Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 mai 2022

Quel est le ringard qui a dit que le journalisme est destiné à rapporter des faits ?

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Lors d'échange de tirs, ce matin à Jénine en Judée Samarie occupée par les Arabes, une journaliste d'Al Jazeera a été tuée d'une balle dans le dos. Un autre a été blessé. Une vidéo montre un terroriste arabe en train de tirer au hasard et crier :

"Ils en ont touché un, ils ont touché un soldat, il est étendu sur le sol".

Sauf qu'aucun soldat israélien n'a été tué. Alors, qui a été touché, qui est étendu sur le sol ?

Le "soldat" qui a été tué, c'est plus que probablement la malheureuse journaliste.

Une enquête va être évidemment diligentée : si c'était des Américains, des Allemands ou des Russes, ça ne ferait même pas un entrefilet. Mais ce sont des juifs... c'est toute la différence.

Sauf que l'enquête, qui a été réclamée par plusieurs pays, n'aura pas lieu... devinez quoi : les Arabes ont déjà enterré la journaliste : pas d'autopsie, pas d'enquête, pas de preuve. Comme tout criminel ordinaire, ils se sont empressés de faire disparaître les éléments qui pourraient les incriminer. Et ils savent qu'ils peuvent compter sur les médias, qui ne font plus de journalisme mais de la propagande, pour répéter leurs accusations.

D'ailleurs, qui a besoin d'une enquête pour savoir qui a tué la journaliste, puisque l'AFP a décidé que c'était Israël ?

Oui, l'AFP, l'un des organes de presse les plus importants au monde après Associated Press et Reuters n'a pas besoin d'enquêter, interroger, vérifier les faits, bref respecter les règles de base de prudence du journalisme, si Israël peut être accusé. Et ne comptez pas non plus sur le reste de la presse pour rappeler l'AFP à la raison, et refuser de publier des accusations sans preuve.

Des antisémites encore plus vils, qui signent sous le pseudo "tribunal du net", sont allés - toujours sans la moindre preuve, pourquoi s'embarrasser, jusqu'à accuser Israël d'avoir "exécuter une journaliste d'une balle en plein visage" - pourriture de scribouillard qui signe sous le prénom Céline, sur ce Tribunal du Net qui n'est qu'une forme revisitée de procès stalinien au sort décidé d'avance.

Si Israël a exécuté une journaliste d'une balle en plein visage, la rédactrice du Tribunal du Net, Elsa Fanjul est une pédocriminelle récidiviste - les deux accusations sont mensongères, aussi dénuées de preuve l'une que l'autre, sauf que Banjul ne risque rien à diffuser des Fake News : le ministère des Affaires étrangères d'Israël qui s'occupe de la Hasbara (les relations publiques) est bien trop mou et trop bête pour poursuivre en justice en diffamation l'antisémite.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

11
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz