Publié par Magali Marc le 18 janvier 2022

Samedi le 15 janvier, le terroriste Malik Faisal Akram a pris en otage des fidèles de la Congrégation Beth Israel à Colleyville, au Texas. Suscitant l’incrédulité des critiques, Matthew Desarno, l’agent spécial responsable du FBI de Dallas, a affirmé peu après le raid qui a mis fin à la prise d’otages, que le terroriste « était concentré sur une seule question et ne visait pas “spécifiquement” la communauté juive ». Face aux critiques virulentes, le FBI a corrigé cette déclaration.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Joel B. Pollak, paru sur le site de Breitbart, le 17 janvier.

******************

Après l’avoir démenti, le FBI admet que le terroriste a pris pour cible la communauté juive lors d’un service à la synagogue

Le Federal Bureau of Investigation (FBI) a admis que Malik Faisal Akram, 44 ans, le terroriste qui a attaqué une synagogue pendant les services du sabbat samedi et pris quatre personnes en otage, «visait» la communauté juive.

Au départ, comme l’a rapporté Breitbart News, le FBI semblait chercher à minimiser tout motif antisémite, affirmant que la prise d’otages n’était « pas spécifiquement liée à la communauté juive », peut-être parce que M. Akram a dit qu’il voulait que les États-Unis libèrent une terroriste condamnée, connue sous le nom de «Lady Al-Qaeda»*.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Mais après une vague de critiques, y compris de la part de groupes juifs, le FBI est revenu sur sa position :

« Il s’agit d’une affaire liée au terrorisme, dans laquelle la communauté juive était visée, et qui fait l’objet d’une enquête par la Joint Terrorism Task Force », a-t-il déclaré, selon un reportage de Jake Gibson de Fox News.

La réticence initiale du FBI à déclarer ce que beaucoup de gens considéraient comme une évidence a suscité un regain d’indignation pour diverses raisons.

L’une d’elles est la perception que le gouvernement fédéral est réticent à identifier le terrorisme comme tel lorsqu’un Démocrate est à la Maison Blanche. En 2009, la fusillade sur la base militaire de Fort Hood au Texas par un islamiste radical, qui a tué 13 personnes, avait été décrite comme étant un acte de « violence sur un lieu de travail ».

Une autre raison est que le Ministère de la justice enquête actuellement sur l’extrémisme de droite et a récemment créé une unité contre le «terrorisme intérieur», alors qu’il a ignoré la violence des gauchistes pendant des années.

Les médias ont également joué leur rôle, occultant les motivations racistes d’un radical noir qui a tué un agent de la police du Capitole l’an dernier, ou les opinions racistes et d’extrême gauche de l’homme qui a perpétré un massacre à Waukesha, dans le Wisconsin, lors d’une parade de Noël en novembre.

Dans le sillage de l’inculpation de plusieurs émeutiers du 6 janvier pour «conspiration séditieuse», alors qu’aucune accusation de ce genre n’a été déposée contre les émeutiers de Black Lives Matter et les militants Antifa qui ont attaqué des bâtiments fédéraux, des gouvernements locaux et des forces de l’ordre tout au long de l’année 2020, la réticence du FBI à identifier l’extrémisme de gauche ou des groupes perçus comme minoritaire a hérissé les critiques.

Le FBI a également suscité l’indignation, en particulier de la part de la communauté juive, simplement en raison de la crainte que le gouvernement ne prenne pas suffisamment au sérieux la menace de l’antisémitisme, alors même que plusieurs attaques ont été perpétrées contre des synagogues ces dernières années.

* Aafia Siddiqui, une radicale islamiste pakistanaise surnommée Lady Al-Qaeda, a été condamnée pour deux tentatives de meurtres d’officiers et d’agents du FBI. Elle purge une peine de 86 ans de prison au Federal Medical Center à Fort Worth au Texas

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources :

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous