Publié par Jean-Patrick Grumberg le 15 avril 2022
Un juif a-t-il le droit de voter Marine Le Pen ?

Un ami juif, écrivain et journaliste, est invité cette semaine à un débat télévisé sur l’entre-deux tours de l’élection.

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







La rédaction de la chaîne lui a dit avant l’émission d’y aller mollo, car Marine Le Pen, pour un juif, c’est une « ligne rouge » à ne pas dépasser. « Et Macron, lui ai-je demandé, ce n’est pas une ligne rouge ? » Il m’a regardé, étonné : en quoi Macron est-il une ligne rouge pour les juifs ? 

Avant de répondre à cette question, je veux dire ici mon étonnement.

Ce que le producteur de l’émission disait en substance n’est pas que Marine Le Pen soit une « ligne rouge », mais qu’un juif n’a pas le droit de poser la question, pas le droit d’évoquer le pour et le contre d’un vote Marine Le Pen. C’est par la grâce de ce genre de tabous, d’interdits et non-dits, de censure et de diabolisation, que la France se dote de si brillants présidents !

Ah ! limiter la liberté d’expression, ça donne d’excellents résultats, ça fait pas un pli.

  • Emmanuel Macron qui vote toutes les résolutions de condamnation d’Israël à l’ONU, lesquelles résolutions n’ont qu’un seul objectif – ne nous laissons pas endormir – faire graduellement accepter par la communauté internationale que le monde sera en paix lorsqu’Israël sera anéanti, ce n’est pas une ligne rouge, pour un juif ?
  • Emmanuel Macron qui approuve que la moitié de Jérusalem soit arrachée au peuple juif pour l’offrir à des Arabes qui n’ont aucun droit à faire valoir sur la ville, ce n’est pas une ligne rouge, pour un juif ?
  • Emmanuel Macron qui ne réagit pas solennellement lorsqu’Amnesty International accuse Israël d’Apartheid, ce n’est pas une ligne rouge, pour un juif ?
  • Et qui dirige sans rien faire le pays occidental où l’on tue le plus de juifs parce qu’ils sont juifs, ce n’est pas une ligne rouge ?

Qu’est-ce qu’il lui faut, au juif, pour que Macron soit une ligne rouge ?

J’ai dit à mon ami que Marine Le Pen serait une catastrophe économique pour la France – c’est une socialiste, donc étatiste, qui veut centraliser l’économie autour du gouvernement – et qu’avec les millions de personnes sous perfusion des aides de l’Etat, l’économie entraînera tout le pays dans sa ruine. Mais je lui ai également dit que Marine Le Pen est peut-être une ligne rouge pour un juif, tandis que Macron est certainement une ligne rouge : celui qui met sur le même pied d’égalité le possible et le certain, le peut-être et le réel, fait une erreur de raisonnement majeure.

Quant au Français d’Israël, s’il vote Macron, il adoube celui qui hier condamnait Israël à l’UNESCO, il vote pour celui qui validait les résolutions de l’UNESCO disant que les juifs n’ont aucune histoire, aucun lien, aucun passé avec leur ville éternelle et qu’ils « judaïsent Jérusalem ». Et demain, il votera comme hier pour désigner Israël comme le juif des Nations, comme le coupable de colonisation, comme le criminel d’extermination. Parlons-en, d’une ligne rouge !

Le vote juif n’existe pas, c’est établi depuis qu’il est avéré que trois juifs ont toujours quatre avis différents. S’il existait un vote juif, je donnerai cette consigne de vote : une journée de pêche à la ligne à l’étang de la Ferme du Moulin de Haubert.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous