Publié par Magali Marc le 2 décembre 2021

Les Démocrates ont des projets délibérément destructeurs pour l’industrie du transport maritime en Californie. Ils prévoient d’exiger que tous les navires dans les ports californiens éteignent leurs générateurs à bord et ne fonctionnent qu’à l’énergie terrestre. Les services publics californiens vont augmenter massivement leurs tarifs, ce qui va entraîner des coûts faramineux pour les transporteurs maritimes et donc un exode massif des emplois hors de la Californie.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article d’Andrea Widburg, paru sur le site d’American Thinker, le 1er décembre.

********************************

Après s’en être pris aux camionneurs, les Démocrates de la Californie s’attaquent à une autre cible

L’un de mes correspondants est un fin observateur des assauts incessants des Démocrates contre l’État de Californie, notamment dans le secteur des transports.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Il m’a récemment envoyé un courriel sur le fait que la Californie ne s’est pas arrêtée à une attaque contre le camionnage. Au contraire, les Démocrates californiens s’en prennent également à l’industrie du transport maritime. Il m’a donné la permission de reproduire son courriel :

« Saviez-vous qu’en plus de toutes les autres destructions dans cet État, comme le mandat pour les voitures électriques (pour lequel aucune infrastructure n’est encore construite), les Démocrates ont des projets tout aussi délibérément destructeurs pour le transport maritime ?

En 2027, ils vont exiger que tous les navires dans les ports californiens éteignent leurs générateurs à bord et ne fonctionnent qu’à l’énergie terrestre.

Il s’agit d’une mesure importante, qui coûtera des dizaines de millions de dollars par quai et, bien entendu, les navires étrangers devront dépenser des centaines de milliers, voire des millions, par navire afin d’effectuer les conversions nécessaires pour respecter la nouvelle loi.

Donc, si vous êtes armateur et que vous transportez des marchandises vers ou depuis les États-Unis, et que vous pensez que la Californie est géographiquement pratique, vous êtes en ce moment en train de prévoir utiliser d’autres destinations. Vous allez faire aborder votre navire au Texas, en Louisiane, en Floride, etc., ou même construire une nouvelle installation à Baja (NdT: une péninsule californienne).

Mais le conflit ne s’arrête pas là.

Même si une entreprise a les marges nécessaires pour se permettre la nouvelle infrastructure, les services publics californiens ont augmenté massivement leurs tarifs et sont prêts à le faire de manière encore plus énergique à l’avenir.
Donc, même si vous voulez vous conformer, l’enjeu est plus important que les coûts. L’augmentation des tarifs va entraîner un exode massif des emplois hors de cet État.

Maintenant, imaginez que vous êtes une entreprise qui fournit certaines infrastructures importantes mais qui a besoin d’électricité pour fonctionner et qui, étant réglementée, ne peut pas augmenter ses prix. Avec des coûts d’intrants doublés qui réduisent à néant votre capacité à rester solvable, alors que faites-vous ? Vous fermez boutique !

Et voici la partie la plus négative.

Je sais avec certitude qu’il y a beaucoup d’entreprises – y compris des entreprises «woke» – qui n’aiment pas ça et qui appellent le bureau du (Gouverneur) Gavin Newsom pour protester. On répond à leurs appels parce qu’elles sont des donateurs du parti, mais on leur dit aussi qu’elles peuvent s’en aller parce que cela va arriver, qu’elles le veuillent ou non. Ces entreprises vont partir parce que, ayant financé l’accession au pouvoir des Démocrates, elles n’obtiennent pas ce pour quoi elles ont payé.

Le dictionnaire du diable définit un «politicien honnête» comme étant « celui qui, une fois acheté, reste acheté ». Eh bien, les politiciens californiens ne sont pas honnêtes – et je répéterai jusqu’à plus soif que ce n’est pas par accident ou par incompétence. Il s’agit d’une politique délibérée.

Les Démocrates veulent faire partir les emplois et les conservateurs de cet État afin d’en faire le prototype de leur « projet d’avenir ». Ils envisagent un État peuplé uniquement de serfs qui restent chez eux et dont le seul but est de voter pour le parti tous les deux ans.

Actuellement, les gens se découragent et sont consternés devant l’incompétence. Ils haussent les épaules et s’en vont, dégoûtés, ce qui correspond à ce que veulent les Démocrates. Cependant, si vous les confrontez à la froide et dure réalité qu’ils sont en train de se faire avoir, ils s’en défendent.

Lorsqu’il s’agit du transport maritime, beaucoup d’entre eux font un geste obscène et s’en vont.

Quant à moi, quand mon employeur partira, je partirai avec lui. Mais en attendant, je vais dire à tous ceux que je connais ce qui ne va pas, pourquoi cela se produit et ce qu’ils doivent faire pour y remédier.

Le plus important, c’est de ne plus accepter d’être des victimes impuissantes. Ecrivez, votez, et plaignez-vous.

Si les serfs ne font pas ce qu’on leur dit, soudain, le califat démocrate va avoir un problème. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Americanthinker

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

3
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz