Publié par Jean-Patrick Grumberg le 21 mai 2022
Russie – Ukraine, les patriotes de pacotille montent au front

J’ai réalisé que les Français – ce n’est pas leur faute, l’Education nationale leur a lavé le cerveau – ne savent pas ce qu’est le capitalisme (ils pensent que c’est mal), et encore moins le libéralisme (« sauvage » disent-ils).



J’ai découvert, à la lumière de l’invasion de l’Ukraine par Poutine et de la lecture des commentaires, qu’ils ne savent pas bien non plus ce qu’est le patriotisme et le souverainisme. Un président ukrainien, disent-ils, n’a pas le droit de défendre sa patrie ! Ne riez pas. Ce ne sont pas les propos de patriotes mais de cosmopolites.

Un souverainiste ne peut pas approuver l’invasion d’un pays souverain par un despote voisin, aussi sympathique qu’il apparaisse à leurs yeux (bonne nouvelle pour les poutinistes : le Vladimir nouveau arrive, sa maîtresse Alina Kabaeva est de nouveau enceinte).

Un souverainiste n’évalue pas la pertinence d’une invasion suivant les raisons que l’agresseur invoque, mais par le danger que courent les citoyens de son pays. Ceux qui défendent cette invasion ne sont pour la souveraineté mais pour la dépendance.

Il me semblait devoir rappeler ces vérités à ces patriotes de pacotille qui déposent les armes et lui dressent un autel quand l’agresseur fait « bouh ! »

Des gens sincères qui se pensent patriotes et ne le sont pas. Patriotes jusqu’au moment où il faut « éviter » les morts. Jusqu’à ce que l’envahisseur leur dise de se rendre. Un patriote ne défend pas les arguments de l’envahisseur. Un patriote sait faire la différence entre l’agressé et l’agresseur. Un patriote ne qualifie pas le pays envahi et son président de « va-t’en guerre » quand il défend ses frontières.

Un humaniste n’écarte pas de la discussion les morts d’Ukraine en dénonçant les « 14 000 morts du Donbass ».

Ah les patriotes que voilà ! La première fois que j’ai lu ça, moi qui dénonce le vœu des Européens d’annexer la Judée et la Samarie pour satisfaire les fantasmes des Arabes de créer un Etat, comme celui de Poutine d’annexer des régions d’Ukraine, les bras m’en sont tombés. Je comprends pourquoi le Hamas est officiellement reconnu par Poutine depuis 2006, et qu’il a refusé de les classer en organisation terroriste.

Pour ce qui est d’être souverainistes, qu’ils réfléchissent à deux fois ! Considérer qu’un Poutine a le droit suprême d’imposer ses caprices par la force, ses fantasmes de grande Russie par la mort, et sa folie de grandeur par la guerre, qu’ils revoient le sens des mots, fassent de l’ordre dans leurs pensées confuses, et apprennent qui ils sont vraiment.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

27
0
Merci de nous apporter votre commentairex