Publié par Jean-Patrick Grumberg le 15 mai 2022
Aujourd’hui 15 mai, je fête la Nakba, et vous ?

Dès 1949, un an après la création de l’État d’Israël, le 15 mai a été marqué dans plusieurs villes de ce qui s’appelait à l’époque et pendant 19 ans, la « Cisjordanie » occupée par la Jordanie, par des manifestations, des grèves, le lever de drapeaux noirs et des visites sur les tombes des personnes tuées pendant la guerre de 1948 perdue par les Arabes.



Tous les ans le 15 mai, les Arabes Palestiniens célèbrent donc le Jour de la Nakba, leur « catastrophe nationale ». Cette année comme les autres. Et je célèbre aussi ce jour béni.

La veille du 14 mai 1948, les Arabes lancent une attaque aérienne sur Tel-Aviv, à laquelle les Israéliens – qu’on nommait Palestiniens à l’époque (les Arabes refusaient le terme, et disaient qu’il désigne les juifs) résistent courageusement. Cette action est suivie de l’invasion de l’ancien mandat de Palestine par les armées arabes du Liban, de Syrie, d’Irak et d’Égypte. L’Arabie saoudite a également envoyé une formation qui a combattu sous le commandement égyptien. 

Des forces de Transjordanie entraînées par les Britanniques ont fini par intervenir dans le conflit, mais uniquement dans les zones qui avaient été désignées comme faisant partie de l’État arabe en vertu du plan de partage des Nations unies (que les Arabes ont refusé, alors que maintenant ils veulent un Etat au même endroit) et du corpus separatum de Jérusalem. 

Après des premiers combats tendus, les forces israéliennes, très largement en sous-nombre, désormais sous commandement conjoint, prennent l’offensive et gagnent la guerre. Les Arabes célèbrent donc la victoire d’Israël, et je célèbre la Nakba, le jour où ils ont été écrasés. S’ils sont assez cons pour célébrer leur débâcle, je ne vais pas les en priver. Je fais la fête avec eux.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

14
0
Merci de nous apporter votre commentairex