Publié par Guy Millière le 24 mai 2022

J’entends, pour une fois, faire plaisir à ceux qui ont pour idole Vladimir Poutine. Ils admirent, certes, un criminel contre l’humanité et ils me font penser aux communistes qui ont admiré Joseph Staline, l’un des plus grands criminels contre l’humanité de l’histoire avec Adolf Hitler, et à ceux qui continuent à vénérer Adolf Hitler et gardent précieusement chez eux une édition originale de Mein Kampf et les œuvres complètes de Robert Faurisson.

Ils me font penser aussi à ceux qui, sous Pétain, s’engageaient dans la Milice ou dénonçaient les Juifs pour voler ensuite tous leurs biens. Il y a toujours eu des gens de ce genre dans toutes les sociétés, et je sais qu’il y en a eu beaucoup en France pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Je sais qu’il y en a encore.



Les guerres sont souvent un révélateur et font monter à la surface des sociétés la dimension immonde présente dans certains individus.

 Je vois en lisant les commentaires à mes articles que si de nombreuses personnes gardent en elles une grande lucidité et un sens éthique, d’autres ricanent quand on leur parle d’éthique et seraient prêts, s’ils avaient un revolver, à faire comme Joseph Goebbels quand il entendait le mot culture, et je discerne que certains ont vis-à-vis de la propagande russe une addiction semblable à celle de ceux qui se piquent à l’héroïne : il leur faut leur dose quotidienne, sans quoi ils sont en manque. J’ironise désormais lorsque je les lis, parce qu’ils se pensent “très bien informés”, et répètent docilement et souvent mot pour mot la propagande du FSB, ou tout au moins ses reproductions en langue française, car je les soupçonne de ne pas savoir lire le russe (вы читаете по-русски, дорогие товарищи?) et d’être condamnés à recopier une simple copie faute d’avoir accès à l’original. Je les soupçonne aussi de ne pas comprendre le russe (Вы понимаете по-русски, дорогие товарищи?), ce qui les prive de l’accès à la télévision russe, et c’est très bien pour eux, car cela leur épargne d’entendre l’infléchissement très net du discours des experts militaires qui ont, depuis une dizaine de jours, laissé de côté les menaces flamboyantes parlant d’anéantir Paris avec une arme nucléaire vingt secondes après le lancement de celle-ci, et disent maintenant que l’armée russe fait peut être face à un ennemi qu’elle n’était pas préparée à affronter, et évoquent la nécessité d’un repli et de négociations.

Comme ceux qui ont une addiction à la propagande russe ne s’intéressent pas à ce que dit Volodymyr Zelensky, ils en ignorent tout, et le prennent pour un faible d’esprit ou pour un pantin, ils ne savent donc pas que Volodymyr Zelensky est au courant de ce qui se dit à la télévision russe et répond par avance qu’il sera prêt à négocier, mais seulement quand le dernier soldat russe aura quitté l’intégralité du territoire ukrainien.

J’entends, disais-je, malgré ce que je viens d’écrire, faire plaisir à ceux qui ont pour idole Vladimir Poutine, leur criminel contre l’humanité préféré en 2022, et qui considèrent que Poutine peut “prendre” du territoire ukrainien comme si le territoire d’un pays pouvait être “pris” sans autre forme de procès, et sans que cela ait une signification lourde (Hitler avait “pris” les Sudètes en 1938 et on sait ce qui a suivi).

 J’entends leur faire plaisir bien que leur absence de considération pour les Ukrainiens assassinés, massacrés, mutilés, suscite ma répulsion absolue et définitive, et bien qu’ils montrent qu’ils ont aussi peu de respect pour la vie d’un Ukrainien que pour une chiure de mouche, je mets ma répulsion en suspens pour un instant (quelques secondes) et je leur dis : Poutine a incontestablement remporté d’immenses succès.

Qui avant Poutine avait réussi à détruire le tiers de l’armée de son pays en deux mois à peine ! En dehors de Joseph Staline, qui avait fait mieux au temps du pacte germano-soviétique avant qu’Hiller lance l’opération Barbarossa, je ne connais personne dans l’histoire moderne qui ait commis un pareil exploit. (Staline a ensuite, quand Hitler a attaqué l’Union Soviétique, envoyé se faire tuer des millions de Russes et de membres des autres républiques soviétiques en les utilisant comme chair à canon, Poutine, malgré son admiration pour Staline, n’est pas encore passé à ce stade). Si Poutine parvenait à détruire le reste de l’armée russe dans les mois à venir, il montrerait qu’il est capable de se surpasser. Il ne ferait pas tuer autant de Russes que Staline, mais qui pourrait y parvenir ?

Qui, avant Poutine, avait à ce point renforcé l’OTAN ? Et Poutine est allé même jusqu’à susciter une demande d’adhésion accélérée à l’organisation de deux pays neutres ! Poutine a fait un bien immense à l’OTAN et à l’Alliance atlantique. Ce n’était pas facile à faire, et il fallait de l’habileté pour cela : Poutine est très habile. Les dirigeants européens ne se préoccupaient plus de leur propre défense depuis des décennies, et quand Donald Trump leur avait demandé d’accroitre leurs dépenses militaires, ils avaient fait la sourde oreille et dit mensongèrement que Donald Trump voulait abandonner l’Europe et quitter l’OTAN. Poutine a réussi à faire que les dirigeants européens se préoccupent à nouveau de leur propre défense et il s’est montré plus convainquant que Donald Trump.  Bravo l’artiste ! Et pousser la Finlande et la Suède à vouloir sortir de leur neutralité ressemblait à une mission impossible : rien n’est donc impossible pour Poutine ! C’est remarquable !  

Poutine a, de surcroit, suscite un élan de soutien envers l’Ukraine qu’aucun Ukrainien voici quelques mois n’aurait imaginé connaitre : qui parlait de l’Ukraine il y a cinq ou six mois ? et quand le moment viendra de reconstruire l’Ukraine, les aides ne manqueront pas. Pour un homme qui voulait effacer l’Ukraine de la carte du monde, qui y fait commettre massacres et destructions massives, ce n’est pas une mince prouesse !

Personne ou presque ne connaissait Volodymyr Zelensky il y a cinq ou six mois: il est, grâce à Poutine, devenu un héros planétaire pour tous ceux attachés à la liberté et à la dignité de l’être humain (les antisémites, les admirateurs de criminel contre l’humanité, et ceux qui ne sont attachés ni à la liberté ni à la dignité de l’être humain ont un avis différent, je sais: pour les plus forcenés d’entre eux, qu’un Juif devienne un héros est inconcevable et insupportable, et ils n’aiment que les Juifs morts ou en pyjama rayé aux portes d’une chambre à gaz).

Pour parvenir à ces résultats, Vladimir Poutine a dû rappeler au monde qu’il est un criminel de guerre (on le savait déjà depuis la destruction de Grozny il y a deux décennies) et a dû, même, passer au statut de criminel contre l’humanité, et il est devenu un monstre qui suscite l’horreur chez ceux attachés à la liberté et à la dignité de l’être humain (il lui reste l‘admiration des autres).

Plutôt que finir sa vie en dictateur crapuleux ayant la réputation d’un stratège et d’un grand joueur d’échec, il a choisi de la finir en minable et odieux joueur de poker menteur. (S’il pouvait finir suicider dans un bunker, ce serait seyant, mais cela ne se produira sans doute pas.)

L’Ukraine mettra du temps à se relever, tant les destructions sont nombreuses, et tant de nombreuses familles ukrainiennes ont subi des crimes innommables, mais l’Ukraine se relèvera. La Russie, elle, restera pendant des années un pays qui suscitera la défiance et le mépris. Et si la famine que Poutine s’efforce de provoquer dans les pays du monde arabe et d’Afrique survient et tue, le dégoût qui existe déjà abondamment vis-à-vis de Poutine deviendra dégoût infini: vingt millions de tonnes de blé sont dans les silos à grain d’Odessa, mais les navires qui pourraient acheminer le blé sont bloqués par décision de Poutine qui, apparemment, veut ajouter aux morts ukrainiens des morts arabes et africains, sur un mode qui pourrait rappeler le Holodomor, la grande famine provoquée en Ukraine par Staline dans les années 1930 et dont on oublie de parler (entre cinq et dix millions de morts ukrainiens).

L’ambassadeur de Chine en Ukraine, qui a quitté Kiev peu de temps avant l’agression lancée par Poutine, a tenu des propos très sévères sur Poutine et sur la Russie à la télévision américaine voici quelques jours et a déclaré que la Russie ne pouvait plus vraiment être considérée comme un allié par la Chine, car l’armée russe s’est révélée inefficace, et  il a ajouté que Poutine s’est montré, lui, capable de se lancer à l’aventure de manière inconsidérée et de s’infliger à lui-même une défaite.

Un ambassadeur de Chine ne peut tenir de pareils propos sans avoir l’aval des autorités chinoises au plus haut niveau. Quand un représentant du pays censé être votre principal allié tient de pareils propos, vous êtes en mauvaise posture. Les généraux russes (ceux qui n’ont pas été tués en Ukraine), s’efforcent de se mettre en retrait, et depuis une dizaine de jours, Poutine s’est improvisé général en chef, sans en avoir les compétences. Il en est la ? Oui, il en est là !

Le FSB ne le dira pas, mais Poutine se méfie désormais même du FSB et a fait disparaitre ou jeter en prison ses principaux dirigeants. Il ne fait plus confiance qu’au GRU, le service de renseignement militaire qui inclut une branche “élimination physique”. Huit oligarques ont été éliminés ces derniers jours et toute leur famille a été éliminée aussi, parfois à la hache. Un dictateur qui ordonne à ses soldats de tuer des civils par centaines, de violer les femmes devant leurs enfants avant de les brûler vives n’en est pas à quelques meurtres près. C’est ce qui fait son charme aux yeux de ceux qui l’aiment.

Décidera-t-il de mobiliser toute la population russe pour déclencher une guerre plus vaste et détruire son propre pays ? J’en doute fortement, mais ce n’est pas impossible. Les propos qu’il fait tenir à la télévision russe ressemblent plutôt à un aveu de défaite qui ne dit pas son nom. Voici deux mois, l‘armée russe ne recrutait dans son armée professionnelle que des hommes de moins de trente ans. Elle s’efforce maintenant de recruter jusqu’à l’âge de cinquante ans. Les hommes russes prêts à aller se faire tuer pour une ignoble cause se font rares.

Les officines de propagande pro-russe qui existent en France diront que tout va bien, et vous retrouverez sans doute leur communiqué dans les commentaires de cet article. Les membres du fan club de Poutine sont prêts ! Certains d’entre eux disent que j’écris n’importe quoi.  Je leur fais une confidence : j’adore leurs commentaires. Au second degré, tant de zèle dans l’ignominie et l’imbécilité me fait sourire avec dérision. Et je leur réponds : oui, bien sûr, je suis un crétin et un analphabète, et votre perspicacité vous a permis de vous en apercevoir. Quel degré d’intelligence il faut avoir pour cela ! Et pour les russophones, j’ajoute : молодцы товарищи !

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

90
0
Merci de nous apporter votre commentairex