Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 février 2022
Au secours, ils sont fous ! L’association des étudiants refuse de financer un club de libre expression s’il invite un auteur conservateur

L’association des étudiants de l’Emory Law School d’Atlanta a trois gros problèmes avec un groupe de libre expression : Il veut inviter l’auteur de « The Diversity Delusion », Heather Mac Donald, à prendre la parole, il permet la critique de la théorie critique de la race, et ses membres « sont trop blancs » dit l’association des étudiants.



C’est la troisième controverse sur la censure de la liberté d’expression à la faculté de droit d’Emory. Trois professeurs de droit ont dû retirer leurs essais du Emory Law Journal, géré par les étudiants, parce que celui-ci a exigé des modifications importantes d’une critique « blessante et inutilement conflictuelle » de la théorie du racisme systémique.

La dernière affaire concerne l’association du barreau étudiant (SBA) qui a violé la loi sur les droits civils en affirmant que les membres du Emory Free Speech Forum (EFSF) sont « trop blancs », lors des discussions sur l’octroi d’un financement.

Ce racisme anti-blanc a tellement choqué, que la Fondation contre l’intolérance et le racisme (FAIR), cofondée par des intellectuels noirs, dont John McWhorter de l’université de Columbia et Glenn Loury de l’université Brown, a mis en garde la SBA contre son rejet de l’EFSF.

« Nous avons reçu des centaines et des centaines de demandes de renseignements juridiques et cette affaire nous a émus », car l’EFSF est non partisane et promeut le « libre discours », a déclaré Letitia Kim, directrice générale du réseau juridique de FAIR. « Ils ont été traités de manière très injuste et complètement incohérente ».

La Fondation pour les droits individuels dans l’éducation (FIRE) est également intervenue. Elle a demandé l’intervention d’Emory Law après que la SBA a ignoré son avertissement de l’automne concernant le rejet du groupe pour le « réel préjudice » qui lui est causé. L’administration de l’université a refusé, se servant du prétexte d’un nouveau moratoire COVID-19.

Puis, informée qu’une association étudiante avait invoqué son nom pour refuser un financement à un groupe d’étudiants, Heather Mac Donald, membre du Manhattan Institute et auteur conservateur, a déclaré :

« Je suppose qu’ils se sont appuyés sur leur expérience d’un traumatisme. »

Mac Donald a pris la parole à Emory peu de temps avant les confinements COVID-19 en 2020. Et pour tenter de faire annuler la conférence, un responsable de l’association étudiante d’Emory avait mené une enquête contre les Républicains de l’université pour discrimination. L’enquête avait échoué.

FAIR révèle le degré de racisme anti-blanc et de rejet de la liberté d’expression de l’association étudiante

« Au cours de l’une des audiences, un membre du conseil d’administration a fait remarquer (à tort) que tous les dirigeants de l’EFSF sont « blancs », ont donc les mêmes idées, et sont donc incapables d’accueillir des discussions diverses », indique FAIR.

  • Un membre de l’association étudiante a refusé le financement du groupe car il compte « très peu de personnes de couleur ». La vérité est que les dirigeants de l’EFSF « sont de races, d’ethnies, d’origines, de croyances et d’affiliations politiques diverses ».
  • Autres détails révélés par FAIR : Lors d’une audience, un membre du conseil d’administration a demandé comment l’EFSF – qui rappelons-le est un groupe sur la liberté d’expression – allait « empêcher » un orateur de « critiquer » ou de « saper » la théorie critique de la race.

« Un membre a demandé l’assurance que le groupe n’inviterait pas Heather Mac Donald parce que « certains membres de la communauté d’Emory ne sont pas du tout d’accord avec ses points de vue », révèle encore l’enquête de FAIR, qui cite le conseil d’administration de l’association étudiante, qui a déclaré qu’il était « extrême » de permettre un discours libre et ouvert.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : https://emorywheel.com/sba-denies-to-charter-free-speech-club/

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

5
0
Merci de nous apporter votre commentairex