Publié par Magali Marc le 11 mars 2022

Joe Biden a décidé d’envoyer la VP Kamala Harris en Pologne afin de traiter avec les alliés au sujet du conflit russo-ukrainien. Elle et le Président polonais, Andrzej Duda, ont tenu jeudi, le 10 mars, une conférence de presse notamment au sujet des avions de combat MIG-29 que la Pologne voulait donner à l’Ukraine pour l’aider à se défendre contre l’invasion russe. Mme Harris était tellement embrouillée qu’elle a ricané bêtement comme à son habitude. Cela n’était pas fait pour rassurer le Président ukrainien Volodymyr Zelensky en ce qui concerne l’aide américaine qu’il n’aura pas – comme je l’ai déjà mentionné dans un article publié sur Dreuz, le 1er mars.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Nick Arama, paru sur le site de RedState, le 10 mars.

******************

Kamala ricane et se lance dans une salade de mots incohérente en Pologne

Joe Biden s’est défilé pour ne pas avoir à traiter avec les alliés au sujet de la Russie et ils ont envoyé Kamala Harris en Pologne à sa place.

Mais je ne suis pas sûr que ce soit pour le mieux, car nous avons déjà vu comment Mme Harris gère mal ce genre de choses.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Jeudi, elle et le Président polonais, Andrzej Duda, ont tenu une conférence de presse au cours de laquelle ils ont abordé divers sujets, notamment la question des avions de combat MIG-29 que la Pologne voulait donner à l’Ukraine pour l’aider à se défendre contre l’invasion russe, ainsi que la question des réfugiés ukrainiens.

Comme nous l’avions mentionné mercredi, l’équipe de Joe Biden a fait preuve, en public, de la plus grande confusion, concernant les avions à réaction – le Secrétaire d’État, Antony Blinken, a donné son feu vert au projet, puis le porte-parole du Pentagone John Kirby a déclaré que ce n’était pas «faisable». Ensuite, la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré qu’ils étaient toujours en discussion et que la question serait abordée par Mme Harris en Pologne.

Puis le Pentagone a répété que l’entente avec les Polonais était morte et enterrée. C’était embarrassant, cela nous a fait passer pour des idiots, et cela a laissé les Ukrainiens se débrouiller sans nous.

Le Président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est montré exaspéré par l’incident, critiquant les dirigeants occidentaux (sans doute en visant indirectement Joe Biden) pour ne pas avoir eu le courage d’agir.

Mais les remarques de Mme Harris lors de la conférence de presse n’ont pas apporté plus d’assurance. Lorsqu’on lui a demandé ce que les États-Unis allaient faire pour améliorer la situation des réfugiés, Kamala Harris a fait une remarque bizarre sur le fait qu’« un ami dans le besoin est en effet un ami », puis elle s’est mise à glousser sans retenue.

Des choses qui ne devraient pas vous faire sourire et rire ? L’une d’entre elles est certainement les millions de réfugiés qui fuient la guerre pour survivre. Elle a ensuite renvoyé la question à M. Duda pour qu’il y réponde. Voilà pour une réponse compétente et sérieuse.

Lorsqu’elle a été interrogée sur l’absence de progrès dans l’accord avec la Pologne concernant l’envoi d’avions de combat, elle a esquivé la question :

« Je veux être très claire, les États-Unis et la Pologne sont unis dans ce que nous avons fait et sommes prêts à faire pour aider l’Ukraine et le peuple ukrainien. Un point c’est tout. En ce qui concerne le travail accompli par les États-Unis jusqu’à présent, nous avons, comme vous le savez, fourni une assistance militaire, humanitaire et sécuritaire, et il s’agit d’un processus continu », a poursuivi la Vice-présidente sans aborder le projet défunt d’envoyer des avions de guerre en Ukraine. »

( extrait pris dans le Daily Mail, le 10 mars*)

Mais ensuite, elle s’est lancée sur le terrain de l’imbécillité comique dans le genre du film Billy Madison.

Nous avons déjà parlé de ses discours incohérents et elle s’y est remise.

Elle a même été confuse quant à savoir s’ils étaient situés sur le flanc est ou le flanc nord de l’Ukraine.

Elle s’est lancée dans un autre discours confus lorsqu’on lui a demandé s’il fallait ouvrir une enquête sur les éventuels crimes de guerre commis par la Russie.

Tom Elliott du site Grabien a bien raison. Nous n’envoyons pas nos meilleurs éléments. Malheureusement, cela nous fait mal paraître devant le monde et conduit à de très mauvaises décisions.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources :

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous