Publié par Bernard Martoia le 26 décembre 2021
Méfiez-vous du redoutable virus Omicron !

Selon les médias, le dernier variant du coronavirus, Omicron, est une apocalypse sanitaire.



Notre président [Joseph Robinette Biden Jr] déploie des troupes de la Garde nationale ayant reçu une formation médicale afin d’aider les professionnels de la santé qui succomberont à cette contagion mortelle. New York a fermé la plupart de ses lieux de divertissement et s’est masquée à nouveau. Dans tout le pays, on parle de réimposer des confinements. Il est certain que quelque chose d’horrible est sur le point de se produire. Je peux en témoigner.

Un retour en arrière est nécessaire. J’ai été infecté par le premier coronavirus en novembre 2020. La maladie a été brève (48 heures). Les symptômes consistaient principalement en une fatigue extrême [asthénie] mais qui ont cessé après mes premières doses d’hydroxychloroquine et d’azithromycine. J’ai passé une dizaine de jours confiné à la maison mais en bonne santé.

Étant donné que je travaille dans le secteur de la santé, j’avais la possibilité de me faire vacciner. Comme les stocks de vaccin étaient limités l’an dernier, j’ai renoncé à le faire afin que mes patients qui souffrent de diverses affections pulmonaires le soient.

Plus tard, à mesure que les données sont arrivées sur le nombre sans précédent d’effets secondaires indésirables du vaccin, sur la diminution de son efficacité et sur le pouvoir de l’immunité naturelle qui est 27 fois supérieure à celle d’un vaccin, j’ai décidé de renoncer à la vaccination. J’ai une exemption religieuse de mon hôpital [La liberté religieuse est reconnue en Amérique mais pas en France], mais je suis tenu de faire des tests fréquents et de porter un masque.

Depuis une semaine environ, le variant Delta [indien] est supplanté par le variant Omicron [sud-africain] aux États-Unis. Les données disponibles suggèrent qu’il est capable de vaincre à la fois l’immunité induite par le vaccin et l’immunité naturelle. [C’est la conséquence de la vaccination universelle qui favorise l’apparition de mutants. La folie consiste à répéter une expérience en pensant trouver un résultat différent]

Je suis un pneumologue de 64 ans et en surpoids modéré. Je suis actif et en bonne santé. Je ne fais certainement pas partie de la classe d’âge comportant le moins de risques. Comme je me suis bien remis de ma première infection, je n’ai pas de crainte particulière pour l’avenir. Compte tenu de ma profession, j’ai été exposé à de nombreuses autres formes de coronavirus au fil des ans. [Il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Les chercheurs n’ont jamais trouvé de vaccin contre le rhinovirus (rhume) qui appartient à la même souche-mère que le coronavirus]

En quittant le travail mardi dernier, j’ai ressenti une fatigue inhabituelle associée à une légère irritation des bronches que j’ai notée plus tôt dans la journée. Cela m’a incité à faire un test à domicile le soir même. Le test était négatif. J’ai ensuite développé d’autres symptômes viraux subtils comme une intolérance au froid pendant la nuit. J’ai refait le test, le matin, et il s’est avéré positif.

Mes symptômes sont ceux d’un rhume. J’ai développé des symptômes des voies respiratoires inférieures et supérieures, avec une toux et une congestion nasale. Je reste légèrement fatigué. Mercredi matin, j’ai pris comme d’habitude de la vitamine D et du zinc, puis une dose de naproxene sodique, d’hydroxychloroquine et d’azithromycine car je n’ai pas pu obtenir d’ivermectine.

Aujourd’hui, alors que j’écris ces lignes à la veille de Noël, je me sens bien avec seulement une légère toux résiduelle. Je me réjouis de passer un joyeux Noël en famille. [Toc pour les bonnes fêtes des laïcards !]

Comme le docteur Fauci l’a mainte fois répété, l’hydroxychloroquine ne fonctionne pas ! Omicron provoque un syndrome de rhume qui se résout plus rapidement que les autres infections respiratoires que je rencontre habituellement. [Traité de charlatan par les idiots utiles de la dictature sanitaire, le professeur Didier Raoult, l’a prédit dans ses allocutions hebdomadaires sur Youtube. Les mutants des maladies infectieuses sont toujours plus contagieux mais moins létaux que la souche originale]

Je suis conscient que d’autres personnes contaminées peuvent connaître des symptômes plus sévères que les miens. Mais les rapports émanant d’Afrique du Sud et de Grande-Bretagne suggèrent que c’est atypique.

Plutôt que de confiner une fois de plus, nous devrions laisser circuler librement Omicron afin d’immuniser la population. Nous pourrions utiliser des médicaments comme l’ivermectine et le nouveau médicament de Pfizer, le Paxlovid, pour atténuer les symptômes légers de ce nouveau variant, en particulier chez les personnes vulnérables.

Les grands laboratoires pharmaceutiques dont les intérêts financiers sont intimement imbriqués avec ceux des autorités sanitaires – National Institute of Health et Centers for Disease Control and Prevention – ne le permettront jamais car la pandémie est lucrative pour eux. (1) Ils continueront à promouvoir des vaccins inefficaces qui, selon toute définition antérieure du terme vaccin, n’ont pas fonctionné. Ils continueront à nous faire peur afin de nous tenir sous leur férule.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Bernard Martoia pour Dreuz.info.




Henry F Smith Jr. est un pneumologue en Pennsylvanie.
Il tient le blog https://henrysmithscottage.com/

(1) https://www.cnbc.com/2021/11/02/pfizer-raises-covid-vaccine-sales-forecast-to-36-billion-.html



Les cadeaux parfaits pour commencer l’année en beauté :
les Goodies Dreuz.info

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

27
0
Merci de nous apporter votre commentairex