Publié par Gaia - Dreuz le 28 janvier 2022

Les pendentifs ont été découverts dans des zones où les victimes ont été forcées de se déshabiller avant d'être parquées dans les chambres à gaz et près de l'une des fosses communes.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Au cours de la dernière décennie, des fouilles archéologiques dans le camp d'extermination de Sobibor ont mis au jour trois pendentifs portant des représentations de Moïse et des tables de la Loi en face de la prière hébraïque « Shema Yisrael » (« Écoute Ô Israël »).

Les fouilles ont été dirigées par Wojciech Mazurek de Pologne, Yoram Haimi de l'Autorité des antiquités d'Israël et Ivar Schute de Hollande, qui ont été assistés par des résidents locaux.

Les pendentifs en métal sont différents les uns des autres et ils ont été gravés à la main. Au cours de l'année écoulée, des chercheurs ont identifié leur origine en Europe de l'Est : de Lviv en Ukraine, de Pologne et de Tchécoslovaquie.

Selon l'archéologue Yoram Haimi de l'Autorité des antiquités d'Israël (IAA), "On sait peu de choses sur les histoires derrière les pendentifs, qui sont déchirantes. Il a été possible d'identifier une sorte de tradition ou de mode parmi les communautés juives d'Europe de l'Est avec des pendentifs. qui portaient l'inscription 'Shema Yisrael' d'un côté et une représentation de Moïse et des tables de la Loi de l'autre côté."

"Mais ont-ils été distribués dans les synagogues par les communautés juives locales ou éventuellement produits pour des commandes individuelles ? La recherche des pendentifs est en cours et nous invitons le public à nous fournir des détails les concernant."

L'un des trois pendentifs a été découvert lors des fouilles archéologiques dans les vestiges du bâtiment où les victimes étaient déshabillées avant d'être conduites vers les chambres à gaz : sur le sol du bâtiment étaient éparpillés des dizaines d'épingles à cheveux et de bijoux féminins, ainsi qu'un pendentif.

Un autre pendentif, sur lequel étaient inscrits des chiffres latins sur les tables de la Loi, a été découvert dans la zone où les victimes étaient déshabillées au Camp II.

Un troisième pendentif, sur lequel seul le côté avec la prière inscrite a survécu, a été découvert à côté d'une fosse commune.

Eli Eskozido, directeur de l'Autorité des antiquités d'Israël, a déclaré : « L'aspect personnel et humain de la découverte de ces pendentifs est effrayant. Ils représentent un fil conducteur entre des générations de Juifs – en fait un fil épais, vieux de milliers d'années, de prière et de Foi."

"Cette découverte émouvante nous rappelle une fois de plus l'importance de la colonisation de notre terre et notre obligation de révéler le passé, de le connaître et d'en tirer des leçons. Je félicite l'archéologue de l'IAA Yoram Haimi pour son initiative de fouiller le camp d'extermination et de faire l'Holocauste tangible face à la haine et au déni de l'Holocauste."

Représentation de Moïse et des tables de la Loi sur le pendentif trouvé dans la zone où les victimes étaient déshabillées avant d'être conduites aux chambres à gaz du Camp II à Sobibor. Wojciech Mazurek Autorité des antiquités d'Israël
Le pendentif révélé dans la zone où les victimes étaient déshabillées avant d'être conduites vers les chambres à gaz. Yoram Haimi, Autorité des antiquités d'Israël
Représentation de Moïse et des tables de la Loi sur le pendentif découvert dans la zone où les femmes étaient déshabillées avant d'être conduites aux chambres à gaz. Yoram Haimi, Autorité des antiquités d'Israël
Le pendentif découvert à côté de la fosse commune. 
« Au roi fidèle, écoute Israël, notre Dieu est unique. 
Béni soit le nom du roi glorieux pour toujours et à jamais. 
Yoram Haimi, Autorité des antiquités d'Israël

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Gaïa pour Dreuz.info.

Source : Israelnationalnews

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

7
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz