Publié par Gaia - Dreuz le 3 mai 2022

Après avoir survécu aux camps de concentration d’Auschwitz, Mme Shoshana Ovitz se marie en Allemagne avec le rabbin Berel Ovitz, dont la femme et les 4 enfants ont été gazés.



Ils émigrent en Israël à Haïfa. Elle est couturière, et lui, s’occupe d’un magasin de volailles.

Sur la photo, ce sont ses 400 descendants, tous réunis au Kotel pour son 104ème anniversaire.

Ses petits-enfants témoignent que leur grand-mère était animée d’une foi inébranlable en D.ieu, malgré l’horreur des camps, puisque sa mère a été tuée par le Dr Mengele, qui a fait des expériences sur elle.

Malgré tout, elle n’a cessé de raconter les bontés divines et les miracles qui l’ont entourées.

Elle répétait que sa longévité était due à la Mitsva du respect des parents qu’elle accomplissait avec beaucoup de soin.

Imaginez la logistique, pour faire en sorte que ses 400 descendants (jusqu’à 5 générations après elle) soient réunis le même jour, à la même heure, au même endroit symbolique du judaïsme.

Cette réunion de famille est un symbole splendide de victoire du bien et de la vie sur l’oppresseur nazi et sur le mal. Surtout si l’on songe que la haine du juif est un cancer qui les ronge, chaque jour un peu plus.

Mme Shoshana Ovitz vient de décéder à l’âge de 105 ans, que sa mémoire soit une source de bénédictions.

© Binyamin Benhamou, Thora-Box.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

7
0
Merci de nous apporter votre commentairex