Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 janvier 2022

L’Institut du monde arabe (IMA), basé à Paris et fondé en 1987 par le président français François Mitterrand pour fournir des informations sur le monde arabe, fait l’objet d’une attaque féroce de la part des partisans du mouvement antisémite Boycott, désinvestissement et sanctions contre Israël (BDS) au sujet d’une exposition consacrée aux communautés juives du Moyen-Orient, rapporte Tribune Juive.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







En décembre 2021, 52 intellectuels arabes ont signé une lettre de protestation contre l’exposition “Juifs d’Orient” de l’IMA qui avait été inaugurée fin novembre par le président Emmanuel Macron. Les expéditeurs de la lettre étaient furieux de la participation d’institutions israéliennes, notamment le Musée d’Israël à Jérusalem, qui a fourni le contenu de l’exposition dans l’imposant centre de l’IMA sur la rive gauche, à l’extrémité du boulevard Saint-Germain, dans le 5e arrondissement de Paris.

Bien sûr, Israël n’était pas la seule source pour l’exposition, mais pour les antisémites de BDS, c’était la source de trop, celle qui les fait vomir de haine. Des musées et des centres de recherche en France, au Royaume-Uni, au Maroc, en Espagne et aux États-Unis ont fourni des manuscrits, des photographies, des peintures et d’autres documents illustrant la vie religieuse et culturelle des communautés juives dans le monde arabe.

Plus à gauche que lui, c’est difficile à trouver, pourtant, la lettre reprochait à Denis Charbit, universitaire franco-israélien et membre du comité organisateur de l’exposition, de saluer la participation des institutions israéliennes comme le fruit des Accords d’Abraham du président Trump signés en 2020 entre Israël et plusieurs pays arabes.

Ces nations – les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Maroc et le Soudan – faisaient partie des dix-huit pays arabes qui ont contribué à la création de l’IMA en 1987.

Confirmant que la cible de BDS n’est pas les territoires disputés, mais l’existence même d’Israël dont ils veulent la destruction, BDS a déclaré dans une lettre que l’IMA “trahit sa mission intellectuelle” en “normalisant” et “standardisant” la coopération avec Israël. Leur lettre dénonce les tentatives “de présenter Israël et son régime de colonialisme de peuplement et d’apartheid comme un État normal”, alors qu’en réalité, il n’y a ni colonialisme (la liste de l’ONU des pays coloniaux existe, et Israël n’en fait pas partie) ni apartheid – un ministre arabe faisant partie du gouvernement actuel si quelqu’un en doute.

  • L’ambassade d’Israël à Paris a vivement critiqué la lettre de BDS, et a accusé ses auteurs de tenter “de réécrire et d’obscurcir l’histoire des Juifs dans les pays arabes et musulmans.”

“Il est regrettable que des personnes qui se prétendent intellectuelles participent à une tentative d’occulter toute une partie de l’histoire du Moyen-Orient”, a déclaré à l’AFP un porte-parole de l’ambassade d’Israël.

Les signataires accusent également l’exposition de s’être “appropriée la composante juive de la culture arabe, la présentant comme sioniste, puis israélienne, avant de l’arracher à ses véritables racines pour l’utiliser au service de son projet colonial dans la région.”

Parmi les signataires crispés contre Israël figurent :

  • Joseph Massad, professeur à l’université de Columbia, qui a été accusé d’antisémitisme à plusieurs reprises, notamment par le membre du Congrès américain Anthony Weiner, un démocrate de Brooklyn et Queens.
  • Hanan Ashrawi, vétéran de l’OLP,
  • Les musiciens Marcel Khalife et Natasha Atlas. Atlas, dont le père est juif, est née en Belgique, s’est convertie à l’islam sous le nom d’Aziza et a refusé de se rendre en Israël, craignant pour sa réputation dans le monde musulman.

L’IMA, troublé par la virulence du ton de BDS

Dans sa réponse à la lettre, l’IMA a souligné que l’institution et son président, l’ancien ministre socialiste de l’éducation Jack Lang, continuent de soutenir le “droit des Palestiniens à leur propre État”. Mais Le Parisien de mercredi a cité un responsable anonyme de l’IMA qui a avoué que l’institut était troublé par “la virulence du ton de BDS concernant une exposition de qualité scientifique reconnue”.

La direction du mouvement BDS a répondu que l’IMA resterait une cible de leur campagne tant qu’il coopérerait avec Israël.

Omar Barghouti, diplômé de l’université de Tel-Aviv – car il ne boycotte pas Israël mais en profite, est le fondateur du mouvement antisémite BDS. Il a déclaré à l’AFP :

“Exactement de la même manière que l’apartheid en Afrique du Sud a été boycotté, l’Israël de l’apartheid doit être isolé au nom de la liberté, de la justice et de l’égalité pour les Palestiniens.” Barghouti a averti l’IMA qu’elle “finirait par perdre sa crédibilité auprès du public arabe ainsi que des célébrités de la culture arabe.”

Barghouti aurait bien du mal à expliquer comment il a pu faire des études et obtenir un diplôme d’une université israélienne, s’il existe un apartheid. Mais il sait qu’aucun journaliste ne lui posera la question, donc il peut continuer à mentir.

BDS, classé organisation terroriste en Allemagne

  • En 2017, Le conseil municipal de Munich a adopté une loi interdisant les manifestations de BDS dans les établissements publics en raison de la nature antisémite de ses campagnes contre l’Etat juif.
  • En 2018, le mouvement BDS a été classé “organisation antisémite” par le Bureau d’Etat pour la protection de la Constitution allemand (Bundesamt für Verfassungsschutz) (1).
  • La qualification d’organisation antisémite a été confirmée par une Cour d’Appel (2) en décembre 2018.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. https://www.dreuz.info/2018/09/allemagne-lorganisation-bds-boycott-desinvestissement-sanctions-contre-israel-classee-antisemite-170928.html
  2. https://www.dreuz.info/2018/12/allemagne-en-appel-le-tribunal-confirme-que-bds-est-une-organisation-antisemite-179230.html

Les cadeaux parfaits pour commencer l’année en beauté :
les Goodies Dreuz.info

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous