Publié par Magali Marc le 6 mai 2022

Mardi, le 3 mai, tandis qu'il visitait une usine en Alabama, Joe Biden a fait des gaffes et a raconté d'autres histoires à dormir debout concernant un passé qu'il réinvente constamment.
Mercredi le 4 mai, le sénateur John Kennedy (R-LA) a mis sur la sellette Alejandro Mayorkas, le Secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis, en l'interrogeant sur le processus de sélection de Mme Jankowicz qu'il a embauchée pour diriger le Conseil de la Désinformation. Il s'est avéré que M. Mayorkas, qui avait affirmé qu'elle était une experte "absolument" neutre ne savait pas qu'elle avait présenté le reportage concernant le portable de Hunter Biden comme étant de la désinformation russe.

Pour les lecteurs de Dreuz, j'ai traduit l'article de James A. Nollet, paru sur le site d'American Thinker, le 5 mai.

********************

Alors comme ça, Joe Biden aurait rencontré Rosie la Riveteuse...

Le président Biden a rencontré Rosie la Riveteuse.

La vraie Rosie la Riveteuse. Probablement au même moment où il a rencontré Lana Lang, la petite amie de Superboy.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



C'est ce qu'il a affirmé lors d'un discours prononcé le 3 mai à l'usine d'Alabama qui fabrique les missiles antichars Javelin.

Il s'y est rendu pour visiter l'usine et faire un discours, et c'est au cours de ce discours qu'il a affirmé avoir rencontré la véritable Rosie la Riveteuse, célèbre pendant la Seconde Guerre mondiale.

C'est loin d'être le seul bidenisme commis pendant le discours.

Dernièrement, il a beaucoup parlé des "points d'inflexion" de l'histoire. Il a affirmé à plusieurs reprises que nous en étions à un d'entre eux. Et il l'a encore fait en Alabama.

7:42 - « ...Nous sommes à un point d'inflexion de l'histoire, pour de vrai. Cela arrive, environ une fois toutes les six ou huit générations... »

Voyons voir. La durée d'une seule génération est de 20-30 ans, donc selon lui, la dernière fois que nous étions à un « point d'inflexion de l'histoire » c'était il y a environ 120 ou 240 ans.

Un "point d'inflexion" est un événement qui modifie le cours de la progression de l'humanité dans le temps.

C'est un non-sens. Les "points d'inflexion" se produisent tout le temps. Lorsqu'il parle de "points d'inflexion", Joe Biden essaie de montrer qu'il est plein de connaissance et de sagesse. Mais ce qu'il dit n'est en fait que du charabia.

Et il y a eu la gaffe majeure qu'il a commise lorsqu'il a dit qu'il avait envoyé beaucoup de missiles Javelin à la Russie ! Cela fait partie du Top 10 des bidenismes de 2022.

9:49 - « ...Avant que la Russie n'attaque, nous nous sommes assurés que la RUSSIE avait des Javelins pour sa puissance défensive, donc l'Ukraine était prête, quoi qu'il arrive.... »

L’imbécillité de cette gaffe parle d'elle-même et ne nécessite aucun autre commentaire.
J'en arrive maintenant à son affirmation selon laquelle il aurait rencontré la vraie Rosie the Riveter.

4:15 - « ...Il y avait Rosie la Riveteuse... que (j'ai) pu rencontrer, très franchement, avant qu'elle ne décède... »

Le seul problème, c'est que Rosie la Riveteuse n'a jamais existé !

Selon Wikipedia, c'est un être imaginaire.

Quand il dit l'avoir rencontrée, c'est comme s'il disait avoir rencontré Superman et sa petite amie Lois Lane.

"Rosie la Riveteuse" a pris vie dans une chanson populaire de 1942.

Selon Wikipedia :

« Rosie the Riveter est une icône culturelle allégorique de la Seconde Guerre mondiale, représentant les femmes qui ont travaillé dans les usines et les chantiers navals pendant la Seconde Guerre mondiale, dont beaucoup produisaient des munitions et des fournitures de guerre. Ces femmes ont parfois pris des emplois entièrement nouveaux en remplaçant les travailleurs masculins qui avaient rejoint l'armée. Rosie la Riveteuse est utilisée comme un symbole du féminisme américain et de l'avantage économique qu'apportent les femmes. L'idée de Rosie la Riveteuse trouve son origine dans une chanson écrite en 1942 par Redd Evans et John Jacob Loeb. »

L'affirmation de Joe Biden selon laquelle il l'a rencontrée est à ajouter à ses nombreux autres mensonges autobiographiques tels que :

  • - Il a été chauffeur de camion.
  • - Il a été mineur dans une mine de charbon.
  • - Son grand-père maternel était un joueur de football à Santa Clara peu après le début du 20e siècle.
  • - Il a organisé des activités de défense des droits civiques lorsqu'il était enfant, dans les années 1950, à Wilmington, dans le Delaware.
  • - Il s'est rendu une fois en Afrique du Sud et a été arrêté alors qu'il tentait de rendre visite à Nelson Mandela emprisonné, à Soweto - alors qu'en fait, Mandela était emprisonné à Robben Island, à 800 miles de là.
  • - Il était dans la première moitié de sa classe de droit à l'université de Syracuse ( NdT: en fait, son dossier d'études de droit montre qu'il a fini 79e sur 87 étudiants (Pour référence voir : (https://apnews.com/article/cd977f7ff301993f7976974ba07c5495 ).

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources : Americanthinker

Intro: Redstate

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

7
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz