Publié par Gaia - Dreuz le 1 février 2022

Les musulmans convertis ont tendance à être beaucoup plus fanatiques, mais l’élément étrange de cette histoire est que nous n’avons jamais entendu son nom auparavant.

Selon le ministère de la justice, Allison Elizabeth Fluke-Ekren, alias « Allison Elizabeth Brooks », alias « Allison Ekren », alias « Umm Mohammed al-Amriki », alias « Umm Mohammed » et alias « Umm Jabril », 42 ans, « ancienne résidente du Kansas, s’est rendue en Syrie il y a plusieurs années dans le but de commettre ou de soutenir le terrorisme ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Fluke-Ekren semble s’être convertie à l’islam dès 2004, puisqu’un article de presse de cette année-là semble la montrer portant un hijab.

Les photos d’un blog présentant apparemment ses malheureux enfants montrent des petites filles forcées de porter un hijab. Les enfants portent des noms turcs, il semble donc probable qu’elle ait épousé un Turc musulman et qu’elle soit allée jusqu’au bout.

« Depuis son départ des États-Unis, Fluke-Ekren aurait été impliquée dans un certain nombre d’activités liées au terrorisme pour le compte d’ISIS depuis au moins 2014. Ces activités comprendraient, sans s’y limiter, la planification et le recrutement d’agents pour une future attaque potentielle sur un campus universitaire à l’intérieur des États-Unis et la fonction de chef désigné et d’organisateur d’un bataillon militaire d’ISIS, connu sous le nom de Khatiba Nusaybah, afin de former les femmes à l’utilisation de fusils d’assaut AK-47 à tir automatique, de grenades et de ceintures de suicide. En outre, Fluke-Ekren aurait fourni des services à ISIS et à ses membres, notamment en les hébergeant, en traduisant des discours prononcés par des dirigeants d’ISIS, en formant des enfants à l’utilisation de fusils d’assaut AK-47 et de ceintures de suicide et en leur enseignant la doctrine extrémiste d’ISIS. »

Les documents du ministère de la justice mentionnent qu’elle est partie avec son mari en Syrie pour vivre « dans le pays de la charia ».

Il y avait un projet d’attaque sur un campus universitaire dans lequel les terroristes s’habilleraient « comme des infidèles » et laisseraient un sac à dos piégé.

Fluke-Ekren « a expliqué qu’elle pourrait se rendre dans un centre commercial aux États-Unis, garer un véhicule rempli d’explosifs au niveau du sous-sol ou du parking de la structure, et faire exploser les explosifs dans le véhicule avec un dispositif de déclenchement par téléphone portable ».

Lorsque Fluke-Ekren « entendait parler d’attaques extérieures ayant lieu dans des pays autres que les États-Unis, Fluke-Ekren faisait remarquer qu’elle aurait préféré que l’attaque ait lieu sur le sol américain ».

« Fluke-Ekren a traduit ses croyances extrémistes en action en servant de chef désigné et d’organisateur d’un bataillon militaire de l’État islamique, formant directement des femmes et des enfants à l’utilisation de fusils d’assaut AK-47, de grenades et de ceintures de suicide pour soutenir les objectifs meurtriers de l’État islamique », a écrit le premier assistant du procureur américain Raj Parekh dans un mémo de détention.

Après la mort de son premier mari, elle est passée entre les mains des combattants d’ISIS, épousant l’un après l’autre, et maintenant elle est de retour pour faire face à la justice.

C’est, pour le dire crûment, une autre tragédie causée par l’immigration islamique aux États-Unis. Et un autre rappel de tout le mal que nous font les « étudiants internationaux » et les « travailleurs » que les universités et les entreprises exigent de pouvoir venir en Amérique.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Gaïa pour Dreuz.info.

Source : Jihadwatch

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

5
0
Merci de nous apporter votre commentairex