Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 mai 2022
La Russie aide l’Iran dans son programme terroriste, alloue une ligne de crédit de 5 milliards $ + 40 milliards de contrats

Qui disait que la Russie est isolée, suite à l’invasion de l’Ukraine, et n’a plus d’alliés ?



Le ministre iranien du Pétrole a annoncé mercredi (1) que la Russie lui a donné d’une ligne de crédit de 5 milliards de dollars, et a signé des contrats avec l’Iran dans le secteur de l’énergie, et a déclaré que les liens commerciaux entre l’Iran et la Russie atteindraient 40 milliards de dollars.

Javad Owji, ministre iranien du Pétrole

S’exprimant après sa rencontre avec le vice-premier ministre russe Alexander Novak à Téhéran ce mercredi, Javad Owji a déclaré que des entretiens préliminaires avaient eu lieu entre les responsables des deux pays en Russie et que, « heureusement, de bons protocoles d’accord avaient été signés entre les deux parties. »

Voilà deux alliés qui partagent les mêmes valeurs pour le bien de l’humanité.

« Les deux pays, l’Iran et la Russie, jouissent d’un potentiel et de capacités élevées dans les domaines de l’énergie, de la banque, du transport, de l’agriculture, de l’énergie nucléaire et du libre-échange, a-t-il dit, ajoutant : « Nous avons décidé d’augmenter le niveau des relations commerciales avec la Russie dans le 13e gouvernement sous le président Raeisi jusqu’à 40 milliards de dollars. »

M. Owji a ensuite désigné le secteur bancaire comme le sujet de discussion le plus important entre les deux pays et a déclaré que les responsables des deux pays ont adopté des décisions appropriées en utilisant les monnaies nationales dans les relations bilatérales et les transactions financières.

Il a également fait référence à l’allocation de 5 milliards de dollars de ligne de crédit par la Russie pour le développement de projets énergétiques, agricoles et de transport, et a souligné qu’une partie de cette ligne de crédit a été mise en œuvre tandis que la partie restante du crédit sera décidée en présence du vice-premier ministre russe.

Il a exprimé l’espoir que les deux pays, l’Iran et la Russie, neutraliseront les sanctions imposées contre eux grâce à leur coopération et leur interaction, a-t-il souligné.

Une longue tradition d’assistance à l’islam en dehors de la Russie

Vladimir Poutine a une longue tradition de bienveillance envers le terrorisme islamique en dehors de son pays.

  • La Russie refuse depuis de nombreuses années de classer le Hamas comme organisation terroriste, et ils ont une représentation officielle au Kremlin. Ses dirigeants sont régulièrement invités à divers événements d’Etat depuis mars 2006 (2).
  • En février 2020, l’Autorité Palestinienne s’est même plainte du rapprochement entre la Russie et le Hamas (3).
  • Poutine a un long historique de coopération avec le principal Etat sponsor du terrorisme mondial, qui promet, mais faisons semblant de l’ignorer pour ne pas ternir l’image de Poutine, de rayer Israël des cartes. Pour arriver à ses fins, l’Iran a besoin de l’aide financière extérieure et du commerce international que le président Trump lui avait coupés. Grâce à Poutine, cette aide est revenue, le commerce reprend, les mollahs pourront achever leur programme nucléaire et chercher à atteindre leur rêve de destruction.

Mais ce n’est pas grave, les admirateurs de Poutine ferment les yeux, tout va bien.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. https://en.mehrnews.com/news/187209/Trade-ties-between-Iran-Russia-to-reach-40bn-oil-min
  2. https://www.nytimes.com/2006/03/04/world/middleeast/hamas-delegation-visits-moscow-for-a-crash-course-in.html
  3. https://www.al-monitor.com/originals/2020/02/hamas-meets-russia-doha-palestinian-us-peace-plan.html

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

21
0
Merci de nous apporter votre commentairex