Publié par Magali Marc le 19 mai 2022

Mark Milley, le général connu comme étant le responsable du retrait désastreux des Américains de l’Afghanistan l’an dernier a maintenant de la concurrence en ce qui a trait à l’incompétence militaire. En effet, selon des sources militaires occidentales, Vladimir Poutine est impliqué personnellement et prend des décisions opérationnelles et tactiques concernant la guerre en Ukraine. Le président russe a contribué à déterminer le mouvement des militaires russes dans le Donbas, où la semaine dernière ils ont subi une défaite alors qu’ils tentaient à de multiples reprises de traverser une rivière placée stratégiquement..

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Monica Showalter, paru sur le site d’American Thinker, le 18 mai.

*********************

Mark Milley peut pousser un soupir de soulagement : Un « général » encore pire que lui est apparu

Tout va pour le mieux pour le Général Mark Milley, le chef d’état-major des armées des États-Unis.



De même que Jimmy Carter a poussé un soupir de soulagement en constatant qu’il n’était plus le pire président des États-Unis, Mark Milley, qui est responsable du désastreux retrait des États-Unis d’Afghanistan, n’est plus le pire général au monde.

Cet « honneur » revient désormais à Vlad Poutine, qui, selon The Guardian, citant des sources du renseignement américain, est le « général » qui a directement et spécifiquement, apporté à la Russie son pire échec militaire lors de son « opération spéciale » contre l’Ukraine. Il a voulu jouer au « colonel », selon le reportage du quotidien britannique et ça n’était pas beau à voir.

Ainsi selon le New York Times :

« La destruction d’un bataillon russe qui tentait de traverser une rivière dans le nord-est de l’Ukraine la semaine dernière apparaît comme l’un des engagements les plus meurtriers de la guerre, avec des estimations basées sur des preuves accessibles au public qui suggèrent maintenant que beaucoup plus de 400 soldats russes ont été tués ou blessés. »

… cela a commencé comme ceci :

« Le 11 mai, le commandement russe aurait envoyé environ 550 soldats de la 74e brigade de fusiliers motorisés de la 41e armée d’armes combinées pour traverser le Donets à Bilohorivka, dans la région orientale de Louhansk, dans le but d’encercler les forces ukrainiennes près de Rubizhne.
Les images satellites révèlent que l’artillerie ukrainienne a détruit plusieurs ponts de pontons russes et mis à mal une concentration serrée de troupes et d’équipements russes autour du fleuve. L’Institut pour l’étude de la guerre, citant des analyses basées sur les images accessibles au public, a indiqué qu’il pourrait y avoir eu jusqu’à 485 soldats russes tués ou blessés et plus de 80 pièces d’équipement détruites.
»

Le Times souligne que l’erreur militaire, qui a coûté à la Russie des centaines de vies et une perte de 73 pièces d’équipement en un seul coup, était évidente même pour les blogueurs militaires russes.
Ils ont maintenant des doutes sur les « généraux » au sommet de la hiérarchie qui ont organisé cette catastrophe :

«  »Je me suis tu pendant longtemps », a déclaré Yuri Podolyaka, un blogueur de guerre qui compte 2,1 millions d’adeptes sur Telegram, dans une vidéo publiée vendredi, en précisant qu’il avait évité de critiquer l’armée russe jusqu’à présent. « La goutte d’eau qui a fait déborder ma patience a été les événements autour de Bilohorivka, où à cause de la stupidité – je souligne, à cause de la stupidité du commandement russe – au moins un groupe tactique de bataillon a été brûlé, peut-être deux. » »

…et…

« … un troisième, Vladlen Tatarski, a posté que l’offensive orientale de la Russie avançait lentement non seulement à cause du manque de drones de surveillance, mais aussi de « ces généraux » et de leurs tactiques.
 » Tant que nous n’aurons pas le nom de famille du génie militaire qui a déposé un B.T.G. [ NdT: Un groupe tactique de bataillon ] au bord de la rivière et qu’il n’en répondra pas publiquement, nous n’aurons pas de réformes militaires « , a écrit M. Tatarski.
»

Selon The Guardian, il y a bel et bien un nom qui circule :

« Vladimir Poutine s’est tellement impliqué personnellement dans la guerre en Ukraine qu’il prend des décisions opérationnelles et tactiques « au niveau d’un colonel ou d’un brigadier », selon des sources militaires occidentales.
Le président russe contribue à déterminer le mouvement des forces dans le Donbas, ont-elles ajouté, où la semaine dernière les envahisseurs ont subi une défaite sanglante alors qu’ils tentaient à de multiples reprises de traverser une rivière stratégique dans l’est de l’Ukraine.
Les sources ont ajouté que M. Poutine travaille toujours en étroite collaboration avec le général Valery Gerasimov, le commandant des forces armées russes, contrairement aux affirmations faites par l’Ukraine la semaine dernière selon lesquelles le chef militaire avait été mis sur la touche.

« Nous pensons que MM. Poutine et Gerasimov sont impliqués dans la prise de décisions tactiques à un niveau que nous attendons normalement d’un colonel ou d’un brigadier », a déclaré la source militaire, en référence à la bataille en cours dans l’est de l’Ukraine. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Americanthinker

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

13
0
Merci de nous apporter votre commentairex