Publié par Mauricette le 14 mai 2022

Source : Valeursactuelles

Un clandestin algérien a été interpellé ce dimanche 8 mai, au matin, alors qu’il criait « Allah est grand » dans la cathédrale de Metz, indique une source policière à Valeurs actuelles.

Selon nos informations, il résidait de façon illégale sur le territoire depuis 2014, qu’il aurait dû quitter dès 2017. La police a trouvé un couteau sur lui.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Ce dimanche 8 mai au matin, entre 7 et 8 heures, un homme a été aperçu dans l’imposante cathédrale de Metz, en Moselle, alors que plusieurs fidèles s’y trouvaient pour assister à l’office de 8 heures. Ce dernier, porteur d’une bouteille de Coca, a d’abord croisé l’un des prêtres officiant dans l’édifice religieux, et l’a salué. « Je l’ai salué à mon tour, mais il n’a pas entendu », indique le prélat, qui s’est vu reprocher son manque de politesse par l’individu. Ce dernier a alors déclaré à haute voix « Allah est grand », rapporte le prêtre, qui aussitôt avertit la police, par crainte que la situation dégénère. D’autant que l’homme paraissait alcoolisé.

Ce dernier s’est tenu tranquille au fond de la cathédrale, jusqu’à ce que la police arrive et l’interpelle, retrouvant sur lui un couteau en céramique. Placé en garde-à-vue, l’homme se révèle être un certain Keddam R., 47 ans, algérien en situation irrégulière sur le territoire français et déjà connu des services de police. Selon une source policière, Keddam R. est arrivé en France en 2001, où il aurait obtenu des titres de séjour en tant que conjoint de Français. En 2014, néanmoins, le renouvellement de son titre de séjour lui est refusé, ce qu’il ne l’empêche pas de rester en France, où il se voit donc notifier une obligation de quitter le territoire (OQTF) en 2017, puis une deuxième en 2020, assortie d’une interdiction de retour et d’une assignation à résidence. À la suite de l’incident du 8 mai, une nouvelle OQTF lui a été transmise ce mardi 10 mai 2022.

Le procureur de la République, Yves Bardoc, indique à l’AFP que le motif terroriste n’a finalement pas été retenu contre Keddam R., condamné à quatre mois de prison ferme pour « port d’arme prohibée de catégorie B ».

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz