

Mais, il s’agit également d’une insulte faite au peuple algérien et à son émigration en France. La guerre fratricide entre FLN et MNA qui se déroula en Algérie et en France fut sans pitié et particulièrement meurtrière. Les estimations font état d’environ 10 000 morts et 30 000 blessés. Le FLN réussit à éliminer, physiquement et politiquement, le MNA de Messali Hadj pour devenir le seul représentant du peuple algérien. Début 1962, le gouvernement français négocia les termes de l’indépendance algérienne avec les seuls représentants du FLN. En 1962, à l’indépendance de l’Algérie, le peuple algérien, en Algérie comme en France, était rangé derrière le FLN. Messali Hadj était classé parmi les traîtres par les autorités algériennes. Il lui fut interdit de se rendre sur le territoire algérien jusqu’à sa mort en 1974.

L’Etat français, le Président de la République française ne peuvent trancher sur les questions concernant l’histoire de l’Algérie. C’est pourquoi la France ne peut pas et ne doit pas honorer la mémoire de Messali Hadj. Le nom de cette personnalité doit impérativement être retiré de la liste que vous avez paraphée et les autorités territoriales informées.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma respectueuse considération.

M. Souidi Hocine Kémal
Docteur en sciences politiques
Professeur des écoles retraité

Les cadeaux parfaits pour commencer l’année en beauté :
les Goodies Dreuz.info

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading