Publié par Magali Marc le 6 janvier 2022

L’ex-Président Donald Trump avait prévu de donner une conférence de presse, le jour même où les membres de la Commission du 6 janvier prévoient tenir la journée de «commémoration» de la prétendue «insurrection» du 6 janvier 2021. Comprenant, que les Démocrates allaient se servir de cette conférence de presse pour clamer qu’il réitère sa soi-disant «incitation à la violence», Donald Trump a décidé de l’annuler et de plutôt aborder les thèmes qu’il avait prévu de discuter lors d’un rassemblement en Arizona, le 15 janvier.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Bonchie, paru sur le site de RedState, le 4 janvier.

*********************

Donald Trump gâche la commémoration du 6 janvier des Démocrates

Bien qu’il est possible qu’il neige sur Washington le 6 janvier, les Démocrates se préparent à une journée de « commémoration » de la prétendue « insurrection » de l’an dernier, ce jour-là.

Dans le cadre de cette «commémoration», CNN présentera un événement en direct du Capitole – dans ce qui sera certainement un spectacle grotesque et tape-à-l’œil – avec lequel ils vont inventer la première «insurrection» de l’histoire qui n’a pas impliqué l’utilisation d’armes mortelles ou une tentative de prise de contrôle du gouvernement.
Contrairement à leur hystérie, voler la bière de Nancy Pelosi est peut-être un méfait, mais ce n’est pas un coup d’État organisé.



Les Démocrates comptaient également sur un autre événement propre à justifier leur spectacle du 6 janvier.

Donald Trump avait prévu de tenir une conférence de presse à Mar-a-Lago le même jour, et il y a peu de doute sur ce qu’il avait l’intention de dire. Pourtant, il l’a brusquement annulée, ce qui ne laissera personne indifférent, à l’exception des Démocrates déçus, qui espéraient en tirer un avantage politique.

Selon le site d’information The Hill :

« L’ex-Président avait prévu d’utiliser sa conférence de presse de jeudi à Mar-a-Lago, à Palm Beach, en Floride, en guise de contre-programme au service de prière prévu au Capitole afin de commémorer les événements du 6 janvier 2021. Dans une déclaration, M. Trump a rejeté la responsabilité de l’annulation sur le Comité restreint de la Chambre des Représentants chargé d’enquêter sur l’émeute du 6 janvier. Il a indiqué qu’il aborderait plutôt plusieurs des thèmes qu’il avait prévu de discuter pendant cette conférence de presse, lors d’un rassemblement en Arizona prévu pour le 15 janvier.
« À la lumière de la partialité et de la malhonnêteté totales du Comité de non-sélection du 6 janvier composé de Démocrates, de deux faux Républicains et des Fake News Médias, j’annule la conférence de presse du jeudi 6 janvier à Mar-a-Lago, et j’aborderai à la place plusieurs de ces sujets importants lors de mon rassemblement du samedi 15 janvier en Arizona – Il y aura une grande foule ! » a-t-il déclaré.
»

Franchement, il n’y avait probablement aucune nécessité pour M. Trump de passer le 6 janvier à parler de la fraude électorale de 2020.

Quels que soient vos sentiments à ce sujet, ce contraste jouerait contre lui (et tous les Républicains) le jour où tous les grands médias diffuseront des vidéos et des «analyses» de la violation du Capitole. Cela aurait surtout servi à renforcer le discours des Démocrates et ça aurait pu jouer en leur faveur.

En fait, les membres de la Commission du 6 janvier se préparaient déjà à utiliser la conférence de presse de Donald Trump comme étant la preuve de son incitation à la violence. Ils voulaient désespérément qu’il leur donne plus d’arguments et qu’il se déchaîne.

Il semble que Donald Trump a compris cela, puisqu’il cite les machinations du Comité du 6 janvier comme raison de son annulation.

Quelle que soit la véritable raison, c’est un geste intelligent de sa part de les priver des clips viraux et des sujets de discussion sur lesquels ils comptaient.

Je suis sûr qu’il s’est assis avec ses conseillers et qu’ils ont convenu de ne pas jouer le jeu des Démocrates.

Maintenant, qu’est-ce qu’il reste aux Démocrates? Une couverture médiocre de CNN et un discours de Joe Biden que personne n’écoutera, à moins qu’il n’ait un autre moment de sénilité devenant viral sur les réseaux sociaux.

Et cela à condition que les routes gelées de Washington, soient dégagées à temps pour qu’ils puissent tenir ces événements en direct. En l’état actuel des choses, il pourrait neiger à nouveau jeudi.

Quoi qu’il en soit, même si tout se déroule comme prévu, l’absence de la participation à distance de M. Trump aura un effet négatif sur la journée des Démocrates.

Ils comptaient sur lui pour leur servir de faire-valoir et attirer les regards afin de pouvoir faire valoir leur argumentaire ridicule selon lequel la prétendue «insurrection» du 6 janvier s’apparente à la Guerre de Sécession.

Maintenant, ils seront privés de ce coup de pouce.

Vous allez aimer ça.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Redstate

Les cadeaux parfaits pour commencer l’année en beauté :
les Goodies Dreuz.info

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

3
0
Merci de nous apporter votre commentairex