Publié par Magali Marc le 8 janvier 2022

Le 5 janvier, la veille du cirque de la « commémoration » par les Démocrates de la manifestation du 6 janvier 2021, Ted Cruz a qualifié cet événement de « violente attaque terroriste contre le Capitole ». Le lendemain, il déclaré à Tucker Carlson qu’il s’est mal exprimé. Pourtant, Ted Cruz, pourrait avoir fait cette déclaration préventivement sachant que Marc Elias – l’ex-conseiller général de la campagne d’Hilary Clinton – prévoit de
faire disqualifier les Républicains pour avoir encouragé la prétendue «insurrection» du 6 janvier 2021. Depuis qu’il a remis en cause la régularité du processus électoral, Ted Cruz est devenu une cible de choix.

En fait le 6 janvier 2021, il s’apprêtait avec d’autres sénateurs, à remettre en question la certification de Joe Biden comme président élu. Cela lui a valu d’être accusé d’avoir été l’un des instigateurs de la prétendue tentative de coup d’état, alors que l’émeute orchestrée par des alliés des Démocrates l’a empêché de demander une remise en question des Grands Électeurs du Collège Électoral. Marc Elias avec d’autres Démocrates ont choisi cette stratégie de disqualification des Républicains, sachant qu’ils ne pourront pas les battre dans les urnes en novembre.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article d’Andrea Widburg, paru sur le site d’American Thinker, le 7 janvier.

********************

Ted Cruz va à l’émission de Tucker Carlson pour expliquer ses propos concernant le 6 janvier

Mercredi, Tucker Carlson a fait savoir à la plupart des Républicains que Ted Cruz avait qualifié les événements du 6 janvier 2021 de « violente attaque terroriste contre le Capitole ».

Jeudi, Ted Cruz est apparu à l’émission de Tucker pour essayer de revenir sur ce qu’il a dit. Tucker ne l’a pas ménagé.

C’était une bonne chose car cela a montré que les Conservateurs ont plus d’intégrité que les Démocrates quand il s’agit de demander des comptes à ceux de leur propre camp.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Cela a également donné au Sénateur Ted Cruz l’occasion de se repentir et de tenter de se retrouver dans les bonnes grâces des Conservateurs.

Thomas Lifson (un auteur d’American Thinker) a écrit un article concernant cette déclaration singulière du Sénateur Cruz (https://www.americanthinker.com/blog/2022/01/what_happened_to_ted_cruz.html ).

Il y a beaucoup de théories sur la raison pour laquelle Ted Cruz a dit ce qu’il a dit : Tucker l’a traité de marionnette de Merrick Garland ; Thomas Lifson pense qu’il espère être nommé à la Cour suprême ; et un ami a suggéré qu’il essayait d’éviter le lynchage dirigé par Marc Elias, qui a annoncé son projet d’utiliser le 6 janvier pour empêcher les Républicains de se présenter au Congrès.

Quels que soient les futurs plans politiques de Ted Cruz, ils ne vont pas se produire si chaque Conservateur en Amérique (sauf pour la poignée de NeverTrumpers qui se transforment en gauchistes) le prend en grippe. C’est pourquoi, dès qu’il a entendu parler de l’émission de Tucker Carlson, il lui a envoyé un texte, le suppliant d’être autorisé à participer à l’émission du lendemain pour remettre les pendules à l’heure. Et c’est ainsi qu’il s’est présenté à l’émission de M. Carlson jeudi soir.

S’il pensait que le fait d’apparaître sur Fox News avec un hôte conservateur allait être un jeu d’enfant – l’occasion de s’excuser, de recevoir l’absolution de Tucker, et de bavarder un peu – il s’est cruellement trompé.

Il a essayé de dire qu’il s’est juste mal exprimé (« c’était bâclé et c’était franchement stupide »), sauf que Tucker a réagi en disant « Je n’y crois pas ».

M. Carlson a fait remarquer que le Sénateur est l’une des personnes les plus intelligentes et les plus éloquentes de la sphère politique et qu’il n’est pas du genre à commettre cette sorte d’erreur.

Ted Cruz en est arrivé à dire que sa «formulation maladroite» a mené les gens à se méprendre sur ce qu’il voulait dire.

Ce qu’il voulait vraiment dire, c’est que toutes les agressions contre la police sont des actes terroristes violents. Le Sénateur a expliqué que, pendant une décennie, et surtout pendant l’année 2020, il a toujours fait référence aux attaques violentes contre la police comme étant des attaques terroristes et c’est ce qu’il disait ici. Il est vrai que, dans la vidéo incriminée, immédiatement après avoir mentionné l’attaque terroriste, il a fait l’éloge de la police du Capitole.

En d’autres termes, il a dit qu’il a été négligent parce qu’il a utilisé par réflexe la même expression qu’il avait utilisée auparavant. Il n’a jamais eu l’intention de critiquer les partisans de Donald Trump.

Tucker Carlson a répliqué que si toutes les personnes qui attaquent physiquement la police sont des criminels, cela n’en fait pas pour autant des terroristes. Ted Cruz, a-t-il souligné, aurait dû être assez avisé pour ne pas tomber dans la nomenclature hyperbolique que les Démocrates ont utilisée, peu importe à quel point il souhaitait faire l’éloge de la police.

Le Sénateur n’a pu que réitérer ce qu’il avait dit auparavant et expliquer, encore une fois, que c’était une erreur de dire cela dans le contexte des manifestations du 6 janvier.

Il a conclu sur deux puissantes remarques.

Tout d’abord, il a admis son erreur : « Je reconnais que c’était une erreur d’utiliser ce mot hier parce que les Démocrates et les médias de masse ont tellement politisé cela, ils essaient de dépeindre tout le monde comme un terroriste et c’est un mensonge. »

Deuxièmement, il a dit qu’il était celui qui menait la lutte au Sénat contre ce cirque délirant du 6 janvier 2021.

Nous ne saurons jamais s’il essayait de se protéger des attaques des Démocrates ou s’il s’est lancé paresseusement dans ce qui est, pour lui, la norme d’un discours d’appui. J’ai tendance à croire que la seconde proposition est la bonne.

En août dernier, en parlant des prisonniers du 6 janvier, il a fait une forte déclaration concernant l’attaque de la police :

« Si un individu a agressé un agent de police, il devrait passer un long, long moment en prison. »

En même temps, il a clairement fait savoir aux apparatchiks abasourdis du Huffington Post qu’il croyait que, ceux qui n’ont pas attaqué violemment la police, mais qui étaient plutôt engagés dans un discours politique non-violent et une protestation, ont été ciblés et persécutés par l’Administration Biden.

Il n’y a aucun doute que Ted Cruz s’est infligé un sérieux revers quand il a fait référence aux «terroristes» du 6 janvier parce qu’il est apparu déloyal envers ceux qui s’étaient rangés avec lui quand il s’est opposé aux résultats présumés du Collège Électoral. Il a également donné des munitions aux gauchistes.

Cependant, son passage à l’émission de Tucker lui a donné l’occasion d’expliquer le contexte de ses mots mal choisis, ainsi que de s’excuser.

Tucker Carlson l’a félicité à la fois pour être venu à l’émission et pour avoir admis son erreur.

Reste à savoir si les Conservateurs lui pardonneront.

Je suis probablement plus portée à l’indulgence que la plupart des gens parce que j’écris beaucoup. Il m’arrive de tomber dans les sentiers battus et de mal m’exprimer par réflexe, donc, pour moi, son excuse est crédible.

Indépendamment de mes sentiments personnels sur les mérites de la défense de Ted Cruz, dans le cas peu probable que 2024 se résume à un combat entre n’importe quel candidat du Parti Démocrate et Ted Cruz, je voterai pour lui.

En fin de compte, je ne serai pas assez stupide pour tourner le dos à un homme très intelligent qui a constamment voté comme un Conservateur.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources :

Les cadeaux parfaits pour commencer l’année en beauté :
les Goodies Dreuz.info

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

13
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz