Publié par Gaia - Dreuz le 29 décembre 2021

Source : Actu

Depuis mercredi 22 décembre, la carte de vœux de la mairie fait polémique. Y figure Notre-Dame-de-la-Garde, dénuée de sa croix, l’opposition de droite crie au scandale.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







La basilique de Notre Dame de la Garde, sans sa croix… De quoi choquer l’opposition républicaine ainsi que l’extrême droite. La carte de vœux pour l’année 2022 de la mairie de Marseille affiche une vue stylisée de la ville, où l’édifice religieux apparaît dénué de son crucifix, un choix ou une maladresse qui fait polémique.

Plusieurs réactions de la droite

Comme tous les ans, la mairie de Marseille publie une carte de vœux de fin d’année. Cette fois, pas de photo, mais un dessin représentant sobrement la silhouette de la ville vue du Vieux-Port, le regard porté sur la Bonne Mère. Cependant, si l’édifice perché est bien reconnaissable, il lui manque sa croix, laissant son dôme nu.

Il a fallu peu de temps pour que les sarcasmes fusent. Valérie Boyer, sénatrice LR, ironise : « Merci à la municipalité d’être si attachée à nos traditions, à nos racines et à notre identité. »

Nadine Morano, ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, s’est empressée de lui emboiter le pas en qualifiant la mairie « d’anti-France ».

Du côté de l’extrême droite, Gilbert Collard, essayiste et député européen du groupe ID, va jusqu’à caractériser les élus du Printemps marseillais de « mesquins et de staliniens » dénonçant une forme de « cancel culture ». 

À gauche, Alexandra Louis, députée du groupe AGIR, pointe la futilité de la polémique et tente de recentrer le débat. Ici, elle en profite pour revenir sur sa thématique phare, à savoir, le logement indigne. 

Quant à la majorité, l’adjointe à la mairie en charge de la voirie et du stationnement, Audrey Gatian, indique à nos confrères de France 3 que le dessin critiqué « tourne depuis des années » à l’hôtel de ville.

Qu’il s’agit d’une « vue stylisée de Marseille, avec les tours par exemple qui ne sont pas dans le bon ordre ». L’élue pointe une certaine hypocrisie de la droite locale : « Ce dessin est utilisé depuis des années par les élus, même par madame Boyer elle-même ! Cette histoire tourne à l’absurde… »

Les cadeaux parfaits pour commencer l’année en beauté :
les Goodies Dreuz.info

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous