Publié par Magali Marc le 26 janvier 2022

À neuf mois des élections de mi-mandat, les sondages sont de plus en plus mauvais pour Joe Biden et Kamala Harris. Les Démocrates vont donc se retrouver en très mauvaise posture en novembre. Mais tout n’est pas rose chez les Républicains: les RINOs et les NeverTrumpers de l’Establishment préfèrent collaborer avec les Démocrates plutôt que de paver la voie au retour de Donald Trump à la Maison Blanche; certains conservateurs font remarquer qu’il est trop tôt pour conclure à ce retour d’autant plus hypothétique qu’il aura 78 ans en 2024 soit le même âge que le sénile Joe en 2020; et dans certains États, les Républicains ne font même pas l’effort de reconfigurer les districts électoraux à leur avantage, alors que les Démocrates se montrent très combatifs. À partir du mois de mars et jusqu’en septembre, les primaires du Parti Républicain auront lieu. Les électeurs républicains vont devoir être très attentifs afin de remplacer les RINOs par d’authentiques conservateurs.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article ce Stacey Matthews, alias Sister Toldjah, paru sur le site de Redstate, le 25 janvier.

*********************

Joe Biden et Kamala Harris reçoivent d’autres mauvaises nouvelles concernant les élections de 2022 – et de 2024

Chaque nouveau sondage présidentiel publié avant les élections de mi-mandat de 2022 apporte son lot de mauvaises nouvelles pour Joe Biden, Kamala Harris et leurs collègues démocrates de la Chambre et du Sénat. Mais le dernier sondage de Harvard CAPS/Harris, publié lundi (le 24 janvier), pourrait bien être le plus troublant de tous pour le tandem Biden-Harris à la Maison Blanche.



Pour commencer, et en ce qui concerne les prochaines élections de novembre, les appuis envers Joe Biden sont tombés à leur plus bas niveau selon la firme de sondage CAPS/Harris, soit à 39 %. C’est une baisse de 6 points par rapport à ce qu’ils étaient dans leur sondage de novembre 2021.

Ce qui est encore plus inquiétant pour les Démocrates, c’est là où les appuis envers Joe Biden chutent le plus : chez les électeurs indépendants et les électeurs des banlieues, dont la majorité pense que non seulement Donald Trump a été un meilleur président que Joe Biden, mais aussi qu’ils voteront probablement pour des candidats républicains lors des élections de mi-mandat :

« Cinquante-six pour cent des électeurs de banlieue interrogés dans le cadre du sondage ont déclaré qu’ils pensaient que l’ex-Président Trump était un meilleur président que Joe Biden, tandis que 44 % ont déclaré qu’ils pensaient que M. Biden était le meilleur président. Parmi les électeurs interrogés qui ont été étiquetés « indépendants ou autres », 55 % ont déclaré qu’ils pensaient que M. Trump était le meilleur président et 45 % ont déclaré qu’ils pensaient que M. Biden était le meilleur président.
Parallèlement, 57 % des personnes interrogées dans les banlieues ont déclaré qu’elles étaient plus susceptibles de voter pour un candidat républicain lors des élections de mi-mandat, tandis que 43 % ont déclaré qu’elles seraient plus susceptibles de voter pour un candidat démocrate. Le sondage a donné les mêmes résultats chez les électeurs étiquetés « indépendants ou autres » ».(The Hill, 24 janvier)

Insulte suprême pour Joe Biden et Kamala Harris à l’approche de l’élection présidentielle de 2024, les résultats globaux du sondage montrent que dans les face-à-face entre Donald Trump et Joe Biden ou Donald Trump et Kamala Harris, M. Trump les devance tous deux par des marges confortables :

« Dans un hypothétique face-à-face avec le président Biden, Donald Trump mène 46 % contre 40 %, selon le sondage Harvard CAPS/Harris. Il a une avance encore plus grande sur la vice-présidente Harris, avec 49 % de soutien contre 39 % pour elle.
Ron DeSantis, quant à lui, est presque à égalité avec Mme Harris. Dans un match hypothétique, le gouverneur de Floride obtient 40 % de soutien contre 39 % pour Mme Harris. Par ailleurs, 21 % des personnes interrogées sont soit indécises, soit incertaines de la manière dont elles voteraient dans un tel scénario. » (The Hill, 24 janvier)

Le sondage montre également qu’en termes d’appuis de la base du parti, en ce qui concerne 2024, Donald Trump serait en bien meilleure position auprès des Républicains que Joe Biden et Kamala Harris auprès des Démocrates :

« Bien que M. Biden ait indiqué qu’il envisageait de briguer un second mandat à la Maison-Blanche en 2024, il ne bénéficie pas d’appuis aussi important chez les Démocrates que celui dont bénéficie M. Trump chez les Républicains. Dans une primaire démocrate hypothétique, Joe Biden obtiendrait 32 % de vote, contre 14 % pour Mme Harris. Le sénateur Bernie Sanders et la candidate démocrate de 2016, Hillary Clinton, quant à eux, seraient à égalité avec 11 % des votes.»

Des appuis en chute libre parmi les électeurs indépendants et de banlieue, l’incapacité de consolider les appuis de ses fidèles partisans, une défaite par 6 points dans un match hypothétique avec le type qu’il a décrit comme l’ennemi public numéro un, et la VP Harris qui fait encore pire ? Comme je l’ai dit plus tôt, il n’y a rien de pire pour un président en exercice, et dire qu’il n’a encore fait qu’un an.

Si l’on considère les Démocrates et leur penchant à redoubler d’effort pour réaliser leur programme lorsque les choses se compliquent, je ne vois pas les choses s’améliorer pour eux, à moins que l’économie ne fasse un retournement remarquable et que Joe Biden ne s’éloigne fortement des masques et des mandats de vaccination.

D’après ce que l’on peut voir, les Américains en ont assez de se battre pour joindre les deux bouts et de se faire dire ce qu’ils doivent faire en ce qui concerne leurs enfants, comme l’a montré la vague rouge (républicaine) en Virginie en novembre 2021, et comme cela devrait continuer lorsque les électeurs se rendront aux urnes cette année.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Redstate

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

1
0
Merci de nous apporter votre commentairex