Publié par Jean-Patrick Grumberg le 23 décembre 2021
A caterpillar machine drives over expired AstraZeneca coronavirus disease (Covid-19) vaccines at the Gosa dump site in Abuja, Nigeria, December 22, 2021. REUTERS/Afolabi Sotunde

Le Nigeria a dû détruire plus d’un million de doses du vaccin COVID-19 d’AstraZeneca, dont la date de péremption était trop proche pour être utilisée.



Mercredi, le Nigeria a détruit plus d’un million de doses périmées du vaccin COVID-19 d’AstraZeneca, afin d’assurer à un public méfiant qu’ils ont été retirés de la circulation, les autorités ayant déclaré qu’elles ne pouvaient être utilisées avant leur date d’expiration.

Faisal Shuaib, directeur de l’Agence nationale de développement des soins de santé primaires du Nigeria, a déclaré que les responsables de la Santé du pays le plus peuplé d’Afrique n’avaient guère le choix après avoir reçu les doses données qui n’avaient plus beaucoup de durée de vie.

« Des pays développés se sont procuré ces vaccins et les ont stockés », a-t-il déclaré. « Au moment où ils étaient sur le point d’expirer, ils ont proposés d’en faire don ».

« Nous avons réussi à retirer 1 066 214 doses de vaccins AstraZeneca périmés a ajouté Shuaib. Nous avons tenu notre promesse d’être transparents envers les Nigérians. La destruction d’aujourd’hui est une occasion pour les Nigérians de faire confiance à notre programme de vaccination », a déclaré M. Shuaib.

Cette destruction intervient plus d’une semaine après que les autorités sanitaires ont déclaré que certaines doses de vaccins données par de riches nations occidentales avaient une durée de conservation qui ne laissait que quelques semaines pour administrer les vaccins. Reuters a rapporté le 7 décembre qu’environ un million de vaccins COVID-19 auraient expiré au Nigeria en novembre sans avoir été utilisés.

Dans une décharge d’Abuja, un bulldozer a écrasé des vaccins AstraZeneca emballés dans des boîtes en carton et du plastique sous le regard des journalistes et des responsables de la santé.

La semaine dernière, Shuaib avait annoncé que le Nigeria n’accepterait plus de tels dons, sans toutefois préciser publiquement ce que les responsables considéraient comme une durée de conservation trop courte.

  • Seuls 2 % des 206 millions d’habitants du Nigeria sont entièrement vaccinés, et les responsables de la santé se sont fixé l’objectif ambitieux de vacciner plus d’un quart de la population d’ici février.
  • Bien que les hésitations aient été nombreuses, le taux de vaccination du pays a presque doublé au cours de la semaine dernière.
  • Le Nigeria connaît un pic d’infections confirmées depuis qu’il a détecté la variante omicron hautement infectieuse à la fin du mois de novembre, enregistrant une augmentation de 500 % des cas au cours des deux dernières semaines, selon le Centre de contrôle des maladies du Nigeria.
  • Les 2 123 nouvelles infections au COVID-19 qu’il a confirmées mardi constituent le plus grand nombre de cas quotidiens depuis janvier dernier, et le deuxième plus grand nombre depuis le début de la pandémie.

« Si nous voulons surmonter cette pandémie de COVID-19, nous devons mieux assurer l’approvisionnement en vaccins COVID-19 », a déclaré M. Shuaib. « Aucun pays ne sera en mesure d’éradiquer le COVID-19 … tant que tous les pays ne seront pas en mesure de l’éradiquer ».

Récemment, comme beaucoup d’autres pays africains, le Nigeria a connu une augmentation de l’offre de vaccins, ce qui a mis en lumière d’autres problèmes : la distribution et l’hésitation des citoyens à se faire vacciner.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Les cadeaux parfaits pour commencer l’année en beauté :
les Goodies Dreuz.info

Source : https://wtvbam.com/2021/12/22/nigeria-destroys-1-million-donated-astrazeneca-vaccines-with-short-shelf-life/

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

7
0
Merci de nous apporter votre commentairex