Publié par Magali Marc le 23 janvier 2022

Aux États Unis, Les candidats des deux partis se mettent en campagne pour plusieurs mois. Ils s’affrontent au sein même de leur parti lors de ce qui s’appelle des élections primaires qui permettent aux membres de choisir les candidats qui vont les représenter lors d’un scrutin à venir que ce soit pour les élections présidentielles ou pour les élections de mi-mandat. Ainsi les titulaires, déjà en poste, peuvent être remis en question et faire face à des opposants qui souhaitent les remplacer.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article d’Andrea Widburg, paru sur le site d’American Thinker, le 22 janvier.

************************

Il est temps de prendre les primaires républicaines très, très au sérieux

Ce qui est encore plus décourageant que la combinaison destructrice de méchanceté et d’ineptie des Démocrates, c’est que les membres républicains du Congrès se montrent plutôt dociles.

La plupart d’entre eux sont anéantis dès que quelqu’un les traite de «raciste» ou mentionne la prétendue insurrection du 6 janvier 2021.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Pire encore, la plupart des Républicains ont choisi de se rallier au programme des Démocrates notamment en ce qui concerne la chasse aux sorcières concernant l’«insurrection» du 6 janvier ou l’agenda radical des LGBTQ+.

La seule façon de changer cela est de passer par les primaires.

La Caroline du Sud est un bon exemple à considérer.

Trop d’électeurs républicains ont commencé à prêter attention à l’élection pour la Chambre des Représentants en Caroline du Sud pour le 1er district en octobre 2020, alors que Joe Cunningham était le Démocrate sortant, et que Nancy Mace, était la candidate républicaine qui se présentait contre lui.

Mme Mace a été élue, mais elle a été très décevante.

Nancy Mace peut à peine être considérée comme une RINO, tant ses positions sont à gauche. « J’appuie fermement les droits et l’égalité des LGBTQ », a-t-elle déclaré, et elle le pense vraiment. Elle est en faveur de l’arrêt Roe v. Wade (NdT: une décision de la Cour Suprême, datant de 1973, qui interdit de criminaliser l’avortement) et veut rendre la marijuana légale, alors que l’expérience du Colorado montre que c’est une mauvaise idée.

Mme Mace est une partisane de Liz Cheney. Ce n’est qu’à contrecœur qu’elle a voté en faveur du retrait de Mme Cheney de la présidence de la Conférence républicaine de la Chambre des Représentants, mais uniquement parce que Mme Cheney était une «source de discorde». Et bien sûr, Mme Mace est d’accord avec ce que disent les Démocrates à propos de l’«insurrection» du 6 janvier 2021.

Si les électeurs avaient été plus attentifs lors des primaires, ils auraient pu éviter la candidature de Nacy Mace et placer un vrai conservateur au Congrès.

Son bilan a toujours été douteux. Par exemple, elle a fait tout un plat du fait qu’elle était la première femme cadette à être diplômée de la Citadelle ( NdT: un collège militaire en Caroline du Sud). Elle y est parvenue en obtenant des crédits d’un collège communautaire afin de pouvoir obtenir son diplôme avant les trois cadettes qui avaient commencé en même temps qu’elle.

Peut-être qu’elle voulait juste quitter l’université rapidement, mais ça sent la manœuvre de quelqu’un qui cherche à améliorer son CV.

Quand elle a quitté la Citadelle, elle n’a pas mis cette formation rigoureuse au service de l’armée. Au lieu de cela, elle s’est lancée dans les affaires.

Il n’y a aucune obligation d’entrer dans l’armée après avoir été diplômée de la Citadelle, mais il y a aussi quelque chose d’un peu opportuniste dans le fait qu’elle se précipite pour obtenir le label de « première femme diplômée» et puis passe rapidement à autre chose.

Un peu de temps de recherche aurait permis de révéler l’article sur RedState d’Erick Erickson, en 2013 la concernant, intitulé « Pas question que j’appuie Nancy Mace ». Ou encore l’article la concernant intitulé « Profils en manque de courage» paru sur le blogue Newblog45. Ces deux articles à eux seuls auraient assuré que les conservateurs ne voteraient pas pour elle lors de la primaire de 2020.

Le problème est que Nancy Mace a maintenant un pied dans la porte. Les titulaires ont un énorme avantage, surtout dans le genre de cercles politiques étroits que l’on trouve dans les communautés établies de longue date comme la région de Charleston. C’est pourquoi il est particulièrement important pour les conservateurs de se concentrer sur les primaires et de s’informer pour savoir quels sont les candidats qui s’opposent aux titulaires faibles.

Cette histoire a été portée à mon attention lorsque j’ai rencontré Ingrid Centurion, qui s’oppose à Nancy Mace pour être la candidate républicaine du 1er district de la Caroline du Sud.

Je n’endosse pas Mme Centurion, car ce n’est pas ce que nous faisons ici à American Thinker*, mais je veux simplement vous parler d’une des personnes qui fait le dur travail de s’opposer à une fausse républicaine. Je fais le pari que vous trouverez des challengers similaires dans vos communautés – mais vous devez prêter attention aux primaires.

Ingrid Centurion est une dynamo. Elle est la plus jeune de quatre enfants nés de parents immigrés.(Son père était originaire d’Argentine et sa mère de Porto Rico.) Lorsqu’elle avait deux ans, ses parents ont eu un grave accident de voiture qui a tué son père, laissant sa mère élever seule ses quatre enfants. Inspirée par la force de sa mère, elle est devenue pilote commerciale à l’âge de 20 ans. Plutôt que de rester dans le secteur commercial, Ingrid a choisi de servir son pays en s’engageant dans l’armée américaine en tant que pilote :

« Elle a participé au combat et a fait ses preuves en tant que leader. Elle a effectué des missions de combat à la recherche de groupes terroristes depuis l’aéroport de Balad, en Irak. Ingrid a servi notre pays pendant plus de deux décennies dans l’armée américaine en tant qu’instructeur d’hélicoptère et pilote d’essai de maintenance et pilote d’avion RC-12P. Elle a effectué des missions d’interdiction le long de la frontière sud-ouest et a servi en tant qu’officier des sciences et de la technologie pour la Force opérationnelle interarmées du Nord. » (Source: https://www.centurionforcongress.com/meet-ingrid)

Mme Centurion a pris sa retraite en tant que lieutenant-colonel après 24 ans et est entrée dans le secteur privé, où elle a de nouveau assumé des responsabilités de haut niveau.

En ce qui concerne ses valeurs, elle est une authentique conservatrice. Elle défend la liberté d’expression et le Deuxième Amendement. Elle s’oppose à la Théorie Critique de la Race, aux mandats COVID, à l’agenda LGBTQ extrême, aux frontières ouvertes, à l’avortement et à la pression continue des Démocrates pour consacrer la fraude électorale.

Je l’apprécie et je garderai un œil sur elle à l’approche des primaires.

Mais mon but n’est pas de l’endosser. C’est plus important que cela : vous devez comprendre qu’en novembre, il sera trop tard pour s’engager politiquement. Si nous voulons avoir un Congrès qui s’oppose à Joe Biden, qui enquête sur la corruption et qui empêche la mise en place définitive de mesures socialistes, nous devons placer de vrais conservateurs sur le bulletin de vote, plutôt que n’importe quel RINO sélectionné par le GOP.

La bataille se termine en novembre, mais elle commence avec les primaires.

* Actuellement, les autres républicains qui figureront sur le bulletin de vote des primaires du 14 juin en Caroline du Sud pour le 1er district, et que je n’ai pas encore rencontrés mais avec lesquels je serais heureuse de parler, sont Thomas Allen, Keith Blandford et Lynz Piper-Loomis.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Americanthinker

Les cadeaux parfaits pour commencer l’année en beauté :
les Goodies Dreuz.info

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous