Publié par Magali Marc le 22 mai 2022

Des éclosions inhabituelles de la variole du singe affectent plusieurs pays du monde dont l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne, le Portugal, la France, la Suisse, l’Italie et la Suède ainsi que les États-Unis, le Canada, Israël et l’Australie. Dans plusieurs pays occidentaux, les autorités de manqueront pas d’affoler leurs concitoyens afin d’établir de nouveaux contrôles, même si jusqu’à présent ce sont surtout les communautés gays qui sont à risque. Au Canada, c’est le Québec qui semble le plus affecté et Trudeau songe déjà à faire vacciner les Québécois !

Pour les lecteurs de Dreuz,j’ai traduit l’article de Bob Hoge, paru sur le site de RedState, le 21 mai.

********************

Faut-il s’inquiéter de la variole du singe ?

La variole du singe est rare et généralement confinée aux pays d’Afrique centrale et occidentale, mais une petite vague de cas aux États-Unis et en Europe inquiète certains scientifiques. S’agit-il d’un feu de paille ou sommes-nous sur le point de voir les Centres de contrôle des maladies publier des décrets ? Voici ce qu’ils disent pour l’instant :

« Les CDC demandent instamment aux prestataires de soins de santé aux États-Unis d’être attentifs aux patients qui présentent des maladies éruptives compatibles avec la variole du singe, qu’ils aient voyagé ou non ou qu’ils présentent des facteurs de risque spécifiques pour la variole du singe et indépendamment du sexe ou de l’orientation sexuelle » ont déclaré les représentants des CDC dans un communiqué.



L’Internet s’enflamme déjà, certains utilisateurs postant des théories selon lesquelles il s’agit d’une conspiration (Bill Gates doit être derrière tout cela), d’autres affirmant que la dernière chose dont ils veulent entendre parler est un autre virus, et d’autres encore faisant preuve d’humour :

Pour l’instant, le nombre de cas est faible, le Royaume-Uni faisant état de seulement 20 infections confirmées.

De [la chaîne américaine ] Consumer News and Business Channel ( CNBC) le 20 mai) :

« L’Allemagne a signalé vendredi son premier cas de virus, devenant ainsi le pays européen à identifier le plus récemment une épidémie, avec le Royaume-Uni, l’Espagne, le Portugal, la France, l’Italie et la Suède. Les États-Unis et l’Australie ont également confirmé cette semaine leurs premiers cas, alors que les experts tentent de déterminer la cause profonde de la récente flambée. »

Certains cas ont été liés à des voyages en provenance d’Afrique, mais on pense que les infections plus récentes se sont propagées dans la communauté, ce qui suscite des inquiétudes quant à la possibilité d’une épidémie plus large.

Le virus de la variole du singe a été détecté pour la première fois chez des singes en captivité en 1958, et le premier cas humain a été enregistré en 1970. Il fait partie de la même famille que la variole, mais il n’est pas aussi grave et disparaît généralement de lui-même.

Selon la revue en ligne Livescience (le 20 mai) :

« Comme de nombreux virus, la variole du singe commence par une fièvre, des frissons, de la fatigue, des douleurs musculaires et des maux de tête, mais elle provoque également un gonflement des ganglions lymphatiques, selon le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). Un à trois jours après l’apparition de la fièvre, les gens peuvent développer une éruption cutanée qui commence sur le visage et se propage sur tout le corps. L’éruption évolue en plusieurs étapes avant de disparaître. Tout d’abord, des macules, ou taches brun clair, apparaissent sur le corps. Ensuite, des papules, c’est-à-dire des bosses, apparaissent. Ensuite, l’éruption se transforme en vésicules et en pustules, qui ressemblent à des boutons remplis de pus. Enfin, ces derniers se couvrent de croûtes et tombent. La maladie met généralement deux à quatre semaines à se résorber, note le CDC.»

Tout d’abord, Beurk! Toute discussion incluant le mot « pustules » n’est pas pour moi.

Et comment attrape-t-on ce charmant virus ?

La Cleveland Clinic explique :

« La variole du singe se transmet lorsque vous entrez en contact avec un animal ou une personne infectée par le virus. La transmission de l’animal à l’homme se fait par des lésions cutanées, comme des morsures ou des griffures, ou par contact direct avec le sang, les fluides corporels ou les lésions de variole d’un animal infecté. »

Il y a aussi des preuves que la variole du singe peut se propager dans la communauté gay, puisque Livescience rapporte que vous faites partie de la classe vulnérable si « vous êtes un homme qui a régulièrement des contacts intimes avec d’autres hommes ».

Une raison de ne pas trop s’inquiéter de ce dernier virus : Il existe un vaccin contre la variole du singe, et il est utilisé depuis un certain temps. Les États-Unis viennent d’acheter 13 millions de doses après qu’un homme du Massachusetts l’a contractée, ont indiqué les autorités jeudi (le 19 mai). (Treize millions de doses pour un seul cas ? Soit ils ne nous disent pas tout, soit c’est une surenchère exagérée. Le temps nous le dira).

De plus, si vous avez été vacciné contre la variole, le vaccin est efficace à 85% contre ce virus.

Après ce que nous avons vécu ces deux dernières années, j’hésite à dire que la variole du singe ne semble pas être une cause majeure d’inquiétude, car il est tout à fait possible que l’épidémie s’aggrave.

Mais personnellement, je m’inquiète davantage de la réaction du CDC que de la possibilité de contracter la maladie.

Ma vie n’a pas été bouleversée par le coronavirus (je l’ai eu et bah…) – mais ma vie a été bouleversée par la réaction à cette maladie.

La variole du singe est une maladie à surveiller, mais pour l’instant, le nombre de cas est faible, les infections disparaissent généralement d’elles-mêmes et ce n’est pas le moment de paniquer.

De plus, vous pouvez toujours porter ce masque :

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Redstate

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

13
0
Merci de nous apporter votre commentairex