Publié par Guy Millière le 26 janvier 2022

Je pense depuis longtemps que l’élection présidentielle française de 2022 risque d’être confisquée.

Plusieurs signes montrent que cela pourrait être le cas. Le premier de ces signes est le problème des cinq cent signatures : ce système non démocratique et ubuesque était un scandale dès sa conception, mais à l’époque cent signatures suffisaient. Maintenant il en faut cinq cent, et, l’anonymat des signataires étant supprimé, toutes les manœuvres sont permises. Des pressions et des chantages sont exercés contre les potentiels signataires par les membres de l’appareil des grands partis politiques installés, avec un succès certain, et des candidats qui peuvent réunir les suffrages de centaines de milliers d’électeurs risquent d’être écartés.

On peut espérer qu’une issue sera trouvée, car une élection présidentielle sans Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et Éric Zemmour cesserait d’être digne de s’appeler élection présidentielle. Mais même si une issue est trouvée, c’est le système qui devrait être supprimé, et c’est en fait tout le système électoral français qui devrait être revu.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Aux Etats-Unis, il y a une droite et une gauche, et des élections primaires qui permettent de dégager deux candidats, un incarnant la droite, un autre incarnant la gauche. N’importe qui peut se présenter aux élections primaires. Ce sont les électeurs qui éliminent les candidats fantaisistes, pas des notables signataires. Le financement des campagnes est plus libre qu’en France et il n’y a pas de remboursement des frais de campagne par les contribuables.

Le fait que les contribuables aient à rembourser les frais de campagne des candidats qui ont plus de cinq pour cent des suffrages permet à des candidats très marginaux de faire de la propagande subventionnée, ce qui me semble inadmissible. Qui a envie, sauf quelques gauchistes frénétiques de financer la propagande de trotskystes et de marxistes léninistes délirants ?  

Un signe plus grave de la confiscation possible de l’élection présidentielle est le prolongement de la peur du coronavirus et de ses variants. La prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’en juillet permet au gouvernement toutes les décisions arbitraires qu’il entend prendre. La création du passeport vaccinal et la mise des non vaccinés au ban de la société peuvent conduire à douter que les élections se dérouleront de manière pleinement normale.

Le maintien d’une obsession qui fait que la moitié des journaux télévisés, parfois davantage, est consacrée à la pandémie fait que les sujets qui devraient être considérés comme essentiels et traités en priorité sont marginalisés. Emmanuel Macron entend visiblement que l’obsession dure, car cela éviterait qu’il soit question de son bilan et de la situation du pays, et il fera vraisemblablement tout pour qu’elle dure jusqu’à l’élection qui, s’il y parvient, sera une élection faussée et confisquée à son avantage et à celui de Valérie Pécresse, qui ne se trouverait ainsi pas confrontée à sa propre inconsistance.

Il existe, cela dit, un signe encore plus grave de la confiscation possible de l’élection présidentielle : Gerald Darmanin a dit que “d’autres modalités” d’élection sont envisagées.

Or, il n’y a que deux autres modalités qui sont envisageables : un accroissement du nombre de votes par correspondance, voire sa généralisation, et le vote électronique. Ce sont là les deux techniques essentielles qui ont permis la fraude massive perpétrée aux Etats-Unis en novembre 2020 pour évincer Donald Trump et installer Joe Biden à la Maison Blanche. On dit en France, je sais, que cette fraude n’a pas existé et on occulte les faits, mais je pense que cette fraude a donné des idées à certains, jusqu’au sein de l’Elysée.

Si d’autres modalités d’élection sont utilisées, cela signifiera que ce qui reste de démocratie en France sera aboli. Cela ne me semble pas totalement impossible.

Le cas échéant, je ne sais si les Français protesteraient en masse. Je dois dire que je n’en suis pas certain. J’espère une fois encore me tromper, mais je constate qu’une grande majorité des Français ne se posent pas de questions sur la vaccination et acceptent pleinement le passeport sanitaire et, dès lors, me semblent mûrs pour ce qui pourrait se profiler. Hélas.

Un point supplémentaire. Au vu des sondages, on peut penser, je dois le constater, que l’élection n’aura pas même à être confisquée. Et c’est sans doute ce qui me consterne le plus. Macron est donné gagnant dans tous les cas de figure. 

Je ne peux imaginer une deuxième victoire de Macron. Je devrai peut-être faire davantage que l’imaginer.  Il y a des tendances suicidaires au sein du peuple français….

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz