Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 mai 2022
Un juif de 89 ans a été jeté du 17e étage par un musulman à Lyon

Silence médiatique quasi général (pour ne pas stigmatiser les « immigrés »), réaction très soft des élites juives (pour ne pas donner raison à Zemmour), mais aussi des autorités françaises, qui cachent la honte du pays occidental qui a le triste record du plus grand nombre de juifs assassinés parce que juifs sur son sol. Et cela ne semble pas devoir s’arrêter.



Un homme juif âgé de 89 ans, habitant Lyon, a été défenestré du dix-septième étage par un voisin. La victime, identifiée comme étant René Hadjaj, a été poussée du 17ème étage de son immeuble le 21 mai (le 16 selon nos informations). La police a arrêté le suspect, Rachid Kheniche, 51 ans, le 24 mai, rapporte le Jewish Journal (1).

L’auteur n’est ni néo-nazi, ni facho du Rassemblement national, ni extrémiste chrétien antisémite. Comment je le sais ? Si c’était le cas, vous en auriez entendu parler tous les soirs au journal télévisé pendant une semaine, et tous les médias européens et américains auraient fait des reportages et des enquêtes sur les dangers de la droite, et ils auraient évidemment glissé quelque part le nom de Donald Trump. Mais là, c’est silence, car le tueur est un musulman. Encore.

Cependant, la police française – je ne vous surprends pas – a immédiatement écarté la thèse de l’antisémitisme après l’annonce du meurtre du vieil homme. Comme dans le cas du meurtre de Sarah Halimi. Le Progrès a rapporté que la police avait initialement enquêté sur un possible motif antisémite, mais l’a ensuite exclu. Ils pensent que l’incident était le résultat d’une dispute qui n’était pas liée au fait que Hadjdaj était juif. Les médias français n’ont pas communiqué l’identité du suspect ni d’autres détails le concernant, parce que c’est un musulman. S’il s’était agi d’un Français de souche, son nom, son passé et son histoire s’étaleraient partout.

Hadjaj était reconnaissable comme juif, outre son nom, il portait une kippa. Egalement au moment de sa mort, apparemment.

Stop Antisemitism, et en France, le Collectif des Vigilants ont affirmé avoir découvert des « tweets antisémites troublants » de Kheniche.

Selon son compte Twitter, Kheniche est d’origine algérienne. Des tweets antisémites ont été découverts dans son flux.

Kheniche gérait 2 comptes Twitter, tous deux liés.

  • Dans l’un de ses tweets, il s’emporte dans une tirade conspirationniste et délirante contre l’apparition de Marine Le Pen sur la couverture d’un magazine israélien et affirme que sa mère est juive.
  • Dans d’autres tweets, il attaque l’avocat Gilles-William Goldnadel, et s’en prend à l’éditorialiste Zorah Bitan.
  • Fait troublant, il suivait le compte Twitter du Collectif des Vigilants, qui ont beaucoup travaillé et parlé de l’assassinat antisémite de Sarah Halimi dans des conditions identiques – jetée de la fenêtre de son immeuble.

L’ancien député Démocrate de New York, Dov Hikind, qui dirige l’organisme de surveillance Americans Against Antisemitism, a tweeté que le tueur « était déjà connu de la police et que de nombreuses menaces antérieures avaient été ignorées ! ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. https://jewishjournal.com/news/worldwide/348760/90-year-old-jewish-man-pushed-out-of-building-killed-in-france/

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

22
0
Merci de nous apporter votre commentairex