Publié par Dreuz Info le 7 avril 2022

Marine Le Pen et son entourage semblent bien placés pour accéder au second tour et auraient même une chance de succéder à Emmanuel Macron.

La possibilité aurait fait frémir d’enthousiasme il y a quelques années, mais d’une part la candidate du RN a changé son fusil d’épaule et accepterait une France majoritairement islamisée. D’autre part, cette possibilité de qualification n’est pas une probabilité, l’histoire montre de nombreux sondages contredits par les urnes. Enfin, si Marine Le Pen était élue, elle ne pourrait qu’être en cohabitation, faute de majorité. Peut-être est-ce pourquoi elle propose démagogiquement un programme économiquement irréalisable, à moins d’endetter encore plus les générations futures.



Les sondages ont montré leurs limites, la récente large victoire de Viktor Orban en est une énième démonstration. Il devait être facilement battu. Les sondages ont pour conséquence d’appeler au vote utile… Mais quelle est l’utilité de voter pour un candidat qui ne représente pas ses idées ? Pour lui offrir un logement confortable avec des mets fins : l’Élysée et sa cuisine ? Pourquoi voter utile quand les sondeurs sont perdus selon ce qu’ils ont dit à Pascal Praud en off ? 

Le nouveau visage de Marine Le Pen sur l’islamisation

En 2016, une séquence était passée relativement inaperçue, et Marine Le Pen s’était bien gardée de le dire à ses militants. Elle avait demandé à rencontrer les cadis, chefs religieux musulmans de Mayotte, et un imam avait prié pour sa victoire au cours de son meeting. Mme Le Pen était montée sur scène sous les « Allahou akbar! »

Certaines marques font du halal sans en faire la publicité : ainsi, elles ne perdent pas de clients mécontents, et elles peuvent compter sur le bouche-à-oreille et les sites islamiques pour attirer des consommateurs musulmans, c’est ce qu’a semblé choisir Toblerone dont la certification halal a été dévoilée par le journal Blick. Était-ce la stratégie de Mme Le Pen à Mayotte ?

Le virage s’est poursuivi au point que son conseiller spécial, Philippe Olivier, a déclaré en substance sur Livre Noir que ce ne serait pas un problème si la France devenait majoritairement islamique. Il s’est contenté de parler de « poussée démographique » pour qualifier l’islamisation. Les commentaires qui ont suivi sous la vidéo ont montré la colère d’électeurs RN.

À partir de 17:19 :

Alors que Marine Le Pen prétend que Mayotte connaît un islam pacifique et compatible avec la République, la réalité est autre. Damien Rieu a relevé que le Conseil départemental a invité le Frère musulman Ahmed Jaballah qui veut une société islamique.

Pourtant, Marine Le Pen refuse de voir ce qu’elle dénonçait auparavant. Compte-t-elle sur les voix des musulmans pour se qualifier et gagner ? Comment pourrait-elle présider en étant soucieuse de plaire à un électorat islamique ?

La présidence sans le pouvoir ?

D’aucuns se sont probablement demandé comment Marine Le Pen pourrait tenir ses promesses : beaucoup de baisses d’impôts et diverses taxes, dont la fameuse suppression de l’impôt pour les moins de 30ans. Il serait injuste qu’un jeune cadre de 27 touchant 10 000 euros mensuels ne paie rien alors qu’un quadragénaire touchant 4 fois moins serait assujetti à l’impôt. Mais comment financer toutes les dépenses prévues avec beaucoup moins d’argent ?

Faut-il penser que Marine Le Pen ne vise que la présidence puisqu’elle sait qu’elle n’aura jamais la majorité et que le RN refuse de gouverner avec les autres, sauf s’il s’agit de partis beaucoup moins importants que lui ? L’absence de proportionnelle empêche également le RN d’avoir beaucoup de députés, et personne ne parle de se rallier à lui.

Si Mme Le Pen était élue, elle serait en cohabitation et se contenterait de déguster de bons homards et du bon champagne, tout en disant qu’elle aurait pu tenir ses promesses si elle avait eu une majorité. Elle toucherait cependant plus que les 5 000 euros qu’elle perçoit actuellement au titre d’indemnité de présidente du RN alors que c’est Jordan Bardella le président. 5 000 euros qu’avait critiqué Florian Philippot, alors que le RN licenciait des salariés, faute d’argent. On a vu mieux comme côté « populaire ».

Enjeux sociétaux : où est le RN ?

Lorsqu’Éric Zemmour a déploré le sort des enfants lourdement handicapés qui n’ont pas d’établissements scolaires spécialisés, Marine Le Pen l’a attaqué comme les autres candidats. Jean-Marie Le Pen a critiqué sa fille et les autres candidats: « Ce ne sont pas les propos de #ZemmourEric qui sont un sujet sur les situations du #Handicap, mais bien le jeu de ses concurrents de le diaboliser. »

Cette instrumentalisation des enfants handicapés pour nuire à la candidature de M. Zemmour est une nouveauté au Rassemblement national. Le parti se targuait auparavant de respecter les plus faibles.

Mais Marine Le Pen n’avait pas daigné participer à la Manif pour tous, alors qu’elle savait que le mariage pour tous serait suivi de la PMA pour toutes voire de la GPA, au nom de l’égalité entre les couples. Déjà, elle avait choisi de ne pas faire battre le pire candidat en 2012, François Hollande alors qu’elle savait qu’il ferait voter la loi sur le mariage gay. Malgré ses défauts, Nicolas Sarkozy avait tenu ses promesses faites à Christine Boutin : pas de mariage homosexuel, pas d’euthanasie et pas de recherche sur l’embryon. Contrairement à Jacques Chirac qui n’avait pas tenu son engagement d’ouvrir des maisons d’accueil pour les femmes enceintes en détresse.

La chiraquisation est ce qui décrit Marine Le Pen ou Valérie Pécresse : chercher le sens du vent. Cela ne peut qu’inquiéter puisque l’on ne sait pas jusqu’où vont ceux qui adoptent cette approche. Les médias sont de plus en plus progressistes, et ces politiciens veulent leur plaire. Jamais Marine Le Pen n’a été autant positivement présentée par les médias, elle est désormais prisonnière d’eux en devant donner toujours plus de gages.

C’est ainsi qu’elle a dit en rigolant sur le média très à gauche Brut qu’elle ne dérembourserait pas l’avortement. Que l’on soit ou non pour l’avortement, il s’agit d’un drame qui mérite autre chose que des rires censés prouver que l’on est cool alors que même Simone Veil avait déclaré au sujet de sa loique personne ne peut éprouver une satisfaction profonde à défendre un tel texte ».

En ne considérant même que l’aspect politique et non moral, comment Marine Le Pen peut-elle rire en parlant de rembourser l’avortement alors que la natalité n’est pas flamboyante ? Les musulmans ne recourant pas à l’avortement (et on pourrait leur donner raison), cela a également un impact sur la répartition démographique.

Jean-Marie Le Pen a commis des outrances (en réponse ou non à des provocations) qui ont nui au combat patriote et conservateur. Mais à quoi servirait-il d’élire un nom Le Pen qui n’aurait certes plus ces outrances, mais n’aurait plus rien de conservateur et de patriote ?

Le seul vote utile en sa faveur serait de la choisir contre Macron ou Mélenchon s’ils étaient également qualifiés, mais ça ne ferait pas la politique du pays.

Jean-Marie Sarpédon

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

24
0
Merci de nous apporter votre commentairex