Publié par Magali Marc le 14 mai 2022

Six mois avant les Midterms le 8 novembre, on ne doit pas vendre la peau de l’ours… Les Démocrates auraient amplement le temps de redresser la barre, sauf qu’ils semblent avoir choisi d’ignorer les problèmes des Américains , espérant les distraire avec la guerre en Ukraine et le débat sur l’avortement. En ce moment, les parents connaissent une pénurie grave de lait maternisé dans huit États tandis qu’il y a des étagères pleines et des palettes de lait maternisé destinées aux familles de migrants illégaux à la frontière sud. Avec l’Administration Biden ce n’est pas «America First», c’est l’Amérique en dernier. C’est le genre de crise qui pourrait leur coûter cher en novembre.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de William Manning, paru sur le site d’American Thinker, le 13 mai.

*********************

Quel sera l’enjeu des élections de mi-mandat ?

Il reste six mois avant le jour du scrutin.

Les Démocrates sont dans une position difficile car leurs politiques ont échoué. Il est trop tard pour changer de cap afin de corriger ces échecs. Les événements peuvent encore avoir un impact considérable sur les élections, alors ne doutez pas que les Démocrates demeureront capables de profiter des crises, comme ils en ont l’habitude, même quand ce sont eux qui les ont provoquées.



La question de l’économie

James Carville (un stratège de l’équipe de Bill Clinton) a dit en 1992: « It’s the economy, stupid ! » (« C’est l’économie, idiot ! »).

En effet, l’état de l’économie est un facteur prédictif des élections.

GHW Bush (le père de GW Bush) a été défait à cause d’une économie en déclin en 1992, tout comme Jimmy Carter en 1980, John McCain en 2008 et Donald Trump en 2020 (sic). Il s’agissait d’élections présidentielles.

Il n’y a pas un candidat unique sur le bulletin de vote cette année que les électeurs peuvent tenir pour responsable des problèmes d’aujourd’hui.

En 2020, Joe Biden avait promis qu’il ramènerait le pays à la normale. Il est peu probable que les Américains considèrent que l’état actuel de l’Union est un état normal.

Le gouvernement a annoncé une baisse du PIB de 1,4 % au premier trimestre de cette année. Deux trimestres de baisse du PIB indiquent une récession. Ce problème est aggravé par un taux d’inflation de 8,5 % en mars. Pour remédier à la récession, la Réserve fédérale doit réduire les taux d’intérêt. tandis qu’elle doit les augmenter pour remédier à l’inflation.

L’économie américaine est à la croisée des chemins.

Un président astucieux, aidé d’un président de la Réserve Fédérale intelligent, pourrait résoudre le problème. L’Administration Biden, incompétente, a peu de chances de parvenir à l' »atterrissage en douceur » tant espéré.

Les Démocrates pourraient choisir de réduire l’inflation en encourageant les compagnies pétrolières à augmenter leur production afin de réduire les prix de l’essence et du diesel.

Ils pourraient réduire les dépenses publiques (Heu …c’est une blague!). Mais il est très peu probable qu’ils fassent l’un ou l’autre, ce qui conduira à la stagflation ( NdT :une économie qui connaît simultanément une augmentation de l’inflation et une stagnation de la production économique) ou à une économie stagnante avec des pressions inflationnistes.

La question de l’enseignement « woke » dans les écoles

En 2021, les Républicains ont réalisé des gains importants lors des élections dans l’État de Virginie car les Démocrates avaient sous-estimé le désir de la population d’offrir une bonne éducation à leurs enfants.

Les syndicats d’enseignants, les conseils scolaires, les agents démocrates et les activistes considèrent les écoles publiques américaines comme un moulin à propagande avec lequel ils vont changer la culture de la nation en endoctrinant les enfants sur la Théorie critique de la race, l’orientation sexuelle et d’autres concepts pervers.

Terry McAuliffe, qui avait déjà été gouverneur de la Virginie, a déclaré : « Je ne pense pas que les parents devraient dire aux écoles ce qu’elles doivent enseigner. » Le peuple de Virginie n’était pas d’accord. Le Républicain, Glenn Youngkin est désormais leur gouverneur.

Le président Biden est d’accord avec McAuliffe. Il a déclaré à un public d’enseignants à la Maison Blanche : « Ce ne sont pas les enfants de quelqu’un d’autre. Ils sont comme les vôtres lorsqu’ils sont dans la salle de classe ».

Les Démocrates et les syndicats d’enseignants ont tracé une ligne rouge entre les parents et les enfants pour créer une génération d’activistes «wokes». Ce complot est en marche depuis plusieurs décennies sur les campus universitaires.

La législation proposée commencerait la scolarité à l’école maternelle, permettant l’endoctrinement «woke» par le biais d’une comptine.

Les Américains sont confrontés à de nombreux problèmes.

Les questions les plus importantes sont locales, et les élections les plus importantes pourraient être celles qui se déroulent dans les conseils scolaires.

Le pays n’a aucune chance de dominer ce siècle comme il a dominé le précédent sans des enfants bien éduqués qui réussissent à l’âge adulte.

Les Républicains espèrent arracher le contrôle de la Chambre et du Sénat des griffes des Démocrates. Mais gagner les élections au Congrès n’aura aucune importance si les factions libérales parviennent à laver les cerveaux des enfants afin de leur inculquer l’idolâtrie raciale et la stratification des sexes.

La Crise frontalière

Les frontières ouvertes sont une menace pour la sécurité du peuple américain.

Les frontières sont débordées à cause de la politique de Joe Biden. Les étrangers en situation irrégulière prennent les emplois des Américains, réduisent les salaires et reçoivent des prestations de l’État et du gouvernement fédéral.

L’ouverture des frontières laisse également le pays sans défense dans la guerre de l’opium avec la Chine. La Grande-Bretagne et la France ont combattu la Chine lors des guerres de l’opium au milieu du 19e siècle. Les États-Unis étaient trop préoccupés par leur propre découverte pour s’impliquer dans ces guerres.

Aujourd’hui, la Chine a introduit un nouvel opiacé, le fentanyl, pour confondre et tuer des Américains. Le gouvernement chinois supervise l’empaquetage et le passage en toute sécurité d’un flux abondant de drogues vers les cartels mexicains, qui les font passer en contrebande par la frontière ouverte.

Si les Américains veulent des frontières ouvertes, des salaires réduits et des opiacés bon marché, ils peuvent toujours voter pour les Démocrates.

Conclusion

La question controversée de l’avortement pourrait aider les Démocrates à mobiliser leur base gauchiste en novembre.

Les candidats républicains au Sénat dans les États violets (mi-démocrates/mi-républicains) perdront-ils face à des militants enragés pour l’avortement ?

Si la Cour suprême annule Roe v. Wade, le fossé culturel deviendra un gouffre psychique si profond qu’il rivalisera avec le Grand Canyon. Ou peut-être pas ?

Peut-être que des notions étranges s’infiltreront dans les caboches de nombreux Américains.

Les Américains n’ont pas le temps de se battre pour des questions de conflits culturels. Ils sont trop occupés à gagner leur vie dans une économie difficile, à remplir d’essence chère le réservoir de leur voiture, à étirer leur budget d’épicerie et à s’inquiéter des bêtises que l’on enseigne à leurs enfants.

Lorsqu’ils allument leur télévision, ils voient une criminalité, une violence et une mort endémiques. Ils éteignent la télévision et révisent leur chéquier. En dépit des chèques de relance du gouvernement et les crédits d’impôt, ils ont du mal à joindre les deux bouts.

Avant d’aller se coucher, ils vérifient que leurs enfants vont bien, leur souhaitent bonne nuit, se demandent quels sont leurs rêves et dans quel genre de pays ils vont vivre.

Les élitistes «wokes» changeraient à jamais le rêve américain.

Ils remplaceraient l’égalité, la liberté et la justice par l’équité, et la le contrôle des masses par la désinformation et la redistribution.

Ce que vous pensiez être à vous sera à eux. Vos biens, votre liberté, et même vos enfants, leur appartiendront et ils en feront ce qu’ils veulent.

La société et la culture seront une expérience sociale modulée pour s’adapter aux caprices de toute partie offensée.

Ce système est tellement confus et dysfonctionnel que les générations futures devront chercher dans le dictionnaire des mots comme « individu », « liberté » et « justice » pour comprendre quel grand pays était l’Amérique.

Il reste six mois avant le jour des élections.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Americanthinker

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

3
0
Merci de nous apporter votre commentairex