Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 avril 2022
Galena, Illinois

Lire Dreuz, je l'espère et le souhaite, aide à corriger quelques-uns des préjugés avec lesquels l'Education nationale a empoisonné le cerveau des Français. L'un deux est l'antiaméricanisme primaire - attendez la fin de l'article pour me remercier.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Un fidèle lecteur de Dreuz commente un de mes articles par les mots suivants : « les usa poussent à la guerre pour avoir un avantage financier, nous fourguer leur gaz de schiste et leur pétrole, ainsi que tous les biens qu’ils produisent ! »

Evidemment, il ne sait pas qu'il diffuse la propagande antiaméricaine qu'on lui a apprise, et je ne lui en fais pas reproche. Beaucoup pensent comme lui en France. Pourquoi ? C'est le poison que l'éducation nationale leur a injecté, et la désinformation que les médias - en qui ils n'ont pas confiance, mais par qui ils se laissent néanmoins influencer - leur ont servie. Sur ces sujets, on leur a appris comment penser et que croire, ils pensent et croient comme on leur a appris, et ne songent pas à le remettre en question.

Je suis heureux qu'il existe un média comme Dreuz, américain en langue française, pour apporter une information basée sur les faits, qui je l'espère aidera ces antiaméricains primaires à découvrir la réalité, et non la loupe déformante des Fake News. Car pour contrer la désinformation, rien ne vaut l'information. Encore faut-il la posséder.

Pour cela, je remercie ce lecteur de m'avoir donné l'opportunité d'aborder le sujet contenu dans son commentaire.

1"Les USA poussent à la guerre". Non, les USA, en 2022, ne poussent pas à la guerre. La Chine, la Corée du Nord, l'Iran ne sont pas en guerre en ce moment, mais ils poussent à la guerre. Si vous avez lu des informations disant que les USA « poussent à la guerre », elles sont teintées de propagande. Les USA de Donald Trump se sont désengagés des conflits du Moyen-Orient après avoir démantelé l'Etat islamique. Joe Biden, de manière catastrophique certes, s'est retiré d'Afghanistan. Si je me trompe, et que vous avez des informations sérieuses montrant le contraire, merci de me les indiquer.

En attendant, voici les conflits du monde en 2022 - les Etats-Unis ne les ont pas « poussé »  :

  • Afghanistan Guerre civile/insurrection terroriste
  • Algérie Insurrection terroriste
  • Burkina Faso Insurrection terroriste
  • Cameroun Insurrection terroriste
  • Tchad Insurrection terroriste
  • Colombie Guerre de la drogue et guerre civile
  • RD Congo Insurrection terroriste
  • Éthiopie [également concernée : Érythrée] Guerre civile
  • Irak Insurrection terroriste et troubles politiques
  • Libye Guerre civile & insurrection terroriste
  • Mali Guerre civile et insurrection terroriste
  • Mexique Guerre de la drogue
  • Mozambique Insurrection terroriste
  • Myanmar Guerre civile
  • Niger Insurrection terroriste
  • Nigeria Insurrection terroriste
  • Russie Guerre contre l'Ukraine
  • Sud-Soudan Violence ethnique
  • Syrie Guerre civile [également concernés : Turquie, Iran et Russie]
  • Yémen Guerre civile [également impliqués : Arabie saoudite et Iran]
  • Tanzanie Insurrection terroriste
  • Tunisie Insurrection terroriste

2"Les USA ont besoin de guerre pour avoir un avantage financier". Je ne sais pas d'où vient cette caricaturale information, mais elle est si loin de la réalité, qu'il est facile d'y répondre, et de vous apporter les indications factuelles. Encore une fois, ce sont des faits, ce n'est pas mon opinion, ce n'est pas partisan, juste des faits.

Voici la liste des exportations américaines :

  • Avions commerciaux (132 milliards de dollars) : produits principalement par Boeing
  • Machines industrielles (57 milliards de dollars)
  • Semi-conducteurs (50 milliards de dollars) : principalement Intel et Texas Instruments
  • Appareils électriques (44 milliards de dollars)
  • Télécommunications (36 milliards de dollars)
  • Équipements médicaux (38 milliards de dollars) : Contrairement à la plupart des autres leaders américains de l'exportation, plus de 80 % des entreprises de matériel médical sont des petites entreprises.
  • Fournitures et équipements industriels (531 milliards de dollars) : ce sont les matériaux utilisés par les fabricants étrangers. Il s'agit principalement de dérivés du pétrole.
  • Produits chimiques (81 milliards de dollars).
  • Fioul (41 milliards de dollars)
  • Produits pétroliers (122 milliards de dollars) : Exxon-Mobil, Chevron et Conoco-Phillips sont les plus grands producteurs de pétrole des États-Unis.
  • Plastique (38 milliards de dollars)
  • La deuxième plus grande catégorie de fournitures industrielles est l'or non monétaire (19 milliards de dollars).
  • Biens de consommation : 12 % des exportations américaines (206 milliards de dollars). Il s'agit principalement de produits pharmaceutiques (61 milliards de dollars), de téléphones portables (27 milliards de dollars) et de diamants précieux (20 milliards de dollars). 

Par comparaison, le chiffre d'affaires généré par l'exportation d'armes des États-Unis s'est élevé à 47,1 milliards de dollars en 2019, et les exportations aérospatiales en 2020 se montaient à 80,9 milliards de dollars.

Par secteur, cela donne ça :

  • Combustibles minéraux, y compris le pétrole : 239,8 milliards de dollars US (13,7 % des exportations totales)
  • Machines, y compris les ordinateurs : 209,3 milliards de dollars (11,9%)
  • Machines et équipements électriques : 185,4 milliards de dollars (10,6 %)
  • Véhicules : 122,2 milliards de dollars (7 %)
  • Appareils optiques, techniques et médicaux : 91,7 milliards de dollars (5,2%)
  • Aéronefs, engins spatiaux : 89,1 milliards de dollars (5,1 %)
  • Pierres précieuses, métaux précieux : 82,3 milliards de dollars (4,7%)
  • Produits pharmaceutiques : 78 milliards de dollars (4,4 %)
  • Plastiques, articles en plastique : 74,3 milliards $ (4,2 %)
  • Produits chimiques organiques : 42,9 milliards de dollars (2,4%)
  • Les 10 premières exportations américaines représentent plus des deux tiers (69,3 %) de la valeur totale des expéditions mondiales des États-Unis.

3Ce n'est pas « à vous » que les USA « fourguent » les biens qu'ils produisent. Les dernières données disponibles par pays montrent que 69,3 % des produits exportés par les États-Unis ont été achetés par des importateurs au :

  • Canada (17,8% du total mondial),
  • Mexique (14,9%),
  • Chine continentale (8,7%),
  • Japon (4,5%),
  • Royaume-Uni (4,1%),
  • Allemagne (4%),
  • Corée du Sud (3,6%),
  • Pays-Bas (3,2%),
  • Brésil (2,4%),
  • Taiwan (2,1%),
  • France (2%) et
  • Belgique (1,9%).

Détendez-vous donc, avec 2 %, l'Amérique ne va pas vous manger tout cru !

D'un point de vue continental,

  • 33,4 % des exportations des États-Unis en valeur ont été livrées à leurs partenaires commerciaux nord-américains.
  • 32,3 % ont été vendus à des importateurs asiatiques et
  • 21,2 % à l'Europe.

4 "Les USA veulent nous fourguer leur gaz de schiste et leur pétrole". Concernant la fourniture de pétrole et de gaz, de schiste ou pas, ce que vous affirmez est plus basé sur une incompréhension des règles de base du commerce et de l'économie qu'autre chose. Là encore, l'éducation nationale française, je regrette de le dire, porte l'entière responsabilité de votre incompréhension.

On n'enseigne pas aux enfants français l'économie. Au lieu de cela, l'éducation nationale, qui est imbibée de socialisme comme un Russe de vodka dès 11 heures du matin, brouille les cartes pour cacher que le socialisme apporte la ruine. C'est ainsi que j'ai pu lire, sur Dreuz, un lecteur écrire que le « libéralisme a tué l'économie de la France » !

Rappelons quelques fondamentaux

  • Personne ne « fourgue » rien à personne, en économie : un pays ne vend pas un produit à un autre s'il n'en a pas le besoin ou l'usage. Et ceci est encore plus vrai s'agissant du pétrole ou du gaz !
  • Des pays ont besoin de pétrole, d'autres en produisent. Cela noue des rapports, certains sont à risque, d'autres sont plus stables. Ces rapports sous-tendent des alliances à moyen et court termes, des conflits, des guerres et des pressions. Dois-je vous rappeler le chantage que les pays du Golfe, producteurs de pétrole, infligent aux Européens ? Dois-je vous parler du gaz que la France achète à l'Algérie, avec les conséquences que vous connaissez ? Dois-je vous rappeler que la Russie vient de couper le gaz de deux de ses pays clients ? Qu'Israël, devenu producteur et exportateur, est considéré à juste raison comme un fournisseur alternatif fiable et sûr, pour les Européens du sud-est ? Ni le prix d'achat du pétrole, ni le fait d'acheter ou pas, est à la tête du client.

C'est donc de l'antiaméricanisme primaire que d'accuser les USA de vouloir « fourguer » son pétrole, car tout le monde veut « fourguer » son pétrole . Le reprocher seulement aux Etats-Unis relève de l'antiaméricanisme.

Si des pays préfèrent s'approvisionner auprès des fournisseurs islamiques plutôt qu'aux Etats-Unis, grand bien leur fasse. S'ils veulent revenir au chauffage au feu de bois et au moteur au charbon, je n'y vois aucun inconvénient. S'ils veulent attendre 2050 pour que l'énergie renouvelable commence à apporter 10 % de ressources énergétiques, pourquoi pas : on n'a pas besoin de pétrole pour faire des scoubidous. Quoi que...

Quant à « vous fourguer » les biens que produisent les Etats-Unis, là encore, personne n'empêche un pays de les produire lui-même, ou de ne pas les acheter du tout. Si vous pouvez trouver ailleurs mieux et moins cher, qui vous oblige à acheter aux Américains ? Après tout, la France fabriquait de magnifiques magnétoscopes, et les concurrents étaient même bloqués à Poitiers pour aider Thomson à les vendre. Finalement, c'est le fabricant français qui a fait faillite. Je sais, c'est compliqué, l'économie, la géopolitique et le commerce...

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz