Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 janvier 2022

Le professeur Gili Regev-Yohai a révélé lundi 17 janvier que selon les données intermédiaires de l'étude sur l'efficacité du quatrième vaccin contre le corona, il est efficace contre les variantes alpha et delta, mais pas contre la variante omicron, qu'il était supposé bloquer !

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Israël, une fois de plus, a été le premier pays au monde a proposer la 4e dose de vaccin. Et les Israéliens qui se le sont vus proposé (+ de 60 ans et personnes à risque), qui sont à la fois antivax pour les jeunes enfants et provax pour eux, ont rapidement opté pour ce 4e vaccin.

Et voilà que des études préliminaires menées à l'hôpital Sheba Tel Hashomer montrent que le quatrième vaccin augmente les anticorps permettant de lutter contre Delta, mais qu'il a peu d'effets contre Omicron !

Regev-Yohai est la première au monde à conduire une telle étude. Elle a expliqué qu'il n'est pas habituel de publier des résultats aussi préliminaires, mais elle l'a fait en raison du besoin d'information du public.

"Nous constatons une augmentation des anticorps à un niveau plus élevé qu'après le troisième vaccin", explique le professeur. "Cependant, nous avons beaucoup d'infections Omicron qui ont reçu le quatrième vaccin. Un peu moins que dans le groupe témoin, mais encore beaucoup."

Le professeur Gili Regev Yohai qui a dirigé l'étude, a publié les premiers résultats des tests effectués sur les employés de Sheba qui ont reçu la quatrième dose. Les tests sérologiques ont montré que les anticorps ont augmenté de manière significative après le vaccin, mais n'ont pas pu protéger contre Omicron.

"Le quatrième vaccin est probablement bon pour les souches alpha et delta, mais pas pour Omicron. La décision d'administrer un quatrième vaccin aux personnes à risque était probablement la bonne. Cela donne un léger avantage", a déclaré la professeure.

Au regard de ces résultats préliminaires, elle ne pense pas que la quatrième dose doive être administrée à l'ensemble de la population.

En rappelant qu'il n'était pas habituel de publier des résultats aussi préliminaires, elle a précisé qu'elle était prête à le faire étant donné la forte demande du public.

Gili Regev Yochai pense qu'il y a de nombreuses personnes qui ont été infectées par l'Omicron en Israël et qui ont reçu la quatrième dose.

"En résumé, le vaccin est excellent pour Delta et Alpha, mais pour Omicron, il n'est pas assez bon", a conclu le professeur Regev-Yohai.

"Nous aurons peut-être besoin d'un vaccin actualisé plus tard. L'omicron, c'est autre chose".

Dans le cadre de son étude, plusieurs dizaines d'employés de Sheba ont reçu une quatrième dose de Moderna. Selon elle, il y a eu une augmentation du taux d'anticorps de manière similaire à la quatrième dose de Pfizer, mais il n'y a pas eu de différence significative.

Par ailleurs, le Pr Regev-Yohai a approuvé la recommandation d'un rappel pour les populations à risque, mais elle estime que l'âge du risque devrait être reconsidéré. "L'indication pour les adultes plus âgés pourrait devoir être réduite", a-t-elle déclaré.

Elle a également recommandé un vaccin à trois doses pour les enfants.

Pour ceux qui comprennent l'hébreu :

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : https://img.mako.co.il/2022/01/17/covid19sheeba.pdf?Partner=interlink

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz