Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 décembre 2021

Les hospitalisations pédiatriques ont augmenté de 395 % à New York (1).

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre






Beaucoup d’entres-vous ne font pas confiance aux chiffres, parce qu’ils viennent du gouvernement, et que vous n’avez pas confiance dans le gouvernement. J’ai bien compris cela. Et c’est votre droit le plus strict. Même s’ils sont trafiqués, j’ai plus de facilité à croire aux 59,677 morts annoncés par l’Etat de New York qu’aux 4,636 indiqués par la Chine depuis le début de la pandémie. On ne connaîtra jamais les vrais chiffres de la Chine, c’est une dictature communiste, et je ne serai en rien surpris s’ils ont eu plusieurs millions de morts. On connaîtra un jour les vrais chiffres de New York.

Supposons un instant, pour l’exercice de cet article, que vous acceptiez les chiffres du CDC pour New York. Voici ce qu’ils indiquent :

  • Dans l’Etat de New York, entre la première et la troisième semaine de décembre, le nombre de patients hospitalisés est passé de 22 à 109.
  • New York enregistre en moyenne 17 000 cas par jour, et 208 hospitalisations par jour.

D’après les chiffres ci-dessus, et concernant les enfants, cela représente 15 enfants par jour, soit 0,09 % de chances qu’un enfant soit hospitalisé à cause d’Omicron, s’il l’attrape, sauf erreur de calcul de ma part.

Est-ce que 15 enfants par jour dans une ville de 9 millions d’habitants, soit 1 800 000 enfants, est un chiffre assez effrayant pour faire les gros titres et déclencher l’hystérie des médias ? Assez grave pour renvoyer les enfants chez eux et fermer les écoles ?

Ne sommes nous pas en train de subir non pas une vague d’Omicron, mais de délire collectif ?

New York est un Etat dirigé par des gens très à gauche. Dire que par penchant idéologique, ils veulent dicter aux gens comment ils doivent vivre et contrôler leur mode de vie, c’est enfoncer des portes ouvertes. Dire que le gouvernement de l’Etat de New York, et le maire communiste de la ville de New York sont ravis de l’aubaine offerte par le coronavirus pour mettre les citoyens au pas, punir les entreprises et les commerces, est une banalité. Aller jusqu’à dire qu’ils ne seront pas effondrés si l’Etat s’appauvrît, afin d’augmenter les impôts et asservir les citoyens qui ne pourront pas fuir l’Etat, comme à Cuba, comme en URSS, comme au Venezuela, comme en France et dans tous les pays dirigés par des socialistes, repose sur la simple observation.

Selon moi, et parce que dans une autre vie, j’ai été assis sur les mêmes bancs qu’eux à la faculté de droit, puis je les ai vu de près prendre des décisions et préparer des lois, il serait naïf de prêter à ces élus une intelligence qu’ils n’ont pas, et si une grande partie de leurs délirantes décisions pour combattre le coronavirus sont ridicules, stupides et incohérentes, ce n’est pas tant poussé par leur tentation totalitaire, que dicté par la panique, l’incompétence et la petitesse d’esprit qui empêche d’analyser tous les aspects d’un problème.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. https://abc7ny.com/covid-in-kids-vaccine-omicron-variant-children-with/11393287/

Les cadeaux parfaits pour commencer l’année en beauté :
les Goodies Dreuz.info

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading